Shadow

Mes essais pour devenir femme fontaine

Femme fontaine

Après m'être bien documentée sur les femmes fontaines, lu plusieurs articles sur Internet (Lefigaro, Psychologies, etc.), toutes les femmes peuvent devenir femme fontaine. Alors je me suis dit, pourquoi pas moi ? Après tout, cela me permettra de connaître encore plus mon corps, et par conséquent, d'avoir des orgasmes plus souvent et/ou plus important ! Me voici lancée dans l'aventure pour devenir femme fontaine !

Qu'est-ce qu'une femme fontaine ?

Les femmes fontaines, un sujet encore tabou ? Une femme fontaine est une femme qui, au cours d'une excitation sexuelle ou d'un orgasme, un liquide va s'écouler de son entrejambe ou être expulsé en jet.

Selon plusieurs magazines et études, nous sommes toutes des femmes fontaines, sauf que nous ne le savons pas encore. Selon le site Ohmymag, «75% des femmes éjaculent lors de l’orgasme, mais que la plupart du temps, la quantité est trop petite pour s’en rendre compte. Pour d'autres, le liquide est plus abondant et peut même remplir une canette de coca. C'est celles qu'on appelle "les femmes fontaines"

C'est un fantasme que possèdent beaucoup d'hommes aujourd'hui, et une catégorie de vidéos pornographiques fortement consultée. D'ailleurs on me pose souvent la question ! Est-ce que je suis une femme fontaine ? La réponse est actuellement non, mais j'y travaille !

D'où vient le liquide de la femme fontaine ?

Grâce à une étude publiée en 2015 par les Docteurs Salama et Desvaux dans laquelle 7 femmes fontaines y ont participé, nous en savons bien plus aujourd'hui. A l'aide d'échographies réalisées avant, pendant et après masturbation, le liquide provient de la vessie et contient de l'urée, de la créatinine et de l'acide urique, soit la même composition que l'urine même si celle ci est souvent plus clair et inodore. Ainsi que de l'éjaculat, issu des glandes de Skene (l'équivalence de la Prostate chez la femme).

Ce n'est donc en aucun cas de la cyprine (ou mouille), comme beaucoup d'hommes peuvent le croire. Pour votre curiosité, la cyprine est secrétée par les glandes de Bartholin, permettant la lubrification naturelle du vagin et faciliter la pénétration.

Comment devenir femme fontaine ?

Voilà que mon aventure commence. Comme indiqué au début de l'article, je me suis beaucoup renseignée. Pendant mes rapports, j'ai souvent envie d'aller faire pipi, mais rien à faire, je reste bloquée et je n'arrive pas à me lâcher sur ce point. Je vous rassure, je jouis tout de même ! Mais j'ai cette barrière psychologique, la peur de se faire pipi dessus !

1. Muscler son périnée

Dans un premier temps, il faut muscler son périnée. Plus on aura de contrôle sur celui-ci, plus ça sera facile pour squirter ! Cela tombe bien, ayant eu deux accouchements, j'ai fait pas mal d’exercices pour le muscler, et je possède toute une panoplie de boules de geisha pour m'y aider ! Et vous pouvez aussi vous exercer à contracter votre vagin lors de la pénétration (avec votre conjoint ou un sextoy).

2. Se détendre

Avec ce blocage psychologique de se faire pipi dessus, il m'est très difficile de me détendre. Et pour y arriver au mieux, rien de tel qu'un moment intime en solo, dans ma baignoire. Aucune peur de tremper le lit et aucune pression de la part de mon conjoint de réussir.

3. Se stimuler sexuellement

Etre femme fontaine, c'est donc "éjaculer" lorsque l'orgasme survient. Et pour se faire, il faut être stimulé sexuellement. Je connais mon corps, je sais où se trouve mon point G, il est donc facile pour moi d'arriver à l'orgasme seule.

4. Lâcher prise !

Lorsque l'orgasme arrive, il faut savoir lâcher prise totalement. Et ainsi déconnecter notre cerveau avec le bas du corps et ne pas avoir de blocage. Et ne pas se mettre la pression pour squirter dès la première tentative !

5. Pousser !

Quand la jouissance arrive à son comble, il faut réaliser un mouvement interne de poussée. Rien de tel que d'utiliser des boules de Geisha pour s'entraîner à les expulser.

Et le résultat ?

Malheureusement, je n'ai pas réussi à squirter, ou devenir femme fontaine. Même pas un petit jet, rien, nada ! Bon, je savais que ma première tentative avait de grandes chances d'échouer. Ce n'est pas pour autant que j'ai baissé les bras et j'ai essayé à plusieurs reprises. Selon les femmes fontaines interrogées par Caroline Lesaffre-Meauxsoone (Sexologue et Auteure), 70% d'entres elles y sont arrivées par les mains de leur partenaire, 20% avec le sexe de l'homme et seulement 10% seules.

Donc je résume, pour devenir femme fontaine, il me faut 5 étapes :

  1. Avoir un périnée musclé
  2. Se détendre
  3. Stimuler son point G (et donc connaître son corps)
  4. Apprendre à lâcher prise
  5. Pousser

Ça, c'est la théorie. Mon échec me donne envie de creuser le sujet, et j'ai vu que des sites en ligne sur cette question existent. Pour finir, je vous donne un bon plan, par exemple visitez le guide Objectif Squirt, un site qui permet d'approfondir ses connaissances, et d'arriver à ses fins."

4 Comments

    • Posté par: @pistole
      @RL site
      Comment comptes tu t’y prendre ?
      Je suis curieux de savoir, ma femme mouille mais n’a jamais réussi à produire un jet 

      Elle l’explique dans la suite de l’article 🙂
      Personnellement j’ai déjà ressenti plusieurs fois cette sensation d’envie de pipi mais différente qui est probablement le prémice d’une ejaculation féminine au moment de jouir ou juste avant mais je n’ai jamais réussi à lâcher prise par peur de faire pipi 😅
       

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.