Un séjour inoubliable – Episode 14

Vanessa est dans la salle de bain. La porte de sa chambre est ouverte.

Resté sur le pas, j'observe la pièce en fouillis : au sol, un objet attire mon attention, il s'agit d'un sextoy fixé à une ceinture. D'un coup je comprends mieux les gémissements entendus avant de me coucher !

Vanessa sort de la salle de bain une serviette enroulée sur les seins.

- Le rangement ce n'est pas ton truc, lui fais-je remarquer.

- C’est vrai qu’en ce moment c’est un peu le bazar mais Clarisse y est pour beaucoup, elle est assez bordélique !

- C'est aussi à Clarisse ça ? Demandai-je en montrant le sextoy.

- C'est un jouet commun.

- C'est avec ça que vous avez joué après être rentrées ?

- Entre autre !

- Qui a fait quoi ?

- C'est souvent Clarisse à la manœuvre ! Tu sais bien qu'elle est assez directive. Ça lui plaît de mener la danse.

- Vous n'inversez jamais les rôles ?

- Si bien sûr. Clarisse aime particulièrement qu'on s'occupe de son cul. Par contre, pas avec celui-là, trop gros !

A vue d’œil l’objet en question fait une vingtaine de centimètres de longueur et 5 de diamètre.

 

Elle ouvre le tiroir d'une commode et sort un autre jouet, plus petit celui-là.

- C'est avec ça qu'elle aime se faire enculer, me dit-elle en le montrant.

- En effet il est plus petit. Tu l'as essayé toi aussi ?

- Oui mais je préfère une vraie queue !

- Insatiable ! Dis-je.

- C'est toi qui en parle, c'est toi le pervers ! Me lance-t-elle tout en cherchant dans sa garde-robe ce qu'elle allait porter.

 

Son choix se porte sur une jupe courte plissée, en satin noire et un chemisier très ajusté, à carreaux gris et blanc qu'elle laisse entrouvert de façon assez provocante : elle choisit de ne rien porter en dessous. Auparavant, elle a enfilé un string noir en dentelle. Je ne fais aucun commentaire.

- Veux-tu que je t'accompagne ?

- Non pas la peine, je vais avec ma voiture, je ne sais pas à quelle heure je prendrai ma coupure cet aprèm.

- OK !

Je la laisse terminer de se pomponner puis file sous la douche.

 

Habillé d'un short et d'un tee-shirt, je rejoins Isabelle au salon. Vanessa est là à lacer ses chaussures à talons compensés et dit au revoir à sa mère.

Je l'accompagne jusqu'à sa voiture et avant d'y monter, elle m'embrasse. Nos langues se cherchent, se trouvent...

- Pourquoi tu ne m'as pas baisée tout à l'heure dans la chambre ? Dès qu'on parle de cul, j'ai très envie, me dit-elle soudainement.

- Je pensais que tu étais pressée, je n’ai pas osé.

- Une prochaine fois ose, je suis une soumise, ne l'oublies pas !

- Au fait, tu sais ce que m'a dit Karine hier soir en quittant le resto ?

- Bah non !

- Elle m'a dit qu'elle avait aimé mon indécence et mes jolies petites fesses.

- Non ? Tu crois qu'elle est bi ?

- Certainement, je pense même que c'est une copine de jeux des parents.

- Comment ça ?

- Tu ne sais pas qu'ils sont libertins ?

- Ça non, tu me l'apprends, mais j'avoue que je m'étais posé la question.

- Et Karine et Christophe font partis de leurs amis intimes.

- Comment tu sais ça ?

- Maman m'en a parlé

- Ah bon, vous parlé de ça entre vous ?

- Oui et de bien d'autres choses tu sais... y'a pas beaucoup de tabou entre nous !

- J'avais deviné ! C'est bien d'avoir ce genre de relation.

- Oui c'est cool. Fais gaffe à maman quand même !

- Ah, pourquoi ?

- Parce qu'elle aime les beaux sexes masculins, dit-elle en riant.

 

Je reste hébété par ce qu'elle m'a dit. Elle grimpe dans sa voiture et s'en va...

Dominateur avec Vanessa, soumis avec Clarisse, dans quelle jeu suis-je entré ?

Je retourne à la villa.

 

Isabelle s'affaire à ranger le salon. Assis sur un tabouret de la cuisine, je la regarde, j'essaye de l'imaginer libertine et je me surprends à bander.

Elle m'aperçoit, je lui souris.

- Veux-tu un café ? Lui demande-je

- Oui avec plaisir.

Je prépare deux cafés. Isabelle me rejoint.

- Qu'est-ce tu fais cet après-midi ?

- En principe Clarisse a prévu quelque chose, elle doit passer me prendre. Et toi, t'as prévu quoi ?

- Je vais en ville avec Karine, on va faire un peu de shopping.

- Je peux te poser une question....indiscrète ?

- Oui je t'en prie !

- C'est vrai que vous êtes libertins ?

- Qui t'as dis-ça ?

 

Oups, Vanessa m’aurait-elle raconté des bobards ?

- Euh… Vanessa m'en a parlé.

- Oui c'est vrai, et depuis longtemps déjà ! C'est même ce qui a ressoudé notre couple, Pierre et moi. Ça te choque ?

- Non non pas du tout ! Karine et Christophe font partis de votre cercle d'amis libertins ?

- Oui, on se connaît depuis plus de cinq ans et on partage de bons moments.

- J'ai l'impression que Vanessa prend le même chemin, non ?

- Elle est jeune, elle vit des expériences pour le moment certes différentes de beaucoup de jeunes de son âge mais si ça lui plaît !

- J'ai surtout le sentiment qu'elle attend beaucoup des hommes, qu'elle veut qu'ils la dirigent, qu'elle se soumette un peu.

- Oui possible, c'est dans son tempérament, pas comme Clarisse qui est son contraire, non ?

- En effet, c'est ce que j'ai cru comprendre, Clarisse aime diriger.

- T'as déjà essayé toi ?

- Euh, quoi donc ?

- Le libertinage !

- Ça dépend ce qu'on entend par libertinage.

- As-tu déjà essayé le sexe à plusieurs par exemple ?

- Oui non, à trois un peu, mais pas en groupe !

- Ça te dirait de le faire ?

- Pourquoi pas, si je suis bien accompagné !

- T'aimerais avec moi ?

- Tu voudrais m'initier ?

- Pourquoi pas ? Tu me plais bien tu sais...

4 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :