Shadow

Libertinage : une preuve d’insatisfaction au sein d’un couple ?

Source : http://esvs-springmeeting2017.eu/rencontre-coquine/club-rencontre-coquins.html (consultée le 06/11/2019)

D’abord, je tiens à présenter mes remerciements à tous mes abonnés libertins de Twitter ayant eu la gentillesse et la sympathie de répondre à mon sondage et de me confier leurs conceptions du libertinage, surtout au sein de leurs couples, ainsi que pour la discussion qui s’en est écoulé me permettant de mieux découvrir cette licence des mœurs mal connue : merci à 𝕬𝖓𝖌𝖊𝖑𝖊 X 𝖊𝖙 𝕲𝖚𝖎 (@angeleetgui), Cassy Hill (@FrenchCassy), ElizaHotwife (@Quartier_lib), єηкι∂υ (@EnkiduTheReal1), frenchsexexhib (@hummexhib), Loca (@Loca_glam), lola_phe (@lola_phe), Ppoune (@ppouneclaire) ainsi qu’à Sorcha (@KinkyMamaRoots).

Un jour, j’ai eu une discussion avec quelqu’un en rapport avec le sexe avec d’autres personnes et la fidélité. Cette personne affirme alors que les libertins sont la preuve qu’au sein d’un couple il y a une insatisfaction sexuelle, donc l’échec évident de la fidélité (car pour cette personne, il ne peut y avoir d’amour sans fidélité, donc satisfaction sexuelle, au sein d’un couple). Affirmation que j’ai remise en cause du fait que j’ai beaucoup discuté avec mes abonnés libertins, et que j’ai même rencontré un couple libertin lors d’une expérience dans un sauna. Mais comment convaincre quelqu’un qui reste sûr de ce qu’il affirme ? D’où un sondage que j’ai effectué auprès de mes abonnés libertins.
Cet article reprennent les éléments de cette conversation. Car si cette personne pense sincèrement que le libertinage est la preuve flagrante d’une insatisfaction sexuelle au sein d’un couple, d’autres doivent le penser.
Les libertins prennent donc ici la parole pour expliquer au lecteur néophyte ce qu’est pour eux le libertinage et en quoi être libertins serait une preuve d’insatisfaction sexuelle au sein d’un couple… ou pas.

  • D’abord, le libertinage, une preuve d’insatisfaction au sein d’un couple ? Sûrement pas !!!

Pourquoi ? Parce qu’au sein d’un couple libertin, les relations sont fortes, voire très fortes, et qui sont sur la même longueur d’onde. Et c’est parce qu’il se retrouve dans les mœurs libertines que le couple libertin se lance dans le libertinage.

Source : https://www.lavoixdux.com/2015/12/19/ressan-le-libertinage-au-dela-des-cliches/ (consultée le 08/12/2019)

Pour le cas d’un couple qui, au contraire, ne possède aucune relation forte, qui ne soit pas sur la même longueur d’onde, voire même qui ne s’entend même pas… Si l’homme ou la femme composant ce couple se décide seul ou à deux de se lancer dans le libertinage, ils vont aller droit dans le mur : ce sera l’échec assuré, pour eux, mais aussi très probablement pour leur couple.

Être libertin ne veut pas dire partouzer dès qu’on a 5 minutes de libre. On peut très bien être libertin mais qui peut se passer plusieurs semaines ou mois entre 2 soirées libertines. Le plus souvent, c’est à un rythme tranquille d’1 à 2 fois par mois, suivi ensuite de pauses à durées variables, selon les envies de chacun. D’autant que le reste du temps, les couples libertins sont comme tout les autres amants : ils ont une vie de couple, comme tout un chacun (boulot, famille, dodo…). Donc rien à prouver.

  • Oui, mais pour qu’un couple libertin s’y lance, un des deux a bien dû ressentir cette envie de coquiner ailleurs et de convaincre l’autre. Alors comment un couple peut-il se lancer dans le libertinage ? Comment l’un peut-il ressentir ce désir et convaincre l’autre ? Il y a donc insatisfaction sexuelle pour un des deux diront les néophytes… Et pourtant non !

Pourquoi ? Parce que se lancer dans le libertinage, ça se fait pas d’abord seul mais à deux. Cela se fait et cela se décide ensemble. Une chose est sûre, cela ne vient certainement pas d’une quelconque insatisfaction !

Mais alors pourquoi se lancer dans le libertinage ensemble ?

Par envie d’explorer de nouveaux horizons à deux, de répondre à une certaine curiosité, de partager du plaisir ensemble et sous de nouvelles formes. Ou même devenir libertin par envie et découverte de pimenter la vie tranquille de couple avec d’abord une première rencontre, puis une deuxième, et ainsi de suite. Toujours l’un avec l’autre. Pour l’ensemble des couples libertins, la vie libertine est une vie excitante. Vivre en libertins c’est un plaisir avant tout pour eux.

Source : http://www.eurotechwinterschooleindhoven.eu/swinger/chateau-club-swinger.php (consultée le 08/12/2019)

Le libertinage se vit de tellement de façons différentes. Mais très clairement, ce n’est pas le libertinage qui sauvera un couple, ça, jamais. Toute personne qui y pense ça se trompe. Pour qu’un couple, il faut une grande complicité pour pouvoir se lancer dans le libertinage.

Le libertinage peut, bien au contraire, libérer certaines personnes et leur permettre de se révéler. Ainsi il peut permettre à un couple de s’épanouir. Mais il n’est en aucun cas et ne sera JAMAIS un palliatif aux frustrations sexuelles pour les deux amants.

Clairement, les gens ne “libertinent” pas pour sauver leur couple comme cela a déjà été dit. Le libertinage nécessite énormément de choses et le plus important une totale confiance en l’autre et en soi. S’il y a la moindre faille ou que l’un ou l’autre déconne, c’est cuit.

  • D’accord… Mais qui nous dit qu’en baisant avec un(e) autre, le/la libertin(e) ne va pas tomber amoureux(se) de la personne avec qui il/elle a eu du sexe vous dirons les autres ? Alors pourquoi tenter le diable en causant chez son compagnon ou sa compagne la peur de perdre l’autre ?… Qu’en est-il aux yeux des couples libertins face à ce genre d’inquiétude ?

Certes, le risque zéro n’existe pas, même au sein d’un couple libertin. Et pourtant, dans le libertinage, on offre son corps, pas son cœur. Le cœur appartient à celui qu’on aime. Avant de se lancer dans le libertinage, et même pendant, il faut se parler, connaître ses limites, ses sentiments également.

C’est justement les couples forts et fusionnels qui s’y retrouvent le plus dans le libertinage. Donc très soudés en amour.

Après, c’est un risque en effet, mais il ne faut pas confondre l’amour que l’on a pour son/sa partenaire de vie avec une amourette, un béguin, un coup de cœur. Cela fait parti du jeu, du risque. D’où l’importance du capital confiance que l’on s’accorde mutuellement, de mon point de vue. Et puis il y a aussi ce qu’on appelle le polyamour et là c’est autre chose. D’où l’importance de communiquer dans le couple avant, pendant, et après les expériences libertines. Savoir ce que l’on, ce que l’on accepte, ce que l’on réfute, ce que l’on est prêt à à vivre, accepter. Bref, la pierre angulaire de tout ça reste la communication et la confiance.

Après, chacun y voit ce qu’il veut. Après notre civilisation actuelle est basée sur tellement de fondements que chacun peut remettre en cause. La bienséance, les principes/fondements religieux, qui nous gouvernent au détriment de son propre soi. C’est aussi ce qui fait que l’on est humain, les ressentis, sentiments et émotions.

  • Dans ce cas, qu’est-ce que le libertinage aux yeux des libertins et des libertines, plus particulièrement pour un couple ?

Alors, d’abord, le libertinage est une philosophie de vie, pas une pratique sexuelle comme beaucoup de personnes pensent à tort. Le sexe n’est juste qu’une partie du libertinage, il ne résume pas à cela.

Déjà, les bases du libertinage en couple peuvent se résumer par ces quelques mots : Respect / Écoute /Compréhension /Dialogue / Clarté / Sans jugement / AMOUR. Aucun vide à combler, juste du plaisir à partager. A partir du moment où tout est fait avec respect (mutuel, cela va se soi !), bienveillance et surtout sans jugement, c’est ce qui compte. Après, chaque libertin a sa vision.

Source : https://www.veteranstoday.com/2016/01/19/fragonard-in-love-suitor-and-libertine-at-the-musee-de-luxembourg-in-paris/ (consultée le 08/12/2019)

Libertin est un mot romain qui voudrait dire ” Esclave Affranchi” ou “Affranchi des barrières”. À notre époque moderne, on peut trouver une forme d’esclave dans cette société qui ne convient pas au personne anticonformiste qui ne souhaite pas ce plier au politiquement correcte imposé : se marier, avoir des gosses, rester toute sa vie avec la même personne, ne tomber amoureux qu’une seule fois dans sa courte vie, s’habiller comme le dogme de la mode l’exige, etc.

Le libertinage n’est pas accepté par la société car celle-ci veut privilégier les “bonnes mœurs” alors qu’elle en est totalement dépourvue. A contrario, le libertinage est bâti et fonctionne selon ces fondamentaux.

Les gens se disent libertins sous prétexte de se taper une petite partouze par mois… C’est FAUX !!! Les libertins et les libertins vous dirons que vous êtes à côté de la plaque. Néanmoins, se sentir libertin au fond de soit et pas par effet de mode est honorable et beaucoup plus saint.

  • Oui, d’accord… Mais si je persiste à croire que le libertinage, c’est une preuve d’insatisfaction sexuelle au sein d’un couple libertin ? C’est bien connu que les gens sont rarement honnêtes, surtout pour ce genre de chose !

Dans ce cas, on vous répondra que votre réaction est tout à fait normale, donc rassurez-vous. C’est parce que soit vous manquer d’information, soit les informations que vous possédez sont biaisés et manque de confirmations de la part des personnes qui y pratiquent.

Les libertins vous inviteraient alors que vous abordiez le sujet sous un autre angle, ce qui peut s’avérer intéressant. Non pas que vous reniez votre raisonnement, mais que vous le mettiez en suspens, le temps de trouver de l’information neutre, pas des témoignages, des faits.Essayez donc de trouver des études sociologiques sur le sujet, sur l’Histoire du libertinage dans le monde.


Maintenant, vous en savez un peu plus sur le libertinage grâce au témoignage des libertins eux-mêmes. Le libertinage, une preuve d’insatisfaction au sein d’un couple ? Bien sûr que non, au contraire : un couple qui se lance dans le libertinage est un couple fort, fusionnel, communicatif et qui éprouve mutuellement l’envie de pimenter leur vie sexuelle et de le partager. Alors, le libertinage, vraiment une preuve d’insatisfaction sexuelle au sein d’un couple ? Sûrement pas !…
Source : Angèle & Gui, couple libertin https://twitter.com/angeleetgui/status/1188170456043544576 (consultée le 08/12/2019)
Source : Angèle & Gui, couple libertin https://twitter.com/angeleetgui/status/1137787048071442433 (consultée le 08/12/2019)

Vous n’y croyez toujours pas ? Vous doutez de la parole des libertins soit-disant parce que les gens sont rarement honnêtes ? Vous savez quoi ?… Croyez ce que vous voulez : c’est votre conviction contre celles des libertins !

En complément : https://www.cam4.fr/blog/la-communaute-cam4/pourquoi-le-libertinage-est-bon-pour-le-couple/

10 Comments

  • Très bel article. Le libertin âge est avant tout une confiance l’un envers l’autre. Il faut avoir envie tt les deux et ne pas se sentir obligé. La communication est primordiale. De plus le libertinage est encré en nous, un besoin de se dépasser en couple. De découvrir d’autres horizons. Nous offrons notre corps mais pas notre cœur. L’amour est pour son compagnon. Le libertinage, est un mélange des corps, des envies, des émotions et des désirs.

    Cassy

  • Très bon article, personnellement je pense que le libertinage est une étape quasi obligatoire dans l’harmonie sexuelle d’un couple sur le long terme. Forcément faire l’amour avec la même personne depuis dix ans, ce n’est plus autant l’extase que lors des premiers mois de la relation, ça il faut l’admettre.

  • A mon avis et cela n’engage que moi :Soit c’est pour casser la routine , mais faut il encore que l’envie soit partager par les deux. Beaucoup font appel à une maitresse puisqu’il n’ose pas demander à leurs conjointe, ou on peur simplement de la voir prendre son pied avec un autre.Certains par besoin de satisfaire l’envie de leurs conjoints ou conjointes ( pour avoir converser avec des couples sur libertic , certaines femmes le font vraiment pour faire plaisir et ne sont pas réellement dans le trip ).Pour certains c’est pour partager un moment sans tromper l’autre .D’autres c’est sujet au candaulisme .Par curiosité pour ma part , c’est rester au state embryonnaire et ce n’est pas du tout ce que mon épouse désire  et âpres tout je n’ai aucun regret aujourd’hui.  

  •  (Quelques semaines avant mon souci) 
     
    Comme je l’avait annoncé j’ai voulu essayer ( une nouvelle fois, avec l’approbation de mon épouse ) de nous réinscrire sur Libertic.
    Bon tout c’est bien passé , trois photos avec le visage masqué et pour un couple l’inscription est validé et gratuite .
    Mon épouse ne compte pas participer aux contacts, donc c’est moi qui fait le tampons entre les couples qui nous sollicite , soit par un ” Bisous “, c’est une façon de se faire aborder , ou en chat, et message .
    Pour éviter de se retrouver avec des personnes de notre regions, voir ville ou mon épouse travaille nous avions décider de ce mettre en limite de notre département.
    Notre choix était essentiellement diriger vers des couples de 40 à 65 ans.
    c’est un peu special le fait d’être visiter sur un profil, comme l’on viens faire des emplettes sur le marché du sexe, mais c’est aussi pour cela que l’on s’incrit.
    Nous avons eu trois véritables contacts , en dehors d’hommes respectueux qui tentèrent leurs chances .
    Le premier couple était très sympathique et un bon échange intellectuel .
    Le second assez direct, voir trop direct et très basic dans les échanges de messages.
    Le dernier comme le premier mais en attente que l’on soit disponible.
    Le clou de l’histoire c’est que comme les précédentes inscriptions , j’ai du renoncer à finaliser puisque ce que je pensait comme une benediction de mon épouse n’était pas vraiment une réelle envie .
    C’est dommage car nous avions bien sympathisé , du moins j’avais bien sympathisé avec le premier couple et pas que sur une histoire de sexe, mais c’est le but et la finalité dans ce genre de rencontre .
    Pour ce qui est de s’inscrire seul pour un mois à 9.95€ ( c’est vraiment un site sérieux il n’y en à pas beaucoup dans ce cas ) , le faire dans le dos de mon épouse je ne pense pas que ce soit une bonne solution, pour prime un divorce à la clef je crois qu’en ce moment je n’ai pas besoin de ça.
    Le profil clôturer , mais cela valait de cout de ressayé juste pour le fun.
     
    Bises.
     
     
     

  • j’ai du mal à mettre des mots parfois sur ce que l’on ressent un instant,une envie qui s’empare de vous et qui va finalement à l’encontre du ressenti de votre conjoint après coup.Nous pratiquons qu’entre mon conjoint et moi mes délires,mais un rapprochement intense avec un homme soumis m’a finalement dévoyée de notre objectif initial.Envie de la tendresse de cet homme,d’être dans ses bras,de découvrir un autre corps apès 28 ans de vie commune avec mon mari,besoin presque viscéral qu’il me possède autrement que mon mari.Une rencontre se met donc en place à une date prévue,en accord avec nos moitiés.Lui et moi conversons beaucoup mais laissant nos conjoints,un peu sur le bord de la route que nous avions franchement empruntée lui et moi.Puis le retour brutal à la réalité lorsque mon conjoint me fait part de ses doutes quant à cette relation qui lui semblait alors devenue nocive et trop invasive dans nos vies ainsi donc au delà de ses propres limites,ainsi projet annihilé.J’ai subi un grand vide sur le fait,puis ma raison a repris le dessus,mon couple passe avant toute chose donc si mon conjoint n’est pas prêt pour du libertinage ou tout acte en dehors de notre couple  alors je respecte sa décision et me plie à celle-ci.
     
    Le monde D/S et  S/M que j’ai découvert depuis quoi,le mois de mai ou juin l’année dernière,fait que je suis comme une gamine dans un magasin de jouets,envie de toucher à tout,de découvrir toutes sortes de sensations fortes,libérer des pulsions instinctives,vivre tout intensément comme pour rattraper le temps perdu mais je ne suis pas seule dans le navire,je me dois donc de prendre en compte les ressentis de mon mari et vivre aussi à son rythme si on ne veut pas tanguer et au final chavirer.On maintient donc le cap ensemble sans aucun regret.Si on veut de l’adrénaline cela reste donc entre nous pour l’instant(la porte des plaisirs divers et variés n’étant pas définitivement fermée d’après les dires de mon époux donc l’avenir nous le dira si un jour il se sent prêt) ou en moto encore un bon remède pour avoir d’autres sensations…….. 

  • le libertinage, c’est comme le BDSM…Un gros foure tout regroupant des pratiques, des dynamiques relationelles similaires en surface, mais profondément différente selon les individus sur le plan des attentes, des motivations, des enjeux et de la finale satisfaction
     
    Si je me revandique sadomasochiste, c’est parce que c’est une composante forte de ma sexualité.
     
    En terme de relations, qu’elles soient amoureuses, amicales, sexuelles, professionelles…Je suis partisan du respect le plus grand possible accordé à la liberté individuelle, avec pour limite le respect de celle d’autrui, d’ou une forme de contrat social minimal, vu que je suis un terrien d’espéce sociable.
     
    les clubs libertins n’ont pu m’interesser que dans la mesure ou les locaux se prétaient à des partages SM 
     
    La pluralité relationelle est pour moi juste induite par des rencontres engendrant des envies mutuelles et non par un désir d’expérimenter des configurations erotiques plurielles ou de tester d’autres partenariats pour répondre à un fantasme
     
    J’ai le plus souvent un fonctionnement erotico amoureux articulé autour d’un partenaire affectif privilégié, plus intime que les autres et des partenaires de jeu satellites, qui par leur façon de partager l’eros me procurent du plaisir que j’ai la prétention de croire partagé.
     
    J’ai rarement été dans la situation ou je n’avais pas d’amoureux, de compagnon de vie, juste des plays partners, voir même des temps de vrai célibat
     
    Dans ces équations à variables multiples, il faut adjoindre aussi une donnée fort importante pour mon bien être affectif. Les amis, qui partagent avec moi une intense intimité dépourvue de tout eros
     
    Le couple avec mon compagnon de vie( qui la plus part du temps est une femme, comme en ce moment, n’est pas une priorité par définition. C’est un essentiel qui se crée par la synergie de nos envies mutuelles, et la non exclusivité de l’erotisme est une donnée qui est prise en compte dés le début de la relation. Je suis incapable de former un tandem solide avec qui ne peut partager aussi cela avec moi… Et je suis un vrai pur chieur sur ce point!
     
    J’aime que les relations soient loyales avec mes intimes( amis, compagnons)…Pire, ça m’est indispensable pour qu’elles soient!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.