Un séjour inoubliable – Ep 27 _ Par Alfaducentaure

Episode #27

 

Il fait déjà très chaud ! Je vais prendre une douche, me changer et je rejoins ton père.

– Tu vas travailler ?

– Non seulement déjeuner avec Pierre. Tiens, au fait, cet après-midi, ceux qui installent le parquet doivent venir, tu seras là Jérôme ?

– S’il le faut oui !

– Patrick devrait venir aussi pour leur dire où se placer.

– Patrick le traiteur ?

– Oui !

J’avais cru comprendre que, selon Claire hier soir, c’est elle qui devait venir, y aurait-il eu contre ordre ?

– Tu travailles aujourd’hui ? Demande-je à Vanessa.

– Oui en début d’après-midi, avec Jimmy, il doit passer me prendre d’ailleurs.

– OK !

 

La matinée est déjà bien avancée.

Isabelle nous retrouve.

Elle a revêtu une robe fuchsia assez courte, épaules dénudées. Elle se met à tourner et la robe se gonfle au point de nous montrer qu’elle ne porte rien en-dessous !

– T’as rien mis en-dessous ? Demande Vanessa un peu interloquée.

– Non rien, pourquoi ? Je me sens libre comme ça !

– C’est open day alors !

– Open ? Oui comme tu dis !

– Telle mère, telle fille non Jérôme ?

– Euh oui on peut dire ça comme ça !

– Allez je file, bises les amours, profitez bien !

 

Elle s’en va toute guillerette.

– Elle n’a pas peur ! S’exclame Vanessa.

– Peur de quoi ?

– Que ça se voit !

– Toi non plus tu n’as pas peur quand t’as rien sous tes jupes et en plus elles sont beaucoup plus courtes !

– OK mais là elle va rejoindre mon père au bureau, y’a ses collaborateurs quand même !

– Elle ne va pas leur montrer ! Dis-je en riant. C’est plutôt ton père qui sera ravi s’il passe une main sous sa robe !

– Il le fera certainement, il est tellement vicieux !

– Comme sa fille !

– Ah ah ah… occupe- toi de moi au lieu de dire des bêtises !

– Viens là, lui dis-je en tapotant une de mes mains sur une cuisse.

 

Mais finalement elle se place entre mes jambes, ses mains se glissent sous le tee-shirt, elle caresse ses seins, étire les tétons, puis s’attarde sur son ventre.

Elle se tourne, retire le vêtement par le haut et se déhanche telle une danseuse, se tourne, pose ses mains sur ses fesses et les écarte. Elle se penche en avant pour bien montrer ses orifices.

Enfin elle me fait face à nouveau, une main entre ses cuisses et l’autre sur sa poitrine.

– Tu aimes me voir comme ça ?

– J’adore !

– Déshabille-toi, fais voir ta bite !

 

Je m’exécute.

– Humm elle est grosse et bien raide, caresse-la !

J’accomplis son souhait, je prends ma bite dans une main et la masturbe.

Elle a fléchi les genoux et se caresse vigoureusement la chatte.

– Je suis toute trempée, tu veux goûter ?

Sans attendre ma réponse, elle me donne ses doigts à lécher.

– Alors, c’est bon hein ?

– Délicieux !

Elle s’accroupit, englouti mon sexe dans sa bouche, l’aspire, en ressort pour passer sa langue tout autour, de bas en haut en aller-retour. C’est bon, même très bon !

Les cuisses largement écartées, elle se caresse en même temps et émet des râles de plaisir.

Je suis aux anges !

 

 

Mais le bruit d’un moteur me sort soudain de mes rêveries, un scooter arrive dans la cour.

C’est Jimmy.

J’en informe Vanessa.

 

– Jimmy arrive !

 

Elle se redresse un peu libérant mon sexe tout luisant.

 

– Humm tant mieux ! Dit-elle d’un air coquin.

– Ah je vois, tout est prémédité alors !

– Ça te dérange ?

– Pas du tout !

 

Le jeune homme avance vers nous et, quand il voit la scène :

 

– Eh bien, on ne s’en fait pas ici !

– Je crois que Vanessa serait contente que tu participes !

– Avec plaisir, répond-t-il.

 

Et pendant que Vanessa reprend mon sexe dans sa bouche, il retire short, boxer et chemise pour s’accroupir derrière elle. Il lui écarte les fesses et fourre son visage entre. Elle gémit.

– Tu veux qu’il te baise après ?

Elle libère mon sexe.

– Oh oui, je veux sentir sa grosse queue dans ma chatte toute trempée !

– Baise-la Jimmy, elle n’attend que ça !

 

Le jeune homme obtempère. Il se redresse, fouille dans son sac à dos pour en sortir une boîte de capotes. Il en enfile une sur sa bite tendue.

Vanessa reste dans cette position, mains sur mes cuisses et cul bien relevé.

Jimmy la pénètre d’un coup, il s’accroche à ses hanches et commence ses va-et-vient sans la ménager !

– Oh oui ! Oh oui, c’est bon, vas-y défonce-moi, oui vas-y !

Vanessa mène la danse et j’en découvre une autre facette : elle profère des mots crus que je ne lui connaissais pas encore, se traitant de salope, de pute qui aime les grosses bites comme les nôtres…

 

Parfois elle me fixe droit dans les yeux, parfois ces mêmes yeux roulent sans s’arrêter.

Je malaxe ses seins, triture les tétons jusqu’à les pincer fort.

Elle atteint l’orgasme alors que Jimmy lui ai donné de grands coups de queue : je la vois se tendre, elle ne se contrôle plus, crie qu’elle jouit, tremble de tout son corps puis s’écroule sur moi.

Jimmy se déchaîne, dit qu’il va jouir aussi et dans un râle non contenu, se retire, enlève rapidement la capote et balance de longues giclées de sperme sur le dos de sa partenaire.

Malgré la jouissance, son sexe reste toujours raide. Vanessa se tourne puis gobe le morceau de chair pour le nettoyer. Elle s’en régale.

 

Puis, elle se relève et viens m’embrasser. Elle a encore du foutre dans la bouche qu’elle me fait partager. C’est chaud, amer et légèrement salé…

– Ah…qu’est-ce que c’était bon ! Dit-elle.

– Je ne t’avais pas encore vue comme ça !

– C’est à dire ?

– Comme une… euh une…

– Une chienne ?

– Oui voilà !

– Ça ne t’a pas plu ?

– Si !

– Mais ?

– Non rien, ça change ! Je te connaissais soumise et là tu étais plutôt directive.

– Mais j’aime aussi me comporter différemment.

– En tout cas c’était très bon, dit Jimmy, qui, jusque-là, restait silencieux.

– Tu m’as bien baisé, humm j’ai adoré !

– J’en avais aussi très envie !

– Je sais que tu mâtes mon cul quand on court !

– J’avoue que c’est très agréable de courir derrière toi !

– Merci t’es chou !

– Va falloir s’activer maintenant !

– Oh la la oui, je vais prendre une douche.

 

Elle déguerpie dans la maison.

– Ça va Jimmy ?

– Oui super, c’était cool !

– Cool oui pour vous deux surtout !

– Oh mon pauvre, t’as pas… ?

– Bah non !

– Désolé !

– Pas grave, je me rattraperai plus tard !

– Je n’en doute pas ! Bon, je vais prendre la douche dehors, tu peux me donner une serviette s’il te plaît ?

– Oui je vais t’en chercher une.

 

J’entre dans la villa et en reviens avec deux serviettes puisque je compte prendre ma douche après Jimmy…

– Ah ça fait du bien, dit-il en se séchant. A toi !

Je me glisse sous le jet, c’est vrai que c’est très agréable après cette séance de sudation sexuelle.

Vanessa réapparaît vêtue d’une mini-jupe blanche très légère et d’un top mauve à bretelles (photo).

– C’est bon, on y va ? T’es prêt Jim ?

– OK ça roule.

Elle m’embrasse.

– A plus tard ?

– Bien sûr !

 

Ils chevauchent le scooter et décampent. Nul doute que ceux qui suivront le scooter se régaleront du spectacle proposé par la légèreté du vêtement de Clarisse.

Je me retrouve seul, encore nu et resté sur ma faim. J’ai vu Vanessa et Jimmy prendre du plaisir, j’étais voyeur et pas très acteur pour une fois…

Je reçois un texto d’Isabelle :

« Coucou ça va ? »

« Coucou oui »

« Est-ce que tu seras là la semaine prochaine ? »

« Je ne sais pas encore, pourquoi ? »

« Parce que nous partons dimanche et que le démontage des installations de la fête ne se feront qu’en début de semaine. J’aurais aimé qu’il y ai quelqu’un pour superviser »

« Pas de soucis, je m’arrangerai pour être là »

« Vraiment ? »

« Oui, ne t’en fais pas surtout, partez tranquille »

« Super, t’es un amour »

« Je sais »

« A + »

Le programme pour la semaine prochaine est donc tout trouvé : repos, piscine, et sexe…

 

 

Sachant qu’un des prestataires de la soirée va venir, j’enfile bermuda et chemise.

J’ai finalement bien senti le coup venir parce que j’entends le bruit d’un moteur d’un engin mécanique. Jimmy aurait-il oublié quelque chose ?

Finalement ce n’est ni Jimmy ni Vanessa qui reviennent mais le deux roues tout rouge est piloté par une femme, une femme dont je crois reconnaître la silhouette.

En effet, c’est Claire qui arrive. Elle retire son casque, secoue sa tête pour redonner forme à sa longue chevelure et s’avance vers moi.

– Bonjour ! Me lance-t-elle.

– Bonjour, ça va ?

– Très bien et vous ?

– Impec, ravi de te revoir. Je constate que tu as suivi mes… conseils.

En effet, elle a troqué son jean contre une robe blanche. Mais une robe si moulante qu’elle semble être une seconde peau.

– Magnifique cette robe !

– Ça vous plaît ?

– Beaucoup oui.

 

Elle retire la très courte veste en denim. Le col montant de la robe découvre entièrement les épaules

– Wow, très sexy ! Tourne pour voir.

Je lui prends la main et la fait pivoter mais au moment où elle me présente son dos nu je l’arrête :

– Hop hop hop ! Ton string !

– Vous aimez ? Demande-t-elle.

– C’est très indécent, dis-je un peu ironiquement. Je préfère quand il n’y a rien en-dessous. Avec moi c’est sans sous-vêtement, retire-le !

– Là ? Maintenant ? Dit-elle surprise de ma demande.

– Oui maintenant !

 

Restant de dos, elle soulève sa robe jusqu’aux hanches dévoilant ainsi ses cuisses fuselées et surtout ses fesses. Jamais je n’avais vu un aussi joli cul, parfaitement dessiné, musclé, cambré juste comme il faut et un sillon fessier légèrement écarté, je suis fasciné !

Elle attrape les deux côtés du string, le descend à ses pieds puis rabaisse la robe.

– Elle est très courte, on verra facilement que je n’ai rien en-dessous.

C’est vrai qu’elle est courte et en marchant, elle remonte tellement qu’elle arrive tout juste à couvrir ses fesses.

– Personne n’y fera attention, dis-je pour la rassurer mais n’en croyant pas un mot.

– Veux-tu prendre quelque chose en attendant ?

– Oui, un café s’il vous plaît.

– OK, installe-toi, je n’en ai pas pour longtemps.

Je reviens avec deux cafés.

Claire s’est assise, jambes croisées haut.

 

A suivre…

Retrouve les épisodes du séjour inoubliable ici 

4 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :