Un séjour inoubliable – Episode 24

- Bonjour ! Dit l'homme en s'avançant vers moi.

- Bonjour !

- Je suis Patrick L. l'organisateur de la soirée de samedi.

- Oui... Isabelle m'a demandé d'être là pour vous recevoir.

- Je connais bien les lieux, je prépare sa fête depuis quelques années déjà.

- Je suis Jérôme, un ami.

- Enchanté !

- De même !

- Voici ma fille Claire qui me secondera. Moi je serai là au début puis Claire prendra le relais avec le reste de l'équipe.

 

Claire semble un peu intimidée, elle s'efface devant son père plutôt jovial. Elle est brune aux cheveux longs, très grande et svelte, vêtue d'un jean slim blanc qui lui fait des jambes d'une longueur impressionnante et d'un tee-shirt ajusté laissant deviner de petits seins et un piercing au nombril, puis une paire de tropézienne aux pieds.

 

- Vous voulez prendre quelque chose ? Café ? Bière ? Du vin ?

- Un café je veux bien, me dit-il.

- Et pour vous Claire ? Café ? Soda ?

- Coca si vous avez !

- Installez-vous alors.

 

Je prépare les boissons puis reviens sur la terrasse. Patrick est assis sur ma gauche et Claire face à moi.

 

- Alors comme ça c'est vous qui organisez cette fête tous les ans ?

- Oui, ça fait... oh là là... et bien c'est la dixième année me semble-t-il maintenant qu'Isabelle et Pierre font une fête comme ça.

- Ce sera la première fois pour moi !

- Y'a un début à tout !

- Et oui ! Vous prévoyez un buffet froid ?

- Froid et chaud ! Dit-il d'un air presque solennel. C'est toujours une très belle réception et Isabelle tient à ce que tout le monde soit enchanté.

- Je n'en doute pas, elle est toujours très délicate envers ses invités !

- Oui, il faut que ce soit une belle fête, très réussie et ça passe par de belles agapes ! Dit-il en riant haut et fort.

- Je ne doute pas que vous soyez l'homme de la situation.

- Je ne suis pas tout seul heureusement, Claire m'est très précieuse. Elle est jeune mais connaît déjà pas mal de choses.

- Vous souhaitez en faire votre métier ? Dis-je en m'adressant à la jolie brune aux yeux azur.

- Je fais des études en marketing pour le moment mais j'adore l'événementiel également.

 

Puis, m'adressant de nouveau à son père :

 

- Elle sera toute seule après votre départ ?

- Non non, j'ai toute une équipe : cuistots, maître d'hôtel, serveuses et barmen !

- Ah oui quand même !

- Et oui, il faut du personnel pour que la réception soit réussie. Je ne vais pas mettre seulement deux personnes qui courront à droite et à gauche sans arrêt, faut ce qu'il faut !

- Tout à fait d'accord avec vous.

- Bon, si ça vous ennuie pas, je vais briefer un peu ma fille, c'est aussi une première pour elle aussi ici !

- Nous avons donc quelque chose en commun alors... Je vous en prie, faites !

 

Nous nous levons. Ils se dirigent à l'opposé de la piscine. Je ne peux m'empêcher de mater les fesses de la grande brune bien moulées dans son jean, wow, quel cul !

Et au moment où je m'attarde sur son postérieur, elle se tourne et me prend en flagrant délit de « reluquage » intensif. Je me sens un peu con... elle me sourit.

 

Je retourne sur le transat et les observe de loin. Ils vont de long en large, Patrick fait des grands gestes, Claire acquiesce.

A un moment, il se tourne dans ma direction et semble m'interpeller, j'ai du mal à entendre.

 

- Attendez, ne criez pas, je viens vers vous !

 

Je parcours une cinquantaine de pas et me retrouve à côté d'eux.

 

- Vous vouliez un renseignement ?

- Oui, la piste de danse, elle sera au même endroit ?

- Euh... bonne question, mais je n'en sais rien du tout !

- Bon, je pense que ça sera là comme d'habitude. Si Isabelle avait voulu changer quelque chose, elle m'en aurait informé.

- Je ne peux pas vous dire !

- Bon, l'année dernière le parquet était là, l'orchestre ici...

- Un orchestre ? Isabelle m'a parlé d'un dj !

 

Claire corrige :

 

- Je crois que c'est ça qu'il voulait dire...

 

Nous rions...

Patrick continue d'aller et venir, Claire reste à mes côtés.

P..... ce qu'elle est b... belle !

 

- Vous êtes à l'étroit non ?

- Pardon ?

- Je me demandais si vous n'étiez pas trop à l'étroit dans votre maillot !

 

Je baisse les yeux vers mon boxer. Force est de constater que je bande et forcément ça se voit ! Ça se voit même beaucoup car ma bite « déborde ».

 

- Désolé mais votre père me fait un effet dingue !

 

Nous éclatons de rire...

 

- Bon, je vous laisse. Je vais essayer de me calmer un peu.

- C'est moi qui vous mets dans cet état ?

- Euh... un peu décontenancé par la question, oui !

- C'est flatteur merci !

- Ne me remerciez pas, vous êtes extrêmement jolie et b....

- Bandante, c'est ça ?

- Vous êtes très perspicace !

 

Elle rejoint son père puis ils me reviennent dix minutes plus tard,

 

- Voilà, on a fait le tour. Des gars viendront installer les tentes vendredi puis le reste se fera samedi. Claire sera là aussi vendredi, elle va superviser tout çà ! Vous allez me donner votre numéro comme ça on se contactera au cas où. Je pense qu'Isabelle est suffisamment occupée comme ça, je ne vais pas l'ennuyer. Tu notes Claire ?

- Oui !

 

Je donne mon numéro de mobile.

 

- C'est noté, annonce la jeune fille.

- Et bien à très bientôt Jérôme, je peux vous appeler Jérôme ?

- Absolument !

- Alors moi c'est Patrick !

- OK Patrick, à très bientôt alors !

 

On se serre la main puis il tourne les talons.

 

- Je peux aussi vous appeler Jérôme ? Dit-elle en se marrant.

- Maintenant que vous avez mon numéro, vous pouvez m'appeler... quand vous voulez !

- Alors je n'hésiterai pas !

 

Elle file rejoindre son père et s'en vont.

 

Quelques instants après je reçois un texto :

 

« J'ai hâte de vous revoir »

« A ce point ? »

« Oui, vous m'avez beaucoup troublée. Je suis sûre que vous avez plein de choses à m'apprendre »

« Par exemple ? »

« Je ne sais pas »

« Qu'est-ce qui vous fais croire ça ? »

« Une intuition »

« Vous êtes jeune, très belle, vous ne devez pas manquer de prétendants »

« Certes mais des comme vous non »

« Comme moi ? En quoi suis-je différent ? »

« On en reparlera »

« Nous nous reverrons après-demain »

« Oui, à vendredi »

 

Je suis étonné de cet échange. Claire est une gamine et je n'ai jamais entretenu de relation avec des filles aussi jeune. Que cherche-t-elle ?

Je n'ai pas le temps de réfléchir que la mini d'Emma déboule à la villa, musique plein pot.

Les trois jeunes en descendent. Je constate que les filles n'ont que leur « maillot » sur la peau. Elles entourent Jimmy en rigolant.

 

- Hello, c'est nous ! Crie Emma.

- Elles ont été intenables, soupire Jimmy.

- C'est à dire ?

- Elles ont joué les allumeuses, de vraies pouffiasses !

- Racontez !

 

Vanessa prend la parole :

 

- On est arrivées sur la plage, y avait pas mal de monde, on s'est installées au milieu, et on s'est désapées façon strip-tease, lentement, pour apparaître dans nos mini bikinis. Alors on a fait semblant de rien, tout le monde nous regardait,

- On est allées se baigner, et on a fait les folles au bord de l'eau, ajoute Vanessa. Puis on s'est baladées main dans la main, on s’embrassait, on se caressait. Des mecs bandaient, Jimmy aussi !

- Oui normal non ? S'exclame le jeune homme.

- On s'est allongées sur nos serviettes, reprend Emma. Les cuisses bien écartées, les bikinis ne cachaient pas grand-chose. Des hommes sont passés et repassés devant nous. Vanessa s'est mise sur le ventre, j'ai caressée ses fesses, tirée le tissu pour qu'il rentre bien dans sa chatte, commencé à peloter son cul

- Et je leur ai demandé d'arrêter et de partir, intervient Jimmy. Sinon on se serait fait jeter, y avait des mômes sur la plage !

- Oui c'est vrai, on est allées un peu loin mais c'était tellement excitant, ajoute Vanessa.

- On va se baigner maintenant ? Lance Emma.

 

Elle file sous la douche installée près de la piscine, retire son maillot et plonge dans l'eau.

 

- Elle est bonne, venez !

- Je te signale que vous devez aller bosser, dit Jimmy.

- Viens cinq minutes, lui demande Vanessa.

- OK pour cinq minutes.

 

Ils se dirigent vers la douche puis, comme Emma, ôtent leur maillot et se glisse dans l'eau.

 

- Tu viens avec nous, me demande Jimmy.

- Pas pour le moment !

 

Les trois jeunes batifolent comme des gamins, les corps se rapprochent, se touchent. Emma embrasse Vanessa, puis elles entourent Jimmy, l'embrassent à son tour, je devine les mains se balader.

 

Je reçois un nouveau texto, c'est Claire :

 

« Je n'arrive pas à me concentrer, je ne pense qu'à vous »

« Et que pensez-vous ? »

« Je pense à ce que vous pourriez m'apprendre »

« Vous devez connaître beaucoup de choses déjà non ? »

« Pas vraiment »

« Que voudriez-vous apprendre ? »

« Le plaisir, à prendre et à donner »

« Vous ne prenez pas de plaisir en faisant l'amour ? »

« Si bien sûr mais je voudrais découvrir d'autres choses »

« Quoi par exemple ? »

« Etre soumise à vos désirs »

« Où êtes-vous là ? »

« Au bureau, dans la société de mon père »

« Vous êtes seule ? »

« Pour l'instant oui »

« Que portez-vous sous votre jean ? »

« Un string »

« Quelle couleur ? »

« Blanc »

« Est-il humide ? »

« Je pense oui »

« Vérifiez »

« Oui il l'est »

« Aimez-vous vous caresser ? »

« Oui beaucoup »

« Caressez-vous maintenant »

« Oui »

« C'est bon ? »

« Oui très »

« Votre sexe est-il épilé ? »

« Oui entièrement »

« Vous le faites chez l'esthéticienne ? »

« Oui »

« ça ne vous montrer pas de vous montrer nue devant elle ? »

« Non »

« Avez-vous des tabous ? »

« Pas vraiment »

«Aimeriez-vous m'obéir ? »

« Oui »

« Alors je vous recontacterai bientôt »

« Oui »

Je mets un terme à la conversation.

Mais qu'est-ce que je suis en train de faire avec cette fille ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :