Règles de colocation – Ep 9 _ Par Legras

La vengeance de Jeanne _ partie 1

Durant la semaine Jeanne avait du mal à se concentrer lors des cours. Son esprit était pris par la soirée de vendredi. Imaginant ses sensations lorsqu’elle attacherais Zoé. Là savoir à sa merci, se soumettant à sa volonté.

Plus d’une fois sa culotte ne finissait pas la matinée sèche, heureusement sans être visible pour les autres. Le soir c’était encore pire, de savoir Zoé juste là, inconsciente de ce qui l’attendais, vivant sa vie tranquillement.

Le jeudi soir elle ramena un homme, Jeanne avait été prévenue mais avait souhaité rester dans sa chambre. Non seulement cela lui rappelais lorsqu’elle était attachée, elle avait vraiment aimé ce moment. Cela lui donnerais une soirée pour examiner les accessoires et les cordes afin de décider lesquelles serviront à quoi.

Mais surtout, à entendre Zoé gémir de plaisir et pour Jeanne l’imaginer dans sa position du lendemain offerte à cet homme, étant forcé de prendre du plaisir.

Jeanne aussi gémit de plaisir, en silence dans son oreiller, toute ces images et ces sons lui faisait un effet certain. Elle fini par jouir bien avant Zoé et continuer de l’entendre prendre du plaisir était bon. Elle se demandait comment Zoé avait vécu sa semaine avant de l’attacher, elle n’avait rien laissé filtrer. Jeanne s’efforçait de faire pareille mais c’était dur. Souvent son regard était fixé sur Zoé, lorsqu’elle lui tournait le dos, et elle arrivait à détourner les yeux juste à temps.

 

Arriva enfin le vendredi soir. Jeanne ne tenait plus, et s’efforçait d’avoir une conversation normale avec Zoé lors du repas. Tout ce qu’elle attendait, c’était que le temps passe et arrive enfin à 20 heures. Le repas fut fini, la vaisselle aussi et enfin l’horloge affichait “19h55”.

“Eh Zoé tu as vu l’heure ?”
Zoé la regarda l’œil pétillant, elle aussi semblait attendre cette soirée apparemment, elle regarda Jeanne d’un air interrogateur :
“Tu es sûre de toi ?” Elle voulait faire douter sa coloc, jouer avec elle. Jeanne lui répondit dans une expression style “Sérieusement !”
“Ne soit pas insolente, allez va te mettre en tenue.”

Lorsque Zoé passa à côté d’elle, Jeanne lui claqua une fesses, qui fit émettre un soupire à Zoé. La cochonne elle semblait aimer cela ou alors elle jouait toujours avec elle.

 

“20h00”

Jeanne pris le sac de cordes et accessoires et entra dans la chambre où de suite elle se rendit compte que Zoé était bien dans son corps. En effet elle était là nue, face à la porte, les bras croisés dans le dos, les jambes légèrement écartée, mettant bien en évidence sa poitrine et ses formes. Jeanne avait vu plusieurs soumises en vidéo ou photo prendre cette position en attendant leur dominant :

“Je vois que tu as compris ta place pour ces 2 prochaines heures. Durant ce délai tu m’appelleras Maîtresse.”
Jeanne semblait jubiler de son idée, elle semblait être apparue en voyant Zoé en position d’attente, elle dirigerait son amie pendant deux heures.

Zoé ouvrit la bouche pour protester de base, mais la referma dans un sourire à elle aussi cette idée lui plaisait.

“Je n’ai rien entendu.” Jeanne s’était mise en face de Zoé, les poings sur les hanches. Parlant avec un ton légèrement plus dur qu’avant.
“Pardon, Maîtresse. C’est vous qui décidez Maîtresse.” Elle parlait jouant pleinement son rôle. Ses yeux trahissaient un certain plaisir à être obligé de lâcher prise et se soumettre, en en demandant presque plus.

Jeanne aussi semblait prendre son rôle à cœur, profitant de ce moment pour enfin être au dessus de son amie qui était toujours l’attraction principale lors de leurs sorties.
“Je préfère. Maintenant tend tes bras en avant, les poignets ensemble.”

Zoé obéit, et Jeanne les lui attacha, passant plusieurs fois la corde autour des poignets, puis la passant entre eux pour resserrer l’attache. Cette fois ça y était, Zoé était devant elle nue et attachée, à sa merci.

Une vague de chaleur parcouru Jeanne, ce sentiment de puissance et de responsabilité était nouveau, mais si bon et cela ne faisait que commencer.

Zoé de son côté ressentait enfin le plaisir d’être attachée, elle avait pris son pied en entravant Jeanne. Mais maintenant les rôles étaient inversés et elle était tout aussi excitée d’être dominante que dominée.

 

“Quelle originalité, Maîtresse.”

Le nœud venait d’être fait, et le regard de Jeanne fusilla Zoé, qui faisait son visage plein d’innocence.
“Je ne t’ai pas demandé ton avis, la prochaine fois c’est le bâillon.”
“Oh vraiment ?”
Elle la cherchait. Elle cherchait ses limites et voulait la provoquer. Pour Zoé, Jeanne était la bonne copine un peu timide pas trop sur d’elle en public.E lle était toujours dans son ombre, ne prenant que très rarement les devants.

Du coup, la voir en Dominatrice était nouveau pour Zoé et elle ne s’attendait pas à ce qu’elle ai fait des recherches et pris des cours. Surtout depuis l’épisode où elle l’avait croisé après que Jeanne se soit bâillonnée et donnée du plaisir ainsi, Jeanne semblait si bien dans son rôle de soumise.

Elle fit le tour de Zoé, et lui installa le bâillon prenant sa chevelure dans sous la sangle, lui libérant le visage de ses cheveux. Zoé elle avait un grand sourire, elle voyait un changement chez son amie et cela lui plaisait.
“Encore quelque chose à dire ?”
“On” Une claque sur ses fesses, faisant plus de bruit que de mal la surpris.
“Non, qui ?”
“On Aîhesse.” Le bâillon empêchait Zoé d’articuler, et plus elle essayait de parler correctement, plus la bave affluait à l’orée de sa bouche.
“Je préfère” Et elle lui déposa un baiser sur l’épaule, comme pour se faire pardonner la claque précédente.
“Et maintenant les mains derrière la tête.”

 

à suivre…

Retrouve les épisodes de Legras ici 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :