Un sejour inoubliable – Ep. 6 _ Alfaducentaure

Episode #6

– Et pour la boisson chaude, café ? Thé ? Chocolat ?
– Thé (pour Clarisse)
– Chocolat (Vanessa)
– OK ça marche !
Je prépare la commande et apporte le tout sur la terrasse près de la piscine et lance la conversation sans détour :
– Alors Clarisse, tu as eu ce que tu voulais ?
– Oui et c’était très bien.
– Raconte !
– On a pris la douche ensemble, on s’est embrassé, caressé partout puis on est allé dans la chambre. J’étais allongée sur le dos, les jambes bien écartées. Vanessa est venue entre mes cuisses et a léché ma chatte jusqu’à me faire jouir. Et puis on s’est endormies après. T’aurais aimé nous regarder ?
– Oui, ce devait être très excitant.
– En tous cas, nous ça nous excite beaucoup de savoir qu’on peut être regardées. Tu aurais dû frapper à notre porte…
– Si j’avais su !!..
Je débarrasse le petit-déjeuner et transporte le plateau à la cuisine. Vanessa me rejoint et se colle à moi au moment où je commençais à faire la vaisselle.
– Alors, t’as trouvé ça comment hier soir ?
– J’ai bien apprécié, tu es très douée, répondis-je.
– Moi aussi j’ai bien aimé, ta queue est très bonne à sucer et tu m’as bien baisée. J’ai adoré faire ça dans la rue.
– Ça t’arrive souvent ?
– Non pas vraiment mais ça m’excite beaucoup et j’ai envie de recommencer.
– Y’a le marché en ville ce matin, ça te dit d’y aller ?
– Oui pourquoi pas.
– On ira que tous les deux, Clarisse doit s’absenter, elle a rendez-vous pour son job.
– OK pas de souci pour moi.
– Alors super, je vais me changer.
Et avant de me tourner le dos, elle passe une de ses mains sur le bas de mon ventre. Ma bite est tendue au maximum. Elle lui administre quelques caresses par-dessus mon bermuda (je n’ai rien en-dessous).
– Oh dis donc, tu es toujours très en forme à ce que je vois, me dit-elle.
– C’est toi qui me mets dans cet état !
– Alors j’en suis ravi.
Puis elle me laisse à ma vaisselle…

Le marché

Quelques minutes plus tard, Clarisse réapparaît complètement changée : elle a revêtu une tenue plus “professionnelle” : coiffée, maquillée, petite robe courte, noire avec une grosse ceinture, des escarpins à talons aiguilles qui lui donnent une jolie cambrure.
J’admire aussi son décolleté très plongeant et lui adresse mes compliments :
– Waouh, tu es magnifique, tu vas faire des ravages !
– Je ne mélange pas le sexe et le travail mais si ma tenue peut en déconcerter quelques-uns, c’est un atout non négligeable.
– Moi en tout cas, ça pourrait bien me perturber.
– Toi t’es un gros pervers et j’aime ça. Tu te souviens ce dont je t’ai parlé hier soir ?
– Euh… à propos de ton cul ? Oui j’ai bien retenu…
– Alors gardes un peu de force pour plus tard.
Et elle tourne les talons. Je remarque que sa robe est fendue jusqu’aux fesses.
Vanessa fait son apparition. Elle a adopté une tenue moins stricte que sa copine puisque vêtue d’une mini-jupe en jean, d’un petit pull court moulant bien sa poitrine et d’une paire de sandales à talons hauts. Je file me préparer rapidement…
Nous allons au marché à pieds. Il nous suffit de parcourir quelques centaines de mètres pour y arriver. Vanessa me prend la main et me dit qu’elle se sent bien avec moi, j’en suis flatté.
La foule a déjà envahie les rues étroites et il est difficile de se frayer un chemin. Nous divaguons entre les marchands ambulants.
Vanessa s’arrête à chaque stand pour essayer ce qui se présente : ici un chapeau, là un bracelet… elle s’amuse, on rigole, on est bien !
Nous voici devant un étalage de vêtements en lin. Il y a toutes sortes de modèles tant pour femmes que pour hommes et enfants.
Elle a jette son dévolu sur une tunique assez courte mais surtout très légère.
– Qu’en penses-tu ? Me demande-t-elle.
– C’est sympa mais assez transparent, non ?
– Moi ça ne me dérange pas ! Je vais l’essayer, tu viens ?
A suivre…
sejour

6 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :