Shadow
Notifications

Érotisme, torture, cannibalisme… La face cachée des comptines françaises  

  RSS
GB_BoobsLover
(@gb_boobslover)
Auteur de récit
Noël
nombres de messages
Level 29
Legras
(@legras)
Testeur de Sextoys
Auteur de récit
nombres de messages
Level 27

Oh oui et là il n'y en a qu'une petite partie.

Au clair de la lune, par exemple, je vous cite les paroles les plus croustillante :

[...]
Ma chandelle est morte, (la chandelle peut signifier autre chose qu'un morceau de cire bien dressé)
Je n´ai plus de feu, (le feu, propre à chacun dans le bas ventre, voyez ?)
[...]
Va chez la voisine,
Je crois qu´elle y est,
Car dans sa cuisine
On bat le briquet. (Battre le briquet, au sens premier pas de soucis, à l'époque on battait le briquet pour avoir du feu. Mais l'expression à 2 autres sens plus osé dirons-nous. a) Faire la cour, en cherchant à enflammer l'autre, telle le briquet battu qui créé l'étincelle b) L'acte sexuel, le mouvement des corps se rapprochant des pierres qui s'entrechoque (pas besoin de vous faire un dessin ^^)
[...]
L´aimable lubin (prénom pouvant signifier tant "amour" que "loup". Et dans ce contexte, le loup n'est pas forcément le prédateur rodant dans la forêt)
Frappe chez la brune,
[...]
On chercha la plume,
On chercha le feu.
En cherchant d´la sorte
Je n´sais c´qu´on trouva,
Mais j´sais que la porte
Sur eux se ferma

Donc en gros, c'est l'histoire d'un gars qui va chez Pierrot demander de l'aide car sa chandelle est à la peine. Il est envoyé chez la voisine qui bat le briquet pour rallumer le feu. Et la fin est teintée de mystère pour ne pas choquer les plus jeune oreilles auxquelles cette comptine est destinée.

 

Si vous êtes sage je vous décortiquerais une autre comptine.

"Le gras c'est la vie" Karadoc (Kaamelott Livre II, Corpore sano)

RépondreCiter
Posté : 26 février 2020 17 h 00 min
Partagez sur les réseaux sociaux: