Shadow
Journée contre l'ho...
 
Notifications
Clear all

Journée contre l'homophobie : ces stars qui ont caché leur homosexualité pour sauver leur carrière  

  RSS
GB_BoobsLover
(@gb_boobslover)
Auteur de récit
Noël
nombres de messages
Level 18

http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18690006.html

GB, passionné de gros seins et de lactation, pour vous servir

Citer
Posté : 17 mai 2020 13 h 26 min
Topic Tags
zaphod
(@zaphod)
Noël
nombres de messages
Level 8

A l'heure où il est de bon ton de se torturer sur les questions de genre( on a eu différentes vagues d'anormalités qu'il est de bon ton de revendiquer....ce n'est pas nouveau^^), logique de ressortir du placard les préférences sexuelles.

 

Entre une vision ede rejet t d'acceptation se situe souvent une vague d'affichage plus ou moins sincére, plus ou moins induite par la pression sociale, plus ou moins opportuniste

 

De tout temps, les préférences sexuelles déviantes( non majoritaires, donc déviant de la norme) existent.

 

Si parler de cela sur un media destiné aux choses de l'eros comem celui ci, par exemple, est logique, devoir en faire une carte de visite, une identité qui défini par choix principal pose la question de la place qui est faite à nos fantasmes.

est-ce du domaine de la sphére privée ou de celui de la sphére publique?

 

Je suis partisan de la premiére option, réservant ceci à un cercle de freaks du trou du cul qui se réunissent justement à cause de ce particularisme

 

La façon de jouir d'un acteur ne change rien à sa fonction d'acteur, ce en quoi il peut m'interesser, moi qui suis fan de cinéma

 

Pour rebondir au dela de l'article sur le théme des journées dédiées à une communauté désignée au nom de particularisme de genre ou liés à une sexualité, j'aime assez la position de la constitution française qui théorise la non discrimination dans l'espace public au nom de ces  carractéristiques

j'aime la laîcité neutre et non celle des juxtapositions de communauté qui ne fait que renforcer les différences, et placer les individus dans des camps qui finissent par s'opposer au lieu de fédérer autour de ce qui nous rassemble: l'appartenance à une espéce, une planéte, un systéme dans lequel nous avons tous, quelle que soit notre sexualité, des besoins communs à assouvir.

 

Mais je vais céder à l'injonction de proposer un temps à la collectivité pour s'interroger sur les difficultés rencontrées par un de ses sous ensembles

 

1981/ Robert badinter dépénalise l'homosexualité considérée encore comem délictuelle en dessous de 21 ans en France

 

Aujourd'hui, il subsiste malgré l'évolution globale de la société française ( même des représentants politiques du peuple sont aujourd'hui ouvertement homos)

 

Des zones ou la maltraitance des homosexuelle se perpétue...zones de non droit républicain....Inutile de dénoncer, ces lieux dans lesquels doivent survivre nos oubliés du progrés sont bien connus bien pratiques

 

Dans la cour des miracles, il vaut mieux faire profile bas quand on est un mec qui bande pour les mecs....ET le comming out d'aucune star n'y changera quoi que ce soit...quoi que, c'est peut être une question ...d'aurtograffeux

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=dzBRMMi7lhk

RépondreCiter
Posté : 17 mai 2020 14 h 46 min
Partagez sur les réseaux sociaux: