Un séjour inoubliable – Episode 12

- Quoi ? Ils ont tout vu ?

- Placés là, je pense qu'ils ont bien maté oui !

- Tu m'en veux ?

- Non mais quand même... j'aurai aimé savoir qu'on nous regardait.

- T'es déçue ?

- Non, parce qu'au final j'ai bien pris mon pied !

- Alors tout va bien.

- En fait je dois t'avouer... que je n'avais jamais baisée devant du monde.

- C'est une première alors ?

- Oui mais une prochaine je veux savoir qu'on nous regarde et que tu fourres ta bite dans ma chatte !

- Une prochaine fois ? Y aura une prochaine fois ?

- J'espère, pas toi ?

- Évidemment !

 

Tandis que je ramasse nos affaires, Vanessa file au bord de l'eau se rafraîchir. Quand elle passe à hauteur du couple, l'homme semble lui dire quelque chose.

De retour près de moi :

- Tu sais quoi ? Annonce-t-elle.

- Non !

- Notre spectacle a plu à notre public !

- C'est ce qu'il t'a dit ?

- Oui, ils ont trouvé notre exhibition plaisante et surtout très excitante.

- Eh bien, ils ne seront pas venus pour rien !

 

Nous saluons nos voisins et remontons le sentier.

Du haut de la falaise nous apercevons la crique où nous étions et le couple, toujours allongés, semble imiter le spectacle que nous leur avons donné : monsieur a une main entre les cuisses de madame...

Rentrés à la villa, Vanessa se change pour son jogging. Je sors le vélo du garage.

Elle réapparaît dans sa tenue de sportive : en haut, une brassière entourant sa poitrine et en bas, une culotte assortie ultra courte et moulante.

Les chaussures lacées, on s'élance sur une route assez étroite. Je reste en retrait derrière Vanessa et je ne le regrette pas : la vue sur son petit cul moulé dans son mini short est des plus bandante !

Nous parcourons une dizaine de kilomètres à allure soutenue et nous retrouvons la villa.

L'heure du rendez-vous avec mes amis est proche, il faut se doucher et se changer rapidement. Chacun sa salle de bain et on se retrouve quinze minutes après au salon.

Une nouvelle fois je suis subjugué par la beauté et la tenue vestimentaire toujours sexy de Vanessa : elle porte une petite jupe plissée en jean, un caraco assorti et des boots marron.

Son portable émet un bip. Clarisse a laissé un message disant qu'elle nous rejoindrait directement au bar.

 

Nous prenons ma voiture. Assise à mes côtés, la jupe de Vanessa est complètement relevée.

- T'as mis quelque chose en dessous, lui demande-je ?

- Exceptionnellement oui, on va à l'endroit où je bosse quand même !

- Et alors ?

- Alors je n’ai pas envie de montrer ma chatte et mon cul aux clients du bar !

- Petite joueuse, lui dis-je en plaisantant. Tu ne vas pas bosser, tu y seras en tant que cliente, ce n'est pas comme si tu devais aller et venir sans arrêt autour des tables !

- Chiche, me dit-elle.

Et elle retire le shorty qu'elle avait enfilé sous la jupe.

- Tiens voilà ! Monsieur est satisfait ?

- Fais pas ta chochotte, t'aimes ça être à poil sous tes jupes !

 

Nous arrivons au bar avec un peu de retard.

Isabelle et Pascal sont déjà installés dans un petit salon avec banquettes moelleuses et table basse. Ils sont accompagnés d'un autre couple d'amis, Karine et Christophe ainsi que d'un homme seul, Marc.

Nous les saluons tout en nous excusant pour le manque de ponctualité.

Vanessa ne remarque pas que, lorsqu'elle se penche pour embrasser tout ce petit monde sa jupe ne cache rien de son intimité ! Et je ne suis pas le seul à le constater : les yeux de Marc sont scotchés au cul de Vanessa !

Les présentations faites, l'apéritif est servi, nous trinquons. Clarisse arrive et s'excuse aussi pour son retard. Elle semble connaître tout le monde.

Elle a pris le temps de se changer avant de venir nous rejoindre car elle porte un tailleur blanc composé d'une jupe longue jusqu'au-dessus de ses genoux (tiens pour une fois !) et tellement moulante que je me demande comment elle a fait pour l'enfiler puis d'une veste courte qu'elle s'empresse d'ôter pour apparaître en bustier sans bretelle. Une paire d'escarpin blanc à talons aiguille d'au moins dix centimètres complète son élégante tenue.

Les discussions s'enchaînent sur des thèmes variés : J'apprends que Christophe et Karine ont une entreprise de BTP, que Marc est conseiller financier dans une banque, qu'à la fin de la semaine Isabelle et Pascal s'envole pour passer deux semaines à New-York où leur fils fait des études de commerce international, que Clarisse a conclu un gros contrat cet après-midi etc.

 

Pascal m'interroge sur ce que j'ai fait aujourd'hui.

Je résume notre emploi du temps : marché le matin, puis piscine, déjeuner frugal, plage l'après-midi et un peu de sport avant de venir ici !

Il me demande si j'ai suivi les consignes pour la piscine. Je lui réponds que j'ai bien été briffé par sa fille et une fois la surprise passée, je m'en accommode parfaitement.

Marc s'interroge sur ces fameuses consignes.

- C'est tout le monde à poils, maillot interdit, lui explique Isabelle.

- Ah bon, s'étonne Marc. Ça ne gêne personne ?

- Les personnes qui en profitent connaissent nos habitudes, les autres sont mises au courant, renchérit Pascal.

- Nous sommes très à l'aise avec la nudité, explique Isabelle. Nous pratiquons le naturisme depuis très longtemps et il n'y a pas d’ambiguïté chez nous.

- Si tu veux en profiter, rajoute Pascal, tu sais à quoi t'attendre !

- Je n'ai aucun préjugé et si tout le monde se retrouve dans les mêmes conditions, je ne vois pas où pourrait être le problème. Par contre, si je suis entouré d'aussi jeunes et ravissantes filles comme ici, je ne suis pas certain de pouvoir tout contrôler, se demande Marc.

- Mais ne t'inquiète pas, le rassura Isabelle, on sait très bien comment vous fonctionnez-vous les mecs et des bites dressées c'est plutôt flatteur pour nous les filles, non ?

Et tout le monde se mit à rire...

2 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :