Étiquette : bdsm

Règles de colocation – Episode 28

Règles de colocation – Episode 28

Récits Érotiques
Chassez le naturel... Partie 1 Zoé regardait suppliante Jeanne. Elle hochait de la tête comme pour lui montrer quoi faire pour qu'elle puisse libérer cette tension sexuelle qui s'était créée en elle depuis le début de la séance. Jeanne la regardait, elle était presque émue de voir son amie ainsi dépendante d'elle et cela lui faisait presque mal de la voir ainsi en manque de sexe. Les deux filles se regardèrent un moment. Puis sans réelle raison, le regard empathique de Jeanne se transforma en regard dur et presque vicieux. Zoé fut surprise de ce changement de regard, mais elle comprit bien vite ce qu'il signifiait. Elle redoubla d'efforts, essayant de parler, agitant sa tête dans toutes les directions. "Alors qu'elle est ta décision, on s'occupe d'elle ou pas ?" Jeanne tourna la têt
Règles de colocation – Episode 27

Règles de colocation – Episode 27

Récits Érotiques
Quatre pattes forcés "J'ai pensé que cela te ferais plaisir." Jeanne sentait que cette phrase était pour elle. Son entrejambe doubla sa production de cyprine instantanément et ses jambes faillirent la lâcher sous la montée d'émotion. Ne pouvant parler, elle tentait de transmettre un sentiment de remerciement pour la vendeuse par l'intermédiaire de ses yeux. Le regard qu'elle lança ressemblait plus à un désir de passer à l'action qu'autre chose. Devant Jeanne, se trouvait la cage qui l'avait fait fantasmé lors de sa première venue dans l'arrière-boutique. Cette fois, ce ne sera pas un rêve éveillé. Zoé était là aussi tenue en laisse et à quatre pattes derrière la cage. Zoé, elle ne comprenait toujours pas l'utilité de cette étrange cage. Il faut dire que depuis sa position, elle ne v
Règles de colocation – Episode 26

Règles de colocation – Episode 26

Récits Érotiques
L'union fait la force partie 2 Laissant les filles les yeux dans les yeux, la vendeuse alla prendre une autre cagoule sur la table. Se plaçant derrière Zoé la lui installa. Celle-ci était différente, Zoé vit une sorte de préservatif rouge venir se placer juste devant sa bouche. Elle sentit les doigts de la vendeuse forcer son ouverture au travers de ce morceau de plastique. Le préservatif pris place dans sa bouche, la gênant pour parler. Le reste de la cagoule semblait standard, deux trous pour les yeux et deux pour les narines. Une fois le zip fermé la même sensation de cocon protecteur l'envahit, elle ne se sentait plus elle-même, comme si cette cagoule changeait son être le plus intime. Jeanne avait regardé la scène et trouvait son amie magnifique à son tour. Ses yeux ressortaient a
Règles de colocation – Episode 25

Règles de colocation – Episode 25

Récits Érotiques
L'union fait la force Les deux filles se regardèrent un moment, chacune cherchant une réponse dans les yeux de l'autre. Jeanne était comme une petite fille qui serait allée se blottir dans les bras de sa maman. Zoé, elle ne réfléchissait plus pour elle, mais cherchait à savoir si son amie voulait continuer ou pas. Jeanne sentait au fond d'elle l'envie de continuer, mais son esprit lui disait qu'il fallait arrêter. Elle était encore en train de se remettre de sa crise précédente. Ce qui semblait si fort et sûr d'elle à l'extérieur, n'était en fait qu'une façade qui s'était effondré lorsque la vendeuse était partie. Même elle ne pensait pas réagir si fort, toute sa crainte liée à un abandon était sortie. Elle ne savait pas d'où venait cette peur, mais elle était bien là et forte. C'est pe
Règles de colocation – Episode 24

Règles de colocation – Episode 24

Récits Érotiques
Leçon vivante Les deux filles bougèrent légèrement la tête et regardèrent le plus possible en direction de la vendeuse. Elle était devant le spot seule. Sa silhouette se dessinait. Elles opinèrent péniblement de la tête, faisant naître de long fils de bave. La vendeuse tendit ses bras et vint caresser leur dos en même temps, lentement, tendrement. Elle joua à leur lever les poignets ensemble, tirant de part et d'autre sur la corde, faisant gémir les deux filles simultanément. La vendeuse joua un moment à faire frotter cette corde sur leur entrejambe, faisant monter leur excitation toujours plus haut. Les gémissements se faisaient de plus en plus fort, même quelques suppliques d'arrêter que la vendeuse ne prit pas en compte, ce n'était pas le Safeword. Alors qu'elle sentit que les filles
Roman Erotique – Règles de colocation

Roman Erotique – Règles de colocation

Récits Érotiques
Règles de colocation est un roman érotique écrit par Legras. Il comprend actuellement 23 chapitres et est en cours d'écriture. Et si les personnes que vous croisez chaque jour, n’étaient pas exactement ce qu’elles montrent ? Ce monsieur en costume cravate, criant au téléphone, est-il aussi autoritaire avec sa femme ? Cette jeune étudiante est-elle aussi pleine de candeur qu’elle semble l’être ? Venez découvrir l’envers du décor de jeunes femmes. Vous allez rencontrer, Jeanne et Zoé, deux jeunes femmes qui vont rentrer à l'université loin de leur village d'origine. Elles décident de prendre un appartement en colocation, aidé par leur famille respective. Pour assurer une bonne tenue de l'appartement et de leurs études, elles décident d'instaurer des règles de vie. Mais qui dit règles dit
Règles de colocation – Episode 23

Règles de colocation – Episode 23

Récits Érotiques
Pas de réponse, Zoé se remit en position d'attente. Même si elle ne voyait que l'arrière du crâne de Jeanne, Zoé était sûre qu'elle était en train de sourire. Un bruit métallique provint de l'étagère. Une sangle fut attachée à une de ses chevilles. Sa jambe fut poussée violemment sans paroles l'obligeant à bouger son torse dans tous les sens pour ne pas perdre l'équilibre. Surtout avec les bras croisé dans le dos. Ses jambes venaient d'être entravée, de la même manière que Jeanne, la sensation était très étrange. Elle sentait qu'elle pouvait bouger et marcher, mais impossible d'être à l'aise. Elle sentit ses bras être brusquement bougés et tendus dans son dos. Apparemment, elle payait le fait d'avoir voulu anticiper les ordres ou si la sentant plus docile la vendeuse se permettait plus
Pinces à seins Japonaise – Black Japanese Clover Camps Meo

Pinces à seins Japonaise – Black Japanese Clover Camps Meo

Accessoire BDSM, Tests Coquins
Meo nous propose des magnifiques pinces à seins japonaises, de couleur noires avec une chaîne qui relie les deux pinces. Sur chaque pince, vous allez retrouver deux petits patins en caoutchouc doux, permettant d'éviter un mordant trop sec et de bien tenir sur le mamelon. C'est un accessoire indispensable pour des jeux BDSM. Acheter les pinces à seins japonaises chez notre partenaire MEO Des pinces qui vont vous mordre de plaisir.   J'aime quand mon Jules vient jouer avec mes seins et mes tétons. Et j'ai toujours adoré le mordant des pinces à seins. Pour celles-ci, je les trouve très jolies, et j'adore la chaîne qui relie les deux pinces. Elle permet de tirer sur les deux tétons en même temps et d'augmenter la douleur, douleur avec laquelle on
Entraves pour ramener les poignets aux cuisses

Entraves pour ramener les poignets aux cuisses

Accessoire BDSM, Tests Coquins
Voici un accessoire de bondage qui permet d'entraver les poignets aux cuisses de son partenaire. Ainsi, la personne attachée est contrainte à se rapprocher les mollets aux cuisses pour rester dans une posture confortable. Ces entraves sont en cuir de vachette de qualité. Avec une sangle cloutée et une fermeture à boucle. Acheter les entraves chez notre partenaire MEO Essayage   On retrouve donc deux paires d'entraves. Pas d'autobondage ici, il faudra forcément être deux pour s'en servir. On commence par les cuisses puis on y attache les poignets. La posture fait que rapidement on replie ses jambes et les mollets se retrouvent près des cuisses. C'est d'ailleurs bien pratique pour certaines positions. Les sangles sont confortables, et permettent
Règles de colocation – Episode 22

Règles de colocation – Episode 22

Récits Érotiques
Dans les cordes Les deux filles se regardaient, elles devaient se retenir de venir toucher et caresser leur collier, comme pour mieux se l'approprier. À chacun de leur mouvement, l'anneau venait tinter sur le métal du collier. Elles tentaient de rester le plus immobile possible. Malgré cela des petits sons de métal se faisaient entendre. Leurs entrejambes demandaient un contact, peu importe lequel. Mais une simple caresse lui suffirait. Elles connaissaient le corps de l'autre mais ce collier changeait la donne il en était hypnotisant, c'était comme si il demandait à être touché, saisi. La vendeuse arriva dans leur champs de vision, ce qui rappela la question posée peut avant : "Oui Maîtresse !" "Oui Maîtresse !" Les deux filles se redressèrent, plongeant le regard dans celui de l'autre.