Shadow
D/s: Quelles motiva...
 
Notifications
Clear all

D/s: Quelles motivations?  

  RSS
zaphod
(@zaphod)
Noël
nombres de messages
Level 8

Les relations érotiques de dominations et soumissions, sont comme toute relation intimes, uniques et propres aux partenaires qui les vivent, dépendant des circonstances, des sentiments, et d'une foule de paramétrés qu'il est impossible de lister exhaustivement.

S'il peut être intéressant de savoir comment les autres les vivent( curiosité, intérêt pour les protagonistes, source d’inspiration, satisfaction de voyeurismes...)

 

J'ai envie de comprendre ce qui peut les motiver.

 

Donc, si ceux qui vivent des relations qui donnent une dimension érotique aux échanges de pouvoir veulent bien dire ici ce qui les a conduits à désirer entrer dans ce type de lien, je les remercie par avance

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=dzBRMMi7lhk

Citer
Posté : 27 juillet 2020 0 h 19 min
zaphod
(@zaphod)
Noël
nombres de messages
Level 8

J'ouvre le bal.

 

Par le passé, j'ai fonctionné dans ma vie de couple sur ce mode. Nous avons lentement glissé d'une relation de sauveur( j'avais besoin de ce rôle à ce moment de ma vie)/sauvée( Elle avait besoin de l'être elle aussi à cette époque), basée sur le care, à une relation de prise de pouvoir( de ma part) et d'abandon de celui -ci pour elle

 

La prise de pouvoir s'est d'abord effectuée sur le plan de la gestion quotidienne( logique, pour bien prendre soin, il faut anticiper, baliser...) qui a offert un sentiment d'univers sécurisé, paliatif à la peur de ne savoir bien faire, de ne pouvoir répondre, aux exigences d'un monde qui semblait regorger de défis

 

Ce n'était pas basique ment un fantasme érotique pour moi, même si avec le recul d'aujourd'hui, se placer en décideur, en meneur des juex sensuels et sexuels, me permettait d'obtenir un controle du désir de l'autre, de le maintenir dans une situation de manque qui le conduisait à exprimer un rassurant désir pour moi( qui était et reste fort sceptique concernant mon propre sex appel)

Ca répondait donc en un sens à un besoin, inconscient alors, de me sentir rassuré

 

D’éducation plus conventionnelle, ma compagne d'alors était fortement emprunte de l'idée de service du à l'homme de la part de la femme. En formulant mes envies, je l'assurait de remplir pleinement cette forme de devoir. Etait-ce aussi un fantasme pour elle? je ne le sais pas.

 

Je suis, d'aussi loin que je m'en souvienne, conscient d'être habité de pulsions de cruauté, et pouvoir les exprimer dans le cadre de l'éros fut une grande découverte, mais là on va plus parler SM que D/s...

Ceci étant, se placer en meneur de jeu rend l'expression du sadisme nettement plus simple sur un plan purement technique, d'où la frequente association dom & sadique ou sub & maso

 

Si globalement cette prise de contrôle m'arrangeait sur le plan logistique, donc, et semblait répondre à des désirs érotiques qui me donnaient la belle et jouissive satisfaction du mâle ayant accompli son devoir de contenter sa femelle, si elel me permettait d'assouvir mes pulsions sadiques primitives, j'ai fini par me lassé des rapports dysymétriques de pouvoir. 

 

J'ai eu envie, besoin, de cogestion, et je suis arrivé à un stade de saturation de prise d'autonomie de la part de ma compagne( était-elle à sa limite de capacité, n'ais-je su lui laisser l'espace pour poursuivre...car au fond, je reste trés demandeur de gestion, de prise de pouvoir sur les choses, même si aujourd'hui la subordination entre partenaire me fait limite débander, les rares fois ou la demi mole exploitable me surprend joyeusement)

 

Bref, ça fait un fameux bail que je ne suis absolument plus dans ce type de lien avec mes complices de jouissance.

 

Ceci dit, ce n'est pas parce que les enjeux de pouvoir ne se portent plus entre partenaires, ne sont plus partie prenante de l'eros dans le cadre de leurs transfert entre protagonistes, qu'ils n'existent pas. Vouloir et pouvoir sont des conditions importantes dans tous les domaines de la vie, et si , sans hésiter je sais aujourd'hui que je suis nettement plus épanoui dans une synergie de pouvoir que dans une prise ou un abandon de celui ci par l'une des partie au profit d'une autre( ou au détriment, c'est selon^^)

 

Globalement, je n'ai jamais vraiment érotisé la dominantion, même lorsque je la pratiquait, voila pourquoi comprendre comment d'autres l'érotisent m'intéresse, juste par curiosité de laltérité

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=dzBRMMi7lhk

RépondreCiter
Posté : 27 juillet 2020 0 h 48 min
Anna
 Anna
(@admin)
Admin
Testeur de Sextoys
Auteur de récit
Modérateur
Adam et Eve
Noël
nombres de messages
Level 12

les motivations.... 

 

Je ne sais pas vraiment ce qui m'a motivé,  j'ai commencé par le bondage, un peu par hasard, car j'aimais la sensation d'etre attachée, d'etre à la merci et surtout de recevoir beaucoup de plaisir. c'est peut etre du plaisir égoiste au fond ?

 

ensuite petit à petit, j'ai eu envie de plus, envie de découvrir le cote plus sombre de pratiques moins "courantes". Peut etre le côté tabou qui m'a attiré ? je ne sais pas vraiment en fait...

 

Ma vie sexuelle est assez naturelle et spontanée, je ne réflechis pas vraiment à pourquoi j'ai pu avoir ce genre de fantasme, pourquoi j'ai essayé. tout ce que je sais c'est que le bdsm est une facette de ma sexualité, et j'aime ne pas être enfermée dedans et repasser au vanille et y prendre tout autant de plaisir.

 

je pense aussi que le lien avec @jules fait que cela reste different d'une pure relation D/S en dehors d'un couple aussi.

blogueuse érotique sur : MondeSensuel

RépondreCiter
Posté : 30 juillet 2020 23 h 13 min
zaphod aime
onirique
(@onirique)
Level 1

La motivation,mes fantasmes dans lesquels j'étais encore et toujours soumise au désir de l'homme.Donc un moment donné j'ai voulu appliquer cela dans mon couple,en demandant à mon mari d'assumer un rôle de dominant durant une séance alors que celui-ci n'était absolument pas dans cette vision des choses.Mais il m'a suivie et au final nous sommes à présent épanouis tous les deux dans cette sexualité là.La pratique "vanille"m'a ennuyée à mourir durant des années,je détestais les péliminaires donc celles-ci ont été abolies par mes soins,ainsi que la pratique du cunnilingus.Besoin d'être quelque peu rudoyée pour accéder au plaisir en somme.Le pourquoi du comment m'importe peu,seul le résultat compte et je déteste les cases,l'analyse de cela,je vis ma sexualité,je me délecte de ces séances sans chercher à comprendre.

Après avoir longuement virevolté,je reprends donc mon envol un temps ou à jamais...

RépondreCiter
Posté : 2 août 2020 0 h 48 min
Anna et zaphod aiment
Anna
 Anna
(@admin)
Admin
Testeur de Sextoys
Auteur de récit
Modérateur
Adam et Eve
Noël
nombres de messages
Level 12
Posté par: @onirique

La motivation,mes fantasmes dans lesquels j'étais encore et toujours soumise au désir de l'homme.Donc un moment donné j'ai voulu appliquer cela dans mon couple,en demandant à mon mari d'assumer un rôle de dominant durant une séance alors que celui-ci n'était absolument pas dans cette vision des choses.Mais il m'a suivie et au final nous sommes à présent épanouis tous les deux dans cette sexualité là.La pratique "vanille"m'a ennuyée à mourir durant des années,je détestais les péliminaires donc celles-ci ont été abolies par mes soins,ainsi que la pratique du cunnilingus.Besoin d'être quelque peu rudoyée pour accéder au plaisir en somme.Le pourquoi du comment m'importe peu,seul le résultat compte et je déteste les cases,l'analyse de cela,je vis ma sexualité,je me délecte de ces séances sans chercher à comprendre.

je suis d'accord avec toi 😉

blogueuse érotique sur : MondeSensuel

RépondreCiter
Posté : 2 août 2020 16 h 03 min
zaphod aime
zaphod
(@zaphod)
Noël
nombres de messages
Level 8

Merci les filles d'avoir fait l'effort d'intellectualiser votre démarche qui est avant tout instinctive, intuitive, alors que justement, réfléchir sur l'axe des motivations vous ennuie!

 

Je comprends les réactions intuitives, même si je les pratique fort peu.

 

J'aime rationaliser( j'développe pas, c'est pas le lieu pour une auto psychanalyse à deux balles ^^)

 

Autant je ressens les envies pulsionelles, et ce pas juste dans le domaine erotique, autant j'ai besoin, dans la mesure du possible, car parfois la pulsion prend le dessus( moins avec le temps) de passer par une analyse de celle ci, de ses tenants et aboutissants, avant de décider dans quelle mesure, par quels chemins, je vais la laisser s'exprimer

 

Je canalise, et d'aprés ce que je connais de moi, c'est je crois une excellente chose, avant passage aux actes

 

j'aime aussi détricoter à postériori, car dans l'action, parfois, émerge des envies qui me posent questions

 

J'ai dit plus haut que la prise de pouvoir sur l'autre m'ennuie( j'abandonne rarement le pouvoir à l'autre, et quand c'est le cas, dans un cadre bien précis, que ce soit sur le plan erotique ou autre), mais avoir le pouvoir de faire( ou ne pas faire, me stimule. Ce n'est pas le faux sentiment d'apparente maitrise qui me rassurerait, mais plus l'excitation des possibles que je devine, et oui, pour bien prendre, j'ai besoin de comprendre un minimum^^

 

Comme quoi, le cliché des filles qui seraient compliquées et des garçons qui seraient simples ne se vérifie pas toujours

 

J'aurais volontiers rebondis sur ce que vous avez dit, mais je ne veux pas vous imposer une réflexion sur un sujet que vous ne souhaitez pas aborder sur ce point

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=dzBRMMi7lhk

RépondreCiter
Posté : 2 août 2020 21 h 30 min
onirique
(@onirique)
Level 1
Posté par: @zaphod

Merci les filles d'avoir fait l'effort d'intellectualiser votre démarche qui est avant tout instinctive, intuitive, alors que justement, réfléchir sur l'axe des motivations vous ennuie!

 

Je comprends les réactions intuitives, même si je les pratique fort peu.

 

J'aime rationaliser( j'développe pas, c'est pas le lieu pour une auto psychanalyse à deux balles ^^)

 

Autant je ressens les envies pulsionelles, et ce pas juste dans le domaine erotique, autant j'ai besoin, dans la mesure du possible, car parfois la pulsion prend le dessus( moins avec le temps) de passer par une analyse de celle ci, de ses tenants et aboutissants, avant de décider dans quelle mesure, par quels chemins, je vais la laisser s'exprimer

 

Je canalise, et d'aprés ce que je connais de moi, c'est je crois une excellente chose, avant passage aux actes

 

j'aime aussi détricoter à postériori, car dans l'action, parfois, émerge des envies qui me posent questions

 

J'ai dit plus haut que la prise de pouvoir sur l'autre m'ennuie( j'abandonne rarement le pouvoir à l'autre, et quand c'est le cas, dans un cadre bien précis, que ce soit sur le plan erotique ou autre), mais avoir le pouvoir de faire( ou ne pas faire, me stimule. Ce n'est pas le faux sentiment d'apparente maitrise qui me rassurerait, mais plus l'excitation des possibles que je devine, et oui, pour bien prendre, j'ai besoin de comprendre un minimum^^

 

Comme quoi, le cliché des filles qui seraient compliquées et des garçons qui seraient simples ne se vérifie pas toujours

 

J'aurais volontiers rebondis sur ce que vous avez dit, mais je ne veux pas vous imposer une réflexion sur un sujet que vous ne souhaitez pas aborder sur ce point

 

 

 

 

Libre à vous de rebondir,vous êtes libre fort heureusement.Vos arguments peuvent être percutants qui sait et votre vision des choses peut être captivante donc ne vous privez de cela.Mon consentement vous l'avez,je ne suis pas d'une nature à me poser des questions il est vrai mais le dialogue reste de mise.

Après avoir longuement virevolté,je reprends donc mon envol un temps ou à jamais...

RépondreCiter
Posté : 3 août 2020 22 h 54 min
zaphod
(@zaphod)
Noël
nombres de messages
Level 8
Posté par: @onirique

La motivation,mes fantasmes dans lesquels j'étais encore et toujours soumise au désir de l'homme.

 

En somme être l'objet du désir t'excite...Plus parce que tu es objet, et donc offre utile pour l'autre ou plus parce qu'en incarnant le désir de l'autre au final tu le tiens par les couilles?

 

Voir encore toute autre chose... Les axes que je propose ne sont certainement pas les seuls possibles, et la synergie de plusieurs moteurs est fort envisageable

 

Donc un moment donné j'ai voulu appliquer cela dans mon couple,en demandant à mon mari d'assumer un rôle de dominant durant une séance alors que celui-ci n'était absolument pas dans cette vision des choses.Mais il m'a suivie et au final nous sommes à présent épanouis tous les deux dans cette sexualité là..

Ben oui, à force d'attendre et que ça ne vienne pas, il faut bien pousser un peu dans le sens vers lequel nos désirs nous guident.

 

Comment avez vous géré les questions de prise de pouvoir à ce moment là?

 

Parce que , si je t'ai bien comprise, l'idée est d'être soumise au désirs de l'homme et ce désir, tu l'as proposé à ton compagnon qui pour répondre à ton désir a joué, puis aimé, voir ressenti l'envie enfouie au fond de lui d'être pleinement cet homme dont tu est l'outil destiné à le satisfaire

La pratique "vanille"m'a ennuyée à mourir durant des années,je détestais les péliminaires donc celles-ci ont été abolies par mes soins,ainsi que la pratique du cunnilingus.Besoin d'être quelque peu rudoyée pour accéder au plaisir en somme.

 

Et en lisant ceci, je m'interroge sur le sens que j'ai cru comprendre de la soumission au désir de l'homme, parce que là en fait, tu pousses à la satisfaction d'un désir de sexe "brutal", de pratiques qui te conviennet, et pour ce faire tu formes ton conjoint à te satisfaire selon ton cahier des charges( c'est juste une impression que j'ai là, au fil de ma lecture, je peux me tromper, et quoi qu'il en soit, je n'en pense ni bien ni mal...j'essaye juste de comprendre des mecanismes, des fonctionnements...et tout fonctionnement qui épanoui ceux qui le choisissent est bon puisque bon pour eux!)

 

Le pourquoi du comment m'importe peu,seul le résultat compte et je déteste les cases,l'analyse de cela,je vis ma sexualité,je me délecte de ces séances sans chercher à comprendre

Ca je comprends aussi. quand on est dans l'action on est à ce que l'on fait et vit, enfin il vaut mieux, je crois ^^

 

 

J’espère que tu ne crois pas que je cherche à te faire correspondre à quelque stéréotype qui me servirait de référence surtout, même si bien sur, je compare et comprends en fonction de ce que l'expérience( la mienne et celle des autres) m'a déjà permis d'intégrer( le lecture neutre et objective, c'est juste une chimére)

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=dzBRMMi7lhk

RépondreCiter
Posté : 4 août 2020 23 h 30 min
onirique
(@onirique)
Level 1
Posté par: @zaphod
Posté par: @onirique

La motivation,mes fantasmes dans lesquels j'étais encore et toujours soumise au désir de l'homme.

 

En somme être l'objet du désir t'excite...Plus parce que tu es objet, et donc offre utile pour l'autre ou plus parce qu'en incarnant le désir de l'autre au final tu le tiens par les couilles?

Bonsoir Zaphod,désolée pour le temps d'attente entre mes réponses.

Le tenir par les couilles,je le fais au quotidien,donc en séance je me livre à lui,je deviens son jouet et il en dispose comme bon lui semble,être réduite à son désir est ma transcendance.

 

Voir encore toute autre chose... Les axes que je propose ne sont certainement pas les seuls possibles, et la synergie de plusieurs moteurs est fort envisageable

Probablement mais là je n'ai pas le temps de voir plus loin(lâche j'avoue)

 

Donc un moment donné j'ai voulu appliquer cela dans mon couple,en demandant à mon mari d'assumer un rôle de dominant durant une séance alors que celui-ci n'était absolument pas dans cette vision des choses.Mais il m'a suivie et au final nous sommes à présent épanouis tous les deux dans cette sexualité là..

Ben oui, à force d'attendre et que ça ne vienne pas, il faut bien pousser un peu dans le sens vers lequel nos désirs nous guident.

 Oui mieux vaut tard que jamais mais là c'est la délivrance mêm si je voudrais plus encore........

Comment avez vous géré les questions de prise de pouvoir à ce moment là?

Brutalement comme à mon habitude,je lui ai dit où tu deviens dominant sinon je pars avec le premier dominant qui croise ma route.

 

Parce que , si je t'ai bien comprise, l'idée est d'être soumise au désirs de l'homme et ce désir, tu l'as proposé à ton compagnon qui pour répondre à ton désir a joué, puis aimé, voir ressenti l'envie enfouie au fond de lui d'être pleinement cet homme dont tu est l'outil destiné à le satisfaire

Il m'a suivie certes,le côté D/S lui convient en revanche le S/M il le pratique que parce qu'il sait que je le veux avec ferveur mais ne trouve aucun plaisir personnel dans cette pratique.

La pratique "vanille"m'a ennuyée à mourir durant des années,je détestais les péliminaires donc celles-ci ont été abolies par mes soins,ainsi que la pratique du cunnilingus.Besoin d'être quelque peu rudoyée pour accéder au plaisir en somme.

 

Et en lisant ceci, je m'interroge sur le sens que j'ai cru comprendre de la soumission au désir de l'homme, parce que là en fait, tu pousses à la satisfaction d'un désir de sexe "brutal", de pratiques qui te conviennet, et pour ce faire tu formes ton conjoint à te satisfaire selon ton cahier des charges( c'est juste une impression que j'ai là, au fil de ma lecture, je peux me tromper, et quoi qu'il en soit, je n'en pense ni bien ni mal...j'essaye juste de comprendre des mecanismes, des fonctionnements...et tout fonctionnement qui épanoui ceux qui le choisissent est bon puisque bon pour eux!)

J'adhère totalement à votre réponse,en effet je le forme à mes désirs en somme,par sa main je subis mais avec mes directives au préalable,cela dit durant la séance je n'interviens aucunement,il a carte blanche sur mon corps (dans les prérogatives instaurées en aval de nos discussions afin de définir un cadre tout de même).

 

Le pourquoi du comment m'importe peu,seul le résultat compte et je déteste les cases,l'analyse de cela,je vis ma sexualité,je me délecte de ces séances sans chercher à comprendre

Ca je comprends aussi. quand on est dans l'action on est à ce que l'on fait et vit, enfin il vaut mieux, je crois ^^

Oui vivre l'instant,être transcendée par l'action,pleurer parfois et se réfugier dans ses bras un fugace moment mais ô combien intense sans chercher à mettre des mots sur les maux.

 

 

J’espère que tu ne crois pas que je cherche à te faire correspondre à quelque stéréotype qui me servirait de référence surtout, même si bien sur, je compare et comprends en fonction de ce que l'expérience( la mienne et celle des autres) m'a déjà permis d'intégrer( le lecture neutre et objective, c'est juste une chimére)

Non je ne me considère dans aucune case et les jugements me laissent de marbre en général mais  comme dit auparavant votre plume me sied et me confronter à celle-ci ou non est toujours un réel plaisir.

 

Après avoir longuement virevolté,je reprends donc mon envol un temps ou à jamais...

RépondreCiter
Posté : 11 août 2020 22 h 05 min
zaphod aime
zaphod
(@zaphod)
Noël
nombres de messages
Level 8
Posté par: @onirique

Non je ne me considère dans aucune case et les jugements me laissent de marbre en général mais  comme dit auparavant votre plume me sied et me confronter à celle-ci ou non est toujours un réel plaisir.

J'adoooore la flatterie. Mon ego te remercie...Et j'ai moi même aussi plaisir à nos échanges.

J'aime beaucoup l’honnêteté de tes propos

Je vais réagir plus sur la globalité de ton dernier message que dans le détail cette fois.

 

En fait, dans le quotidien, tu es moteur de ton couple, décisionnaire...et dans le cadre de l'eros, tu as l'envie d'inverser les rôles.

Pour répondre à de vieux désirs, entre autre, si j'ai su te lire.

 

Comment aimes tu être considérée lorsque tu te soumets( si ce n'est pas trop indiscret, of course...)?

 

Tu aimes te sentir la femme qui excite suffisamment ton mâle pour le pousser à toutes les folies?

Tu aimes te sentir un objet utile et utilisé?

Tu aimes devoir non plus décider et te faire obéir, mais au contraire subir, pour ne plus porter le poids de la couronne...Ou pour expier ce que tu peux vivre comme des abus de pouvoirs en laissant, pour équilibrer, le droit à l'autre d'exercer même abusivement le pouvoir sur toi à son tour?

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=dzBRMMi7lhk

RépondreCiter
Posté : 12 août 2020 22 h 05 min
onirique
(@onirique)
Level 1
Posté par: @zaphod
Posté par: @onirique

Non je ne me considère dans aucune case et les jugements me laissent de marbre en général mais  comme dit auparavant votre plume me sied et me confronter à celle-ci ou non est toujours un réel plaisir.

J'adoooore la flatterie. Mon ego te remercie...Et j'ai moi même aussi plaisir à nos échanges.

J'aime beaucoup l’honnêteté de tes propos

Je vais réagir plus sur la globalité de ton dernier message que dans le détail cette fois.

 

En fait, dans le quotidien, tu es moteur de ton couple, décisionnaire...et dans le cadre de l'eros, tu as l'envie d'inverser les rôles.

Pour répondre à de vieux désirs, entre autre, si j'ai su te lire.

 

Comment aimes tu être considérée lorsque tu te soumets( si ce n'est pas trop indiscret, of course...)?

 

Tu aimes te sentir la femme qui excite suffisamment ton mâle pour le pousser à toutes les folies?

Tu aimes te sentir un objet utile et utilisé?

Tu aimes devoir non plus décider et te faire obéir, mais au contraire subir, pour ne plus porter le poids de la couronne...Ou pour expier ce que tu peux vivre comme des abus de pouvoirs en laissant, pour équilibrer, le droit à l'autre d'exercer même abusivement le pouvoir sur toi à son tour?

 

 

J'effleure donc à nouveau votre ego en ce jour.....vous m'avez manqué....enfin vos écrits.....

J'ai par habitude d'être franche et directe en règle générale,sans prendre de gant.....

 

Vous me cernez relativement bien je dois bien l'avouer.

Pour répondre à votre question:

la seconde et troisième options sont réalistes.Etre son objet et qu'il m'utilise à sa guise,qu'il me manipule à sa convenance,je deviens le prolongement de ses envies intimes et profondes et ce même s'il instaure parfois des choses en séance que nous n'avons pas forcément évoquées au préalable.C'est cela qui me transcende et je me délecte de sa jouissance c'est l'apogée de ma propre extase. 

Quant à votre première option,en séance tout au moins,je ne me sens pas dans ce rôle de femme qui excite son mâle car cela voudrait dire que j'ai à nouveau le pouvoir sur lui et je ne veux en aucun cas de cela.Je lui suis totalement soumise,réduite à l'état d'objet donc mon pouvoir de séduction réduit par la même à néant.Cela dit parfois lorsque nous avons fini une séance,on se repose un peu(on a plus 20 ans) et là l'envie de lui s'empare de tout mon être mais je ne suis  plus dans le rôle de soumise à ce moment là donc je le provoque,je le cherche,nous sommes sur le même pied d'égalité dans cette configuration,il se méfie cela dit car j'ai une fâcheuse tendance à le mordre dans cet état d'excitation intense.

J'espère avoir su répondre à vos questionnements.....

Je vous souhaite une douce journée.

 

Après avoir longuement virevolté,je reprends donc mon envol un temps ou à jamais...

RépondreCiter
Posté : 21 août 2020 13 h 53 min
zaphod
(@zaphod)
Noël
nombres de messages
Level 8

Merci d'avoir partagé avec nous un peu de vous.

 

Oui je comprends un brin mieux les dynamiques relationelles qui sont votres et les motivations qui vous conduisent, tous deux à les mettre en place.

 

Ceci me conduit à me montrer curieux sur ton rapport au pouvoir de façon plus large, au delà des dynamiques érotiques ou des dynamiques de couple.

 

J'aime bien distinguer le pouvoir de contrôle sur un ou des individus, voir une situation, de celui de faire, ou ne pas faire, c'est au fond ja même chose.

 

Je distingue encore mal quel est le type de pouvoir qui t'anime...Et si les enjeu relatifs à cela sont centraux dans ta vie.

 

Je sens aussi une certaine alternance des choix décisionnels entre ton homme et toi, même si, sur le fond tu es et reste pleinement décisionnaire, puisque cette dynamique d'alternance dans l'alcove, c'est toi qui l'a initiée, sous forme d'ultimatum.

 

Je ne sais pas trop si au fond, vous n'entrez pas dans un jeu de role qui donne une illusion satisfaisante d'alternance plus que dans une véritable gouvernance par alternance de votre relation.

 

Pas de jugement moral sur tout cela, je le redis. Juste une tentative d'approche lucide de ce que chacun est sur le plan des relations de pouvoir... Et peut être une mauvaise compréhension de tout cela de ma part en prime ^^

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=dzBRMMi7lhk

RépondreCiter
Posté : 28 août 2020 10 h 10 min
onirique
(@onirique)
Level 1
Posté par: @zaphod

Merci d'avoir partagé avec nous un peu de vous.

 

Oui je comprends un brin mieux les dynamiques relationelles qui sont votres et les motivations qui vous conduisent, tous deux à les mettre en place.

 

Ceci me conduit à me montrer curieux sur ton rapport au pouvoir de façon plus large, au delà des dynamiques érotiques ou des dynamiques de couple.

 

J'aime bien distinguer le pouvoir de contrôle sur un ou des individus, voir une situation, de celui de faire, ou ne pas faire, c'est au fond ja même chose.

 

Je distingue encore mal quel est le type de pouvoir qui t'anime...Et si les enjeu relatifs à cela sont centraux dans ta vie.

 

Je sens aussi une certaine alternance des choix décisionnels entre ton homme et toi, même si, sur le fond tu es et reste pleinement décisionnaire, puisque cette dynamique d'alternance dans l'alcove, c'est toi qui l'a initiée, sous forme d'ultimatum.

 

Je ne sais pas trop si au fond, vous n'entrez pas dans un jeu de role qui donne une illusion satisfaisante d'alternance plus que dans une véritable gouvernance par alternance de votre relation.

 

Pas de jugement moral sur tout cela, je le redis. Juste une tentative d'approche lucide de ce que chacun est sur le plan des relations de pouvoir... Et peut être une mauvaise compréhension de tout cela de ma part en prime ^^

 

 

Je vais être prolixe et j'en excuse par avance.Bon courage......

 

Me livrer de la sorte n'est pas chose aisée,je puis vous l'affirmer mais ce lieu bienveillant où j'ai posé mes valises,un temps tout au moins,s'y prête et ses membres m'inspirent confiance alors.......

 

 

Afin de répondre à votre question quant à mon rapport au pouvoir je dois remonter à l'enfance,bien que n'ayant aucun souvenir,aucune image de celle-ci (hormis les endroits où j'ai vécu mais pas de vie à l'intérieur,je n'ai imprégné que les décors),je n'ai donc en ma possession que des sensations bien ancrées au plus profond de moi,sensations dénuées de tendresse,de soutien,mes géniteurs m'ont-ils seulement aimée un jour je n'en suis pas certaine à l'heure actuelle ou alors ils ne savaient pas aimer tout simplement,en tout cas,à leur manière je présume.Seul moment d'un rapprochement avec mon géniteur,c'est à 28ans qu'un flash m'est apparu ,dans lequel mon géniteur me demande d'enlever mon haut,de m'allonger sur le canapé en velours rouge,nous sommes en Savoie,je dois être mineure mais aucune certitude c'est trop fugace comme flash,il me caresse la poitrine puis avec ses dents il me mordille puis me tète le bout des seins et le flash s'arrête là,si celui-ci s'avère réel mais je ne peux en aucun cas prouver la véracité de cette scène,mais ce seul souvenir en tout cas ne me perturbe aucunement,je dirais que j'ai revêtu enfin une certaine importance à ses yeux à ce moment précis et je ne me sens pas effarée par ce constat,je ne l'approuve pas mais il ne me détruit pas non plus,est ce une sorte de perversion je ne saurais le dire ?

 

Elevée donc par un père (géniteur à mes yeux) que l'on appelle désormais pervers narcissique,mais bien qu'il ne soit qu'un sombre crétin dans mon ressenti je n'aime pas l'inclure dans une case,car par principe cataloguer les gens n'est pas une discipline à laquelle je m'adonne et qu'il n'a pas à être réduit qu'à cette vision là.Donc un géniteur qui a une telle emprise sur moi que je n'ai nulle envie de le contrarier,un regard appuyé de sa part et je fondais inexorablement en larmes.Il m'inspirait une telle admiration mais aussi la peur (bien qu'il n'ait jamais levé la main sur moi ou si une fois,toute petite visiblement et j'ai valsé à l'autre bout de la pièce d'après les dires de celle qui m'a mise au monde mais je n'ai aucun souvenir non plus de cela) ,sentiments déjà conflictuels en soi,affres auxquelles je devais me confronter de manière réccurente.De l'extérieur nous étions la famille parfaite,mais de l'intérieur il n'avait aucune estime pour moi et savait même me rabaisser pour son plus grand plaisir je suppose.Ma mère (enfin réduite elle aussi depuis peu au même titre que mon géniteur désormais pour mon plus grand bonheur)était totalement sous emprise de son conjoint,l'amour rend aveugle,là c'est une triste réalité,elle n'avait pas une once de caractère pour résumer.Donc je me suis construite avec l'idée tenace qu'une relation avec un homme,c'est celui-ci qui prend toutes les initiatives et me régente dans le quotidien.Je n'ai eu cela dit que des aventures sans lendemain lorsque j'habitais en Savoie,je ne voulais pas et ne savais pas surtout m'attacher à quiconque,juste être dans les bras d'un homme un véloce moment,sans pour autant éprouver le moindre plaisir physique et mon tableau de chasse s'est bien rempli durant mes saisons d'hiver je dois bien l'avouer.Puis retour Vendée,ma région d'origine parce que mon géniteur voulait divorcer.

 

Quelques temps après rencontre avec mon conjoint qui lui voulait se marier,avoir des enfants,tout ce que je ne voulais pas à l'époque.Je me suis lancée dans cette aventure malgré tout en me disant que finalement j'avais toujours le pouvoir de rompre à tout moment si cette relation ne me convenait pas ou plus.Mon conjoint a subi alors mon caractère atrabilaire au quotidien,acrimonieuse je suis devenue.Mais au final cela fait 28 ans que cette aventure perdure et demain d'ailleurs à ce propos nous serons à 22 ans de mariage.Mais pour autant mon mari ne prend aucune décision,il n'a pas un fort caractère,n'aime pas les conflits,donc je me suis retrouvée à prendre le pouvoir contre mon gré afin que mon couple soit pérenne,ce qui va à l'encontre de ma conception profonde et intime des choses donc j'ai du apprendre à jouer ce rôle de la mère qui punit,de la femme qui décide de tout ou presque mais dans le fond ce rôle est comme usurpé.Donc le fait désormais que mon conjoint prenne le pouvoir sur moi durant nos séances est comme une délivrance et pour être franche j'espère ardemment que lorsque les conditions seront réunies,celui-ci s'imposera à moi,même hors séances,qu'il prolongera son pouvoir au quotidien parfois,lors de sorties également.Mon mari n'a pas le charisme suffisant pour que je sois sous son emprise.

 

Etre sous emprise,c'est un état qui me transcende cela dit je dois bien l'avouer et je peux très vite sombrer dans cet état addictif si j'ai une personne froide,indifférente,qui a du caractère et donc un certain charisme,en face de moi,je vais alors perdre tous mes moyens,schéma déjà imprégné dans mes circuits si je puis dire et donc vouloir obéir spontanément à cette personne.Je connais ma fragilité quant à cela et je dois lutter contre ma nature alors que c'est un désir profond,ancré en moi depuis toujours,que je tends à cela naturellement ,toujours en totale contradiction,en opposition,ce n'est pas de tout repos mais c'est ainsi.

 

Donc pour conclure j'admire les hommes qui ont du pouvoir et ce dans quelque domaine que ce soit,quand ils l'utilisent à bon escient cela va de soi,d'autant lorsque que ceux-ci sont dotés d'une capacité à être autodidacte,mon admiration n'en sera que plus grande.

J'espère que mes réponses ne pas hors sujet quant à vos questionnements.

Après avoir longuement virevolté,je reprends donc mon envol un temps ou à jamais...

RépondreCiter
Posté : 28 août 2020 16 h 39 min
zaphod aime
zaphod
(@zaphod)
Noël
nombres de messages
Level 8

Wahoo...

 

Même si l'écran a un rôle magique de membrane super poreuse de l'intime et de voile super opaque sur nos identité, il faut du cran pour:

Regarder ses process de construction, même s'ils ne sont pas fatalement valorisants aux yeux de la morale

Se construire en fonction de ceux ci et assumer ce qu'ils induisent, y compris en actes subis

Rester lucide face à tout cela

Oser le livrer en public, avec tous les correctifs à apposer sur la notion de public sur un petit forum comme celui -ci

 

Je respecte profondément cela( je suis de parti pris, j'ai un faible pour la lucidité)

 

Merci beaucoup pour ce strip tease des entrailles, un peu sexy, un peu sauvage, beaucoup émouvant et passionnément honnête 

 

Bon 22 ans à vous deux au passage, avant que j'oublie la plus élémentaire des courtoisies!

 

Tu dis que ton époux à du mal à affirmer son charisme face au tien, ce qui à priori pourrait sembler lui rendre sa tâche de domination bien ardue....Mais il fait montre d'une force dans la constance, dans l'engagement long courrier pour voyager à tes côtés et c'est cette force qui le fera surmonter les obstacles

Tu sais être fragile face à un homme qui affiche avec arrogance sa male assurance, mais encore faut-il qui sache résister à ton long entrainement à devenir leader, qu'il puisse se confronter à ta lucidité sans vasciller. L'assurence des grands Dominants qui pavannent sur la scene BDSM est bien souvent un pauvre trompe l'oeil en stuc qui s'effrite sous les griffes des exigences d'authenticité.

 

Là est la force de ton mari. Il sait être un compagnon solide, et même si cette force est moins flagrante que celle mise en avant par certains, elle est vraie.

Ca peut bien aider à ce passage de relais, si tu sais lui donner confiance pour qu'il se sente légitime à l'exprimer plus directement, de façon  plus "mouillante" donc pour toi, non?

 

Aprés tout,  le rééquilibrage en ce sens que tu lui a imposé sur le plan de la sexualité, il l'assume plutôt bien, n'est-ce pas?

Et avec plaisir, il semblerait...

 

En tout cas, je trouve ça sain de savoir pourquoi on met les pieds dans un fonctionnement atypique et il me semble que tu es plutôt au clair avec tes motivations( oui je sais c'est jugeant de le dire ainsi....J'assume)

 

En tout cas, je sens que c'est important pour toi de le vivre aujourd'hui et mazintenant et je vous souhaite à tous deux d'en prendre au plus vite la route

 

Tu as suffisement exercé le pouvoir pour savoir à quel point c'est au fond.....vain! J'ai bon?

https://www.youtube.com/watch?v=dzBRMMi7lhk

RépondreCiter
Posté : 29 août 2020 19 h 54 min
Partagez sur les réseaux sociaux: