Un séjour inoubliable – Ep11 _ Par Alfaducentaure

Episode #11

 

La mer n’est pas très chaude mais l’eau limpide nous invite à piquer une tête.

Nous profitons des joies de la mer : on nage, on barbote, on s’envoie de l’eau, on se pousse, on se bouscule… de vrais gamins !

 

Après cette récréation, on s’affale sur nos serviettes. Re badigeonnage de crème pour moi. Vanessa déjà bien bronzée n’a plus vraiment besoin de protection solaire.

On est allongé tous les deux sur le dos mais j’ai du mal à rester en place : se caresser la bite au soleil est un régal. Il ne faut pas beaucoup de temps pour qu’elle atteigne une dimension idéale pour remplir un sexe féminin qui n’attendrait que ça (vous devinez à qui je pense ?).

Mais Vanessa semble plongée dans un semi sommeil, que fais-je ?

Après réflexion, je laisse tranquille ma voisine de plage mais ce n’est pas pour ça que ma bite retrouve une taille normale.

Je ferme les yeux…

 

Un bruit me sort de la léthargie dans laquelle j’étais plongé. Je jette un œil sur ma droite : rien !

Je relève la tête : un couple s’installe face à nous, légèrement plus bas.

Mes yeux croisent ceux de l’homme :

– Désolé de vous avoir dérangé, me dit-il, cela ne vous ennui pas que nous nous installions ici ?

– Euh non, non pas du tout, réponds-je encore un peu dans le brouillard.

Je regarde Vanessa. Elle somnole encore et ne semble n’avoir rien entendu mais je constate qu’elle a changé de position : désormais elle est couchée sur le ventre, les mains le long du corps et les jambes légèrement écartées.

 

Je me lève pour aller au bord de l’eau me rafraîchir. L’eau frisquette me remet les idées en place.

En remontant vers notre emplacement je remarque que les jambes ouvertes de Vanessa ne cachent rien de son anatomie : le joli abricot tout lisse est à portée de vue de quiconque alignerait son regard dans cette direction, comme une invitation… D’où il est placé, le couple a une vue imprenable !

 

Accoudé sur ma serviette, je les détaille : La trentaine, assez grands, d’allures sportives, aussi bronzés et imberbes l’un et l’autre. Madame est blonde aux cheveux mi long, de gros seins bien ronds et très fermes, probablement siliconés, de très belles fesses rebondies. Monsieur a les cheveux coupés très ras, une musculature bien apparente, un sexe au repos de belle dimension. Ils forment un beau couple bien assorti.

 

Une fois installé, ils rejoignent le bord de l’eau puis plongent ensemble. Comme on l’a fait avec Vanessa tout à l’heure, ils s’amusent un moment dans l’eau puis je vois Madame enlacer Monsieur. Ils s’embrassent.

Madame plonge une main dans l’eau. Je devine aisément ce qu’elle est en train de faire à son homme !

Sortant de l’eau main dans la main, Monsieur s’arroge d’une virilité imposante et surtout bien voyante et ne fait rien pour la cacher !

Ils s’allongent sur le ventre.

 

Installé sur un coude en regardant Vanessa, je me saisis du flacon d’huile bronzante que j’étale principalement sur le bas de son dos. Ma main huilée insiste particulièrement sur ses fesses jusqu’à effleurer son sexe. Je tourne autour de la fente.

La réaction ne se fait pas attendre : Vanessa ondule du bassin, elle apprécie. J’infiltre deux doigts dans sa chatte brûlante et commence mes va-et-vient.

Elle écarte une de ses jambes de façon à mieux sentir la pénétration puis glisse une main sur son pubis, elle se caresse.

Deux autres doigts s’immiscent dans sa chatte que je fouille profondément.

Vanessa se cambre, j’accélère le rythme, elle murmure des “humm”, des “oh”, des “c’est bon continues”…

 

Je regarde furtivement derrière moi : le couple allongé ne perd rien du spectacle que l’on offre sans aucune pudeur.

Laissant quatre doigts dans le sexe trempé de Vanessa, à l’aide de mon pouce, je masse son petit trou et tout doucement, je commence à m’y infiltrer.

Tout en continuant de se caresser, à l’aide de son autre main, elle ouvre bien ses fesses comme pour m’inviter à m’enfoncer plus encore. Je réponds à sa demande et introduis complètement mon pouce.

 

Vanessa se relève pour se retrouver pratiquement à quatre pattes. Je change aussi de position.

Agenouillé, j’active mes pénétrations et, au bout de quelques minutes de ce traitement, Vanessa part dans un orgasme fabuleux cette fois-ci contenu par un doigt dans sa bouche !

Elle s’effondre sur sa serviette, repue…

 

Elle me regarde.

– T’es dingue ! Me dit-elle

– Oui, de toi, lui réponds-je.

– T’as profité que je m’étais assoupie pour me faire ça !

– Bah oui, et y’a pas que moi qui en ai profité.

Elle s’aperçoit qu’il y a du monde derrière nous.

 

A suivre…

Retrouve les épisodes précédents ici 

On en parle sur le forum ici.

3 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :