Un séjour inoubliable – Episode 21

- Tu ne peux pas t'en empêcher toi ?

- Quoi ? C'est excitant non ? Je suis sûre que tu bandes !

Elle vérifie par elle-même en posant une main sur mon sexe.

- Je savais bien ! Affirme-t-elle.

- Je réagis au quart de tour dans ce genre de situation !

Le feu passe au vert et repartons laissant le jeune homme sans doute un peu sur sa faim.

 

Clarisse ouvre la boîte à gants. Elle en ressort un petit sac en tissu duquel elle extrait un gode d'une belle grosseur.

- Bel engin !

- Ça ne vaut pas une vraie bite mais celui-ci est quand même pas mal !

- Oui je vois ça, gros calibre et bien dur !

- Tout à fait ce qu'il me faut maintenant.

- Tu ne veux pas de ma queue, elle est bien dure aussi là ?

- Toi tu conduis et là j'ai envie de ça !

 

Elle porte le sextoy à sa bouche, elle le lèche pour bien l'humidifier puis, en écartant au mieux les cuisses, elle l'introduit dans son sexe en prononçant un « ooooh » long de soulagement.

- C'est bon ?

- Oh la la oui !

- J'entends ça, tu ne veux pas prendre ma bite en même temps ?

- Non laisse-moi faire.

- OK !

 

J'ai du mal à me concentrer : mes yeux font des va-et-vient entre la route et le spectacle offert par ma voisine. Il faut toutefois rester prudent, aussi je me contente principalement des sons émis par Clarisse et je ne suis pas déçu.

Elle apprécie ce qu'elle se fait, les râles de plaisir en attestent.

- Ce que c'est bon, humm..., il est gros, je le sens bien...

- T'as envie de jouir ?

- Oh oui très !

 

Pour arriver à ses fins, elle accélère le rythme. J'entends parfaitement le clapotis que fait le gode dans sa chatte, elle doit être complètement trempée !

Elle bascule légèrement le siège en arrière pour avoir une position plus confortable. En plus de tenir le sexe en plastique d'une main, elle se caresse de l'autre.

L'accélération des mouvements et l'ampleur des soupirs indiquent une jouissance proche.

C'est ce qui arrive quelques instants après : Clarisse est emportée par une série de spasmes, elle crie son plaisir.

- Eh bien, quel effet !

- Ah oui c'était bon, c'était bon !

- Oui j'ai entendu.

- Pauv' chou, tu voulais que je m'occupe de ta queue ?

 

Je n'ai pas le temps de lui répondre qu'elle pose sa main entre mes jambes.

- Oh t'es tout dur dis donc !

- Tu ne pensais pas que ça allait m'exciter autant ?

- Si j'étais sûre que tu bandais un max !

- Et tu ne veux pas t'en occuper ?

- Non pas maintenant !

- Ah bon ?

- Non et puis garde des forces, je pense que Vanessa va avoir très envie aussi il ne faudrait pas la décevoir.

- Tu crois ?

- Oui certaine !

 

Vanessa, je l'avais un peu oubliée. Elle m'avait envoyé un SMS juste avant qu'on parte au restaurant, depuis plus rien !

Il est presque minuit. Nous arrivons à la villa.

- Je vais rejoindre Vanessa, tu viens avec moi ?

- Non suis fatiguée, je préfère aller me coucher.

- OK alors à plus tard.

- Oui à demain.

- Je t'accompagne jusqu'à la porte.

 

Clarisse ouvre la porte d'entrée et avant qu'elle ne disparaisse :

- J'ai passé un super après-midi, c'était très très agréable, lui dis-je.

- Moi aussi, j'ai beaucoup apprécié ta compagnie, allez files maintenant !

On se donne un baiser sur la bouche puis elle s'éclipse.

 

Je reprends la voiture et il ne faut moins de cinq minutes pour rejoindre le bar où travaille Vanessa.

Le parking est rempli d'autos, j'ai du mal à trouver une place pour la mienne, j'aurais mieux fait de venir à pied ! Est-ce le bar qui, ce soir, a attiré autant de monde ?

J'entends de la musique un peu particulière, genre country. Plus je m'avance et plus mon impression se confirme.

J'entre, c’est plein de monde ! J’accède avec difficulté au bar. Un groupe est installé dans un recoin : trois musiciens et une chanteuse de musique country mettent l'ambiance. J'aperçois Vanessa, elle ne doit pas chômer ce soir. Elle a revêtu une tenue de circonstance : short en jean, chemise à carreaux nouée sur le ventre et un chapeau genre Stetson.

L'ambiance est festive et semble très conviviale. La plupart des clients ont revêtu la tenue de circonstance : jean, chemise à carreaux et chapeau. Je me sens un peu con, je n’ai pas le look pour la soirée !

J'essaye de me glisser à l'entrée du bar de façon à l'interpeller plus facilement.

 

Voilà Vanessa qui revient vers le bar.

- Eh coucou, t'es là ?

- Oui je viens d'arriver. Tu ne m'avais pas dit que c'était une soirée particulière ce soir.

- Ah bon ? Tu aimes ?

- Y'a de l'ambiance, c'est sympa.

- Oui beaucoup de monde. Le groupe est génial et t'as vu ma tenue ?

- Oui je vois, t'es une belle cowgirl !

- Merci ! Bon je ne peux pas trop m'arrêter, ça tourne pas mal, y'a du taf ce soir !

- Oui vas-y !

 

Alors qu'elle prend une commande au bar, je la contemple mieux : son short est coupé très court je devine la limite de ses fesses, porte-elle quelque chose en dessous ?

Elle a chaussé aussi des santiags, l'ensemble est très sexy.

Je la regarde se faufiler entre les tables, toujours souriante et avenante avec les clients, elle semble être très appréciée.

Elle revient vers moi.

- Dis donc, t'es vraiment très sexy ce soir, très désirable !

- Merci

- C'est très osé ce short aussi court !

- Tu crois ? Pas plus qu'autre chose !

- Je vois tes fesses quand même !

- Ce soir je suis Daisy Duke, tu sais la sœur des frères Duke dans « Shérif fais-moi peur » ?

- Oui oui je vois !

- T'as quoi en dessous ?

- Ah ah... rien peut-être !

- Et sous ta chemise ?

- T'es bien curieux ! Suis entièrement nue en dessous, ça te choque ?

 

Je n'ai pas le temps de répondre, elle est déjà repartie. Mais elle revient vite.

- Maman est avec des amis, là-bas, à une table au fond, me dit-elle en m'indiquant l'endroit.

- Ah OK, j'y vais alors.

Pas facile de rejoindre ladite table : je dois m'insinuer entre d'autres tables et des personnes debout. J'aperçois Isabelle. Elle aussi me voit.

- Jérôme ! Viens !

 

Enfin j'arrive à la table.

- Bonsoir !

- Ça va Jérôme ? Me demande Isabelle.

- Oui. Y a du monde ce soir. Je ne savais pas c’était une soirée spéciale.

- Vanessa ne t'en avais pas parlé ?

- Non !

- Assieds-toi, je te présente mes amis : Rodolphe et Gwendoline, Gildas et Léa. Voici Jérôme, l'ami dont je vous ai parlé.

- En bien j'espère !

- Elle nous a fait que des compliments, ajoute Rodolphe.

- C'est qu'elle ne connaît pas tout de moi !

- Arrête, t'es adorable !

- Toi aussi Isabelle, t'es adorable... Je constate qu'il n'y a que moi qui n'ai pas entendu parler de cette soirée, je vois que vous aussi avez le dress-code adéquat.

 

Je remarque que la jupe en jean que porte Isabelle lui remonte très haut sur les jambes.

- Ta jupe est presque aussi courte que le short de Vanessa

- Oui t'as vu ça, s'est osé quand même !

- Venant de Vanessa, faut s'attendre à tout ! Mais toi aussi s'est osé !

- Tu crois ?

- Non je plaisante, tu as de très belles jambes et tu fais bien de les montrer. Au fait, Pierre n'est pas là ?

- Il est venu un moment puis est repartit, il semblait un peu fatigué.

 

Malgré le brouhaha, nous avons discuté longuement.

Vers 2 heures, le groupe a cessé de jouer. Isabelle et ses amis sont repartis. Le bar s'est vidé lentement.

Je donne un coup de main à l'équipe pour ranger et nettoyer.

A 4 heures, Claude, le gérant, Vanessa et ses collègues ferment le bar. Nous les saluons.

Nous reprenons la voiture et rentrons.

- Je suis morte, me dit Vanessa

- Ça ne m'étonne pas, vous avez bossé comme des dingues ce soir.

- Oui mais c'était super, non ?

- Oui très belle soirée. Le bar était bondé, ton boss doit être content.

- Je crois qu'il l'était. Les soirées à thèmes marchent bien.

 

Nous arrivons à la villa.

- Tu veux boire quelque chose ?

- Non je vais prendre une douche et dodo. T'as passé une bonne journée toi aussi ?

- Oui bien sûr, elle fut excellente !

- T'as baisé ?

- Oui

- Avec qui ?

- Je te raconterai tout !

- Je peux dormir avec toi ?

- Bien sûr !

 

Nous accédons à ma chambre. Vanessa retire ses bottes, puis sa chemise. Elle porte un haut de bikini.

- Je croyais que tu étais nue en dessous !

- Et bien non !

Elle déboutonne son short qui tombe à terre. C'est son string de bikini qui apparaît.

- Déçu ?

- Oui très, je t'imaginais complètement nue sous tes fringues, dis-je en plaisantant.

- Gros pervers, me répond-t-elle.

Elle file prendre sa douche...

 

Je me déshabille et me met au lit.

Cinq minutes après, Vanessa revient dans la chambre. Elle ôte son peignoir et se faufile sous les draps. Elle se colle à moi, une main sur ma poitrine.

- Tu me racontes ta journée ? Demande-t-elle.

- Oui si tu veux.

- T'as passé l'après-midi avec Clarisse ?

- La soirée aussi.

- Vous avez fait quoi ?

- On est allé déjeuner dans un petit restaurant du centre-ville

- Suis sûre que vous êtes allés chez Nathalie !

- Exact, comment sais-tu ?

- C'est un endroit sympa et Nathalie est une bonne copine de Clarisse. A chaque fois qu'on va en ville, on déjeune là !

- Oui c'est très sympa.

- Et après ?

- Clarisse m'avait réservé une surprise.

- Ah bon ?

- Oui quelque chose de très agréable !

- Elle t'a sucé la bite avec Nathalie !

- Non !!

- Elle te plaît pas Nathalie ?

- Si elle est très jolie !

- Je m'en doutais, elle attire tous les mecs !

- Mais ça n'était pas ça la surprise.

- Dis alors !

- On est allé dans un sauna

- Ah d'accord !

- On a fait un hammam puis un massage

- Un massage comment ?

- Un massage en duo

- C'est à dire ?

- Et bien Clarisse sur une table et moi sur une autre et puis deux masseuses !

- Dans la même pièce ?

- Oui !

- Elles étaient mignonnes ?

- Les masseuses ?

- Oui

- Oui !

- T'en as profité ?

- Pour ?

- Te les taper !

- Mais non ce n'était pas le but !

- T'étais à poils ?

- Oui sous une serviette

- Tu bandais ?

- C'était un massage très sensuel

- Qu'avec les mains ?

- Oui !

- Tu bandais ?

- Oui

- Ça s'est vu ?

- Oui

- Qui en a profité ?

- Clarisse après le massage

- Les autres filles regardaient ?

- Non nous n'étions que tous les deux

- Elle t'a sucé ?

- Oui

- Et ?

- On a baisé !

- Et après ?

- On a rencontré un couple

- Et ?

- On a sympathisé

- Allez racontes !!!

J'ai commencé à lui retracer la soirée avec Élodie et Stéphane mais au bout de quelques minutes j'ai senti que Vanessa s'était endormie.

Je suis tombée dans les bras de Morphée juste après...

 

 Merci aux Gourmands pour la photo.

4 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :