Comment j’ai rendu une femme infidèle – Episode 14

Episode 14

Après avoir fait l’amour un bon nombre de fois, puis essayé la fellation, lui montrer mon pénis et éjaculé un peu grâce à la masturbation, mon amante et moi voulons continuer à faire l’amour. Il était presque 5h du matin. Nous avons passé presque toute la nuit à avoir des relations sexuelles.

J’étais déjà très fatigué en début de soirée. Néanmoins, j’avais tenu à vouloir faire l’amour avec elle, autant que je le pouvais. Je voulais en profiter, lui donner du plaisir, qu’on profite de ce moment ensemble, que je puisse enfin jouir avec elle. Alors, j’ai tenu. Malgré ma grande fatigue, j’ai tenu. Les heures ont passé, je suis mort de fatigue à présent, j’ai besoin de dormir. Mais j’ai tenu et tiens encore. Jusqu’à quand ? Va falloir dormir un moment où un autre.

Nous faisons l’amour encore une fois (la 9e fois je crois). Je fais de nouveau des va-et-vient. Je gémis, je gémis, je gémis, je… baille à m’en décrocher la mâchoire !

Mon amante s’arrête brusquement.

« OK ! Bonne nuit ! » me répond-elle sèchement avant de se dégager brusquement puis de se coucher. Je crois qu’elle est vexée.

Et moi, bêtement, je me mets à éclater de rire. Il a fallu que je me mette à bailler pendant que nous faisons l’amour !

Inutile que je demande à mon amante à ce que nous refaisons l’amour. Je sens que je suis trop fatigué. Ce bâillement me l’indique bien. Inutile de continuer. Il est très tard et je n’aurais pas beaucoup de temps pour dormir. Ce qui est certain, c’est que je serais encore mort de fatigue à mon réveil, quand je quitterai cet hôtel avec elle.

Mieux valait donc que je dorme.

Je me glisse donc dans les draps, auprès de mon amante. Je lui prends la main. J’ai peur de l’avoir tellement vexé qu’elle ne me rejette. Non : elle prend ma main et resserre ses doigts autour des miens.

Je ne suis pas sûr d’avoir vraiment compté, mais je pense que nous faisons fait au moins 9 fois l’amour depuis notre arrivée à l’hôtel.

Ainsi, nous achevons notre première journée et soirée à faire l’amour, tous les deux. Nous commençons à dormir tous les deux, sans nous lâcher la main.

Retrouve les récits de GB ici.

One Comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :