Qu'est-ce que le "s...
 
Partagez sur les réseaux sociaux:
Notifications
Clear all

Qu'est-ce que le "stealthing" ?

Page 2 / 2
lamourette12
(@lamourette12)
nombres de messages
Level 11

@pierre771 Je suis une femme. Je donne mon opinion sur les définitions multiples que comporte le "stealthing"; cela comprend aussi mon expérience propre sur les garçons et les filles.

RépondreCiter
Posté : 21 mai 2021 17 h 16 min
zaphod
(@zaphod)
Noël
nombres de messages
Level 11

Je ne suis pas comem Lamourette bilingue

 

mais, si je ne me trompe pas stealthing, ça veut dire "chose volée

 

Qu'on vole un rapport non protégé, ou un baiser, dans la démarche, on reste dans une pratique d'abus, de non respect du partenaire, et donc, entrant dans une zone que je ne peux admettre!

 

Certes les conséquences médicales et psychologiques d'un viol et d'une main aux fesses sans préavis méritent d'être nuancées

 

Cependant, l'attitude de départ, la motivation, le rapport à l'autre entrent exactement dans les mêmes modes de fonctionnement

 

On peut fantasmer sur les actes sexuels non consentits, impulsifs, ne faisant pas l'objet de négociation préalable

 

On peut même, (oui oui malgré ce que j'affirme plus haut et réaffirme maintenant) les mettre en pratique dans un cadre que je juge éthiquement acceptable

 

Le principe du "CNC" concensual non concensual, c'est tendance les acronymes anglais, soit le concensus autour du non concensuel, en français)

 

On balise avant, avec des partebnaires dans cette dynamique, qu'il est admis que X, etpas n'importe qui peut se permettre de pratiquer certains actes, ou tout sauf les choses dites taboues, et ce au dela des protestations de l'autre

 

C'est tout à fait le cadre dans lequel se pratiquent les activités SM, d'ailleurs

 

J'aime fouetter, par exemple

 

donc je vais, parce que ça me prend, sortir mon single tail roulé dans ma poche sur le parking de carrouf et claquer les fesses du quidam voisin parce qu'il est à mon gout, sans plus de maniéres?

 

Evidement direz vous: non!

 

Ca aurra probablemebnt des conséquences funestes, fort heureusement

 

Mais, si je fais 90 kilos, qu'on est en lisiére de forêt , isolés, et que je croise le petit chaperon rouge frêle et chétif qui m'inspire la même chose, le risque que mon acte aie des conséquences est moindre

 

Et pourtant, toujours un grand NON

 

Le retrait volontaire du préservatif est exactement dans les mêmes zones que mon second exemple

Parce que si on se pleitn de viol, il sera répondu" mais t'étais d'accord pour coucher, non?"

 

Donc ces pratiques qui sont à mes yeux des viols, sont en plus effectuées en toute impunité!

 

Punir , comment, sauf à vouloir policier les sexe et l'intimité, ce qui est aussi une idée que je rejete absolument

 

Personen ne couche, sans video de surveillance pour avoir des preuves....C'est un univers qui me dégoute autant que pas vu pas pris donc je prends sans demander, je vole

 

Et pourtant, pour revenir sur l'exemple de départ, si j'ai le fouet qui me démange, me tarabuste?

 

Eh bein je bouge ma couenen et mon neurone, je me rapproche de milieux constitués de gens qui ont des preoccupations libidineuses voisines des miennes, parce que, le monde est bien fait, il y a des culs qui rêvet de se faire fouetter( si si sis, j'vous promets^^)

 

On en parle, on evoque divers angles de pratiques, on se flaire, on se jauge, on décide de se faire confiance, on identifie avoir mutuellement envie, et alors oui, dans un liue ou on ne géne personne, on se retrouve pour joyeusement fouetter

 

Ca peut se faire de façon plus ou moins formelle, mais sans cela, fouetter un cul, c'est un pur acte de barbarie inacceptable!

 

On peut rêver de dire coucou chérie j'ai pas mis ou j'ai oté ma capote

 

On peut, avec un partenaire qui accepte la pénétration sans preservatifs avant de commencer et qui ne manifeste pas clairement son changement d'avis en cours de route

 

Mais voila, avoir un consentement éclairé, c'est pas simple( avant d'avoir fait suis-je certain de vraiment vouloir, ne vais-je pas changer d'avis au pied du mur, au gré de la découverte?)

 

Et puis et puis...l'excitation érotique, ça altére le jugement, alors???

 

Alors, c'est là tout le point délicat du consentement, de l'équilibre précaire

 

Le consentement absolu et enthousiaste, graal visé par beaucoup dont moi même, c'est pas tous les jours possibles

 

Alors, essayer d'anticiper les risques de malentendu, tenter de trouver des moyens d'améliorer la communication( travailler l'écoute, l'expression), c'est essentiel....et surtout ça prends du temps pour s'affiner

 

Voila pourquoi , pour moi l'éros ne peut naitre qu'aprés une certaine intimité crée avec le potentiel partenaire qui éveille mon désir

 

Pardon pour la tartine un brin hors sujet peut être...

 

Et avis à la population:

 

Mon fouet dans les parties de qui prend sans au moins essayer avec loyauté de s'assurer que c'est bien offert ( y'aura pas de sommations, parce que l'abus assumé sans complexe, ça me révolte)

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=dzBRMMi7lhk

RépondreCiter
Posté : 21 mai 2021 18 h 22 min
Page 2 / 2

Partagez sur les réseaux sociaux: