Rencontre dans un bar

La rencontre

 

Elle a pour habitude de sortir dans un bar où il y a de la musique pour danser après son service avec ses collègues.
Le hasard a voulu que je m’y trouve également ce vendredi-là.

Après une semaine éreintante au boulot en cette fin d’année, j’avais vraiment besoin de me détendre. Fatigué j’avais décidé de rester à la maison vautré dans mon divan devant un bon film d’horreur. Depuis ma rupture, j’avais mis les sorties du vendredi de côté, préférant la chaleur et le confort de mon chez-moi. Mais, mes potes ont toujours eu le tour avec moi et devant leur insistance, je me faisais violence et donc partait les rejoindre dans ce bar du centre-ville.

La soirée ne présageait rien de bon, pas d’ambiance, une musique particulièrement médiocre à mon gout. Le DJ sonnant le glas de ma soirée en mettant le dernier Kenji, je me dirige vers la sortie en saluant mes potes. Passant la porte, mon attention se porte sur un petit groupe qui se dirige vers l’entrée du bar. Mon regard est attrapé au vol par cette charmante brune qui me sourit en passant devant moi. Je ne m’explique pas ce qui m’a poussé à la suivre. De retour dans le bar, je la cherche des yeux. Je vais rejoindre mes potes accoudés au comptoir, je cherche à attirer l’attention du barman sans succès,  quand de l’autre côté du comptoir, je repère enfin le petit groupe de tout à l’heure.

Je peux enfin “mater” cette jolie brune qui m’avait charmé par son sourire. Elle doit faire 1m70, assez mince, je ne peux pas en dire plus. Perdu dans mes pensées, elle a dû se sentir observée et quand je reprends mes esprits, ses yeux sont fixés sur moi et un immense sourire sur son visage me fait rougir et me faire sentir mal à l’aise d’être pris la main dans le sac. Nous nous regardons de loin pas mal de temps, chacun avec son groupe d’amis. Puis, elle va danser en se tortillant et en me regardant, s’assurant que je n’en perdais pas une miette. Mon sourire lui fait comprendre que j’apprécie ce que je vois…

Je me rapproche de la piste fixant son corps se trémoussant sur le dernier Drake (Mon dieu !). Je lui fais un timide signe de la main, elle y répond en me faisant signe de m’approcher d’elle. M’avancant vers elle, celle-ci pose son doigt sur ses lèvres m’intimant de rester silencieux. Son regard à changer, il est pénétrant, intense, je le soutiens et l’excitation monte en moi. Ce jeu de regards a toujours été super excitant pour moi. On danse un peu en face l’un de l’autre. La chanson se termine et je me dirige vers le comptoir en lui proposant de me suivre pour boire un verre ensemble.

On s’échange nos prénoms, discute de tout est de rien. La nuit avançant, ses collègues et mes potes sont sur le départ. Le bar est sur le point de fermer mais je n’ai aucune intention de laisser la soirée se terminer ainsi. Tentant le tout pour le tout, je l’invite à boire un dernier verre chez moi. Elle hésite, prétextant que sous la chaleur de l’endroit et le fait d’avoir danser, elle ne sent pas à l’aise et voudrais rentrer. J’insiste en lui disant que, si elle le désire, j’ai une douche italienne très jolie et qu’elle est à sa disposition. Après quelques secondes de réflexion, elle accepte avec un sourire coquin. Gagné !

 

 

Une petite douche italienne

 

J’appelle un taxi, nous partons rapidement. Pendant le trajet qui nous amène chez moi, nous échangeons peu de mots, seulement des regards et des légers sourires, comme si d’un coup nous devenions tout les deux mal à l’aise par rapport à la situation. Heureusement le trajet est court. Après avoir payé le taxi, nous pénétrons dans l’immeuble, troisième étage, ascenseur en panne donc un peu de sport forcé en prenant les escaliers. J’ouvre la porte, elle entre et détaille rapidement d’un coup d’oeil chaque élément de la décoration un peu spartiate et très suédoise de mon intérieur. Elle me demande de lui faire visiter. La visite est rapide, la cuisine, le salon, la chambre, le bureau et je termine avec la salle de bain et ma fameuse douche à l’italienne.

D’un sourire et d’un geste tendre, elle me pousse vers la porte en déposant un baiser furtif sur mes lèvres. Les yeux plongés dans les miens, elle me dit : « je vais me rafraîchir un peu ». Je quitte donc la salle de bain et me retrouve dans le salon. Après 10 minutes de patience à me torturer l’esprit, je prends mon courage à deux mains et ouvre la porte. Elle était de dos en train de se laver les cheveux, je pu détailler ses formes, j’étais conquis. Je me suis déshabillé, puis je suis arrivé derrière elle.

C’est alors que j’ai commencé à lui laver le dos. « Tu en as mis du temps » me dit-elle avec un grand sourire. Les épaules, la nuque, je l’ai prise par la gorge, lui ai tourné la tête pour ensuite déposer délicatement quelques baisers sur ses lèvres, d’abord du bout des lèvres, puis plus appuyés pour lui montrer que je la désire. Mes mains descendent lentement vers ses seins, je les savonne, du bout des doigts en m’attardant sur les tétons que je prends plaisir à faire durcir, sa respiration s’accélère…. Alors, je continue ma descente, ses hanches, puis ses fesses, je m’y attarde, j’adore ses fesses, rebondies, je les prends à pleine mains et les serre quelque peu !!

Elle se retourne, approche sa bouche de mon oreille, me mordille le lobe et me susurre “Laisse toi faire”. Nous sommes collés l’un à l’autre, elle pose ses mains sur mes fesses… Hum… Elle se met à genou, prend mon sexe déjà à moitié dur de cette excitation dans sa main, l’approche de sa bouche et enroule sa langue autour de mon gland !! La sensation est magnifique et je durcis encore plus fort sous sa caresse experte. Elle me regarde et je peux voir qu’elle adore ça… Elle a les pleins pouvoirs sur moi et cette mainmise sur mon corps l’excite au plus haut point, elle accélère la cadence, je suis à sa merci !

Après de longues minutes d’une fellation presque démoniaque, elle délaisse mon sexe pour remonter lentement en me couvrant de baiser, l’eau qui coule sur nos corps rend la scène plus qu’érotique. Elle prend du savon dans sa main et, à son tour de parcourir mon corps pour le couvrir de mousse. Mon torse, mes épaules, mes fesses qu’elle agrippe, j’adore ! On s’embrasse tout en se frottant l’un à l’autre ! Je sens sa main redescendre vers mon sexe tendu à l’extrême, sa prise en main est décidée et ferme, je ne vais nulle part sans avoir joui… Ses va et vient sont réguliers et dirigés vers mon orgasme. Après quelques minutes de ce traitement, je ne peux me retenir et après un “Viens !” de sa douce voix, je me lâche complètement sous les caresses de sa main.

 

 

Et plus si affinités

 

On sort de la douche, nus et trempés et je l’emmène vers ma chambre. Sous l’effet du changement de température, ses tétons se tendent. Et je ne peux résister à leur appel. Je l’attrape par les bras et l’allonge sur le lit et d’un regard je lui fait comprendre mon envie. Je l’embrasse, ma langue dans sa bouche, je descends, son cou, ses seins, je m’attarde sur les tétons. Elle gémit, j’enroule ma langue autour, je mordille légèrement et j’aspire. Je descends vers son ventre, son nombril, je descends encore, elle écarte les cuisses…

Ma langue se pose sur son clitoris. Elle se tortille et gémis, je titille, j’agace, je descends ma langue vers son vagin, j’écarte les lèvres de mes doigts, ma langue entre en elle… Je glisse un doigt dans son antre chaude et humide d’excitation, je sens sa liqueur couler sur ma langue et elle accompagne mes mouvements avec son bassin qu’elle colle encore plus contre ma bouche. Elle pose sa main sur ma tête, je l’entends dire “Continue, je vais jouir”. Un râle de bonheur sort de sa bouche quand elle jouit sous mes coups de langue.

Je me relève, l’embrasse. Elle me murmure à mon oreille “Prends moi”. Je pose mon sexe contre le sien tout en taquinant son clitoris avec le bout de mon gland. J’entre mon gland et le ressort. Ses jambes se referment autour de mes hanches et m’attire contre elle. La pénétration est profonde, quel bonheur, quelle sensation magique de sentir son vagin se contracter autour de ma verge. J’entame des va et vient. Elle me mordille le lobe de l’oreille le lèche tandis que je m’enfonce en elle mais je veux la regarder et l’invite à venir prendre la main et me chevaucher.

Puis, elle monte sur mon sexe et s’empale en une fois. De ses deux mains, elle écarte les fesses pour bien me sentir au fond d’elle. J’attrape ses seins et la tête en arrière, elle se cambre pour bien frotter son clitoris contre mon pubis. Elle gémit de plus belle et je me délecte de ce si beau tableau de cette femme qui va atteindre l’orgasme… Prenant mes mains pour les mettre sur ses seins, elle jouit bruyamment.

Reprenant ses esprits, elle s’allonge à mes côtés sur le ventre. Je me mets derrière elle et remonte ses fesses en m’agrippant à ses hanches et je la pénètre à nouveau. Je ne le lâche pas ses hanches pour accentuer la pénétration. Mes va et vient sont lents et réguliers. Elle accompagne mes mouvements et je sens son vagin se contracter autour de ma verge. J’accélère, je sens l’orgasme monter, je n’en peux plus, c’est trop bon. Je la préviens que je vais jouir, elle me dit “Reste en moi, jouis en moi, je veux sentir ta queue se vider en moi”. Alors, je jouis, elle m’accompagne dans un râle de bonheur et de satisfaction. Enfin, je me relâche et m’allonge, elle vient se poser à côté de toi… Une main sur son sein, elle me regarde et m’embrasse. Sa main redescend et prend mon sexe en main…

“Encore…” me dit-elle…

 

Les récits de Laurent

9 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :