Un séjour inoubliable – Ep. 2 _ Alfaducentaure

EPISODE 2

Je me saisis d’une bouteille dans le frigo, l’eau fraîche me fait du bien. Quelques minutes passent. J’entends des pas : c’est Vanessa qui vient me retrouver. Elle s’installe à mes côtés dans le canapé du salon. On discute… d’elle, de moi, des années qui sont passées, de son job au bar de la plage…

La jeune femme qui me fait face m’excite terriblement. Elle a revêtu une tunique à bretelles. Sa peau est encore humide après la douche et ses seins se dessinent au travers. Je suis en short et je sens qu’il commence à être très étroit.

Elle me demande si je suis marié : non. Si j’ai quelqu’un dans ma vie : non plus !

– Quoi ? Un beau mec comme toi avec une belle situation, sans nana ? Tu me charries là !

– Non je t’assure.

– Des aventures quand même ?

– Oui !

Je lui pose la même question :

– Rien de sérieux, répond-elle.

Je lui demande des précisions :

– Je n’ai pas envie de me fixer pour l’instant, dit-elle. Suis claquée, je vais me coucher.

Elle me fait un bisou sur une joue, s’éloigne quelque peu puis se retourne :

– Je t’ai vu tout à l’heure !

– Comment ça ?

– Ne fais pas l’innocent !

– Explique !

Elle disparaît sans plus de commentaire mais je sais bien de quoi elle voulait parler.

Dimanche

Petit-déjeuner au bord de la piscine. Le soleil est déjà haut et il commence à chauffer sérieusement.

Je retrouve mes amis attablés. Ils me font la proposition de rester chez eux quelques jours si je n’ai rien de prévu. C’est le cas alors j’accepte même si mes hôtes ne seront pas présents pendant la journée, raisons professionnelles obligent. Nous passons la journée à nous balader sur le sentier côtier faisant une halte soit à la terrasse d’un café soit chez le glacier pour déguster une spécialité.

On parle de nos vies actuelles et passées. J’ai connu Pierre au moment de créer mon entreprise. Il venait de monter sa boîte d’avocat conseils, j’avais besoin de recommandation. On s’est rapidement trouvé des points communs. Une amitié est née, il m’a présenté Isabelle, m’a demandé d’être témoin de son mariage.

Plus tard, alors que je fréquentais une américano-française, je tentai l’aventure aux Etats-Unis mais. A partir d’un moment, seuls les anniversaires ou les fêtes de fin d’année avaient les faveurs de quelques nouvelles entre nous.

Puis un jour, un irréversible drame ajouté à une vie sentimentale qui capotait, je décidai de rentrer en France. Nouveau départ, nouveaux projets et je repris contact avec mes amis…

Nous rentrons à la villa en début de soirée, Pascal et Isabelle ont invités quelques amis, nous décidons de préparer un barbecue. La soirée se passe dans une ambiance détendue, les amis de mes hôtes, des confrères, sont très avenants.

Vanessa nous rejoint accompagnée d’une copine, Clarisse, une fille très menue, au teint mat, les cheveux bruns et courts, les yeux noirs. Elle porte une mini-jupe gris argenté, extrêmement moulante et très fendue sur une des cuisses et un cardigan beige retenu par un seul bouton. Sa poitrine n’est pas très volumineuse mais semble bien ferme, je distingue les tétons qui pointent sous le fin tissu.

Quant à Vanessa, elle a opté pour une jupe courte, blanche à volants puis un débardeur mauve fermé avec des pressions. Le décolleté qu’elle affiche laisse entrevoir l’échancrure de ses seins que je devine libres de toute entrave de soutien-gorge. Toutes les deux paraissent très complices.

La soirée s’écoule, elles me proposent d’aller boire un verre dans un bar du centre-ville. Nous prenons congés des invités. J’invite les filles à monter dans ma voiture.

Clarisse s’installe à l’arrière, Vanessa à mes côtés. Sa jupe qui remonte très haut me permet d’admirer ses longues jambes bronzées…

 

 Retrouvez tous les récits d’Alfaducentaure ici.

On en parle sur le forum ici.

2 Comments

  • Galopin2012

    Encore rondement bien menez , Toujours prit pas cette suite , j’adore . suis Fan
    bien écrit . des phrases parfaites , avec une pointes , d’excitation qui fait le charme de
    cette épisode 2.

    Tu sais que j’avais une collègue de boulot , qui s’appel #Vanessa
    est je droit d’imaginer que serait-Elle . Quand même.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :