Douce Rencontre

Comment oublié ce jour d’octobre 2015, au salon Eropolis de Pau, qui vit l’un de mes fantasmes les plus cher se réalisé.. En effet, comme toute la jeunesse libertine et amatrice de sexe de la région, le salon Eropolis est un rendez-vous incontournable. Permettant à la fois de découvrir les plus beaux shows érotiques mais également les nouveautés coquines de l’année. Le tout sur un week-end complet exclusivement réservé aux amateurs de lubricité.

La rencontre

Cette année là, la belle actrice Ania Kinski était présente sur le stand d’Ohlala. Pour offrir aux visiteurs du salon des shows privés. Allant du strip-tease soft à des quart d’heures bien plus hards intégrant quelques jouets coquins à sa prestation déjà largement excitante. Fan inconditionnel de la belle depuis ses débuts dans le monde du X français, je voyais en sa présence sur le salon l’opportunité unique de passer un moment intime avec elle. Reine de mes fantasmes les plus chauds, moyennant bien entendus quelques euros pour son show le plus hot possible.

Après quelques minutes de tergiversations diverses où la raison affronte l’envie et la luxure, je me rends donc enfin sur le stand des Ohlala Girls à la recherche de ma belle brune plantureuse… À peine arriver sur place, je suis très chaleureusement accueilli par une douce naïade blonde, déguisée en ange coquin, simplement habillée de lingerie fine blanche et d’une paire d’ailes accrocher à son soutien-gorge.

« Bonjour beau brun ! Je peux te renseigner ? Tu veux un petit show privé ? »

Même si aux vues de ses courbes angéliques, l’idée m’interpelle, le panonceau annonçant la présence d’Ania sur le stand retient bien plus mon attention… Je demande alors à mon hôtesse où donc est caché le doux fruits de mes fantasmes les plus secrets…

« Ah tu es là pour Ania ! Pas de soucis, elle n’est pas loin, attends juste là elle ne devrais plus tarder, tu veux déjà prendre le ticket peut être ? »

J’accepte cette offre par un simple hochement de tête, tout en laissant trainer mon regards sur le corps dénudé de cette belle nymphe, tout en la remerciant quant à son offre.

« Et voilà, tu n’as plus à attendre qu’elle arrive, et en plus, tu es le premier de la journée ! » me lança-t-elle alors dans un grand sourire presque moqueur mais tout aussi sensuel que ses charmes tout juste camouflés…

Je n’ai guère eu à attendre longtemps avant d’apercevoir la grande brune aux courbes enivrantes arriver d’un pas décidé vers le stand où je me languissais de sa présence… Quelle beauté… De longues jambes qui n’en finissent pas, vissées sur de hauts talons aiguilles, habillées de deux bas noirs. Tout juste tenue par un porte-jarretelles dont les liens dépassent allègrement de sa mini-jupe en cuir noir. Un bustier du même acabit orné de quelques clous dorés laissant apparaître sa poitrine aussi somptueuse que voluptueuse… Sa longue chevelure brune courant jusqu’au milieu de son dos, de beaux yeux verts, un visage d’ange sur un corps de déesse.. Voilà comment m’apparu alors la douce Ania Kinski

« Tu as déjà quelqu’un pour toi ma belle ! » lui lança la petite Ange du haut de ses talons blancs, tout en me pointant du doigt, un sourire aux lèvres

« Ah bonjour mon beau ! Tu viens pour voir mon show ? » me dit-alors Ania d’une voix suave, le tout avec son petit accent polonais, qui, je dois bien l’admettre, rajoute une sacré dose d’excitation lorsque elle s’adresse directement à vous…

« Oh que oui… » lui répondis-je timidement, la dévisageant tout en me pinçant de peur d’être en plein rêve…

« Et bien j’ai de la chance, tu es beau garçon, ma journée commence bien ! » Rajouta-t-elle avant de signé mon ticket.

« Et voilà, comme ça tu auras un souvenir en plus ! On y va mon chou ? » s’empressa-t-elle de me dire tout en me prenant par la main…

 

ania1

photo: Ania Kinski

Le Show

Quelques instants plus tard, me voilà face à la belle. Dans une atmosphère d’intimité à la limite de l’indécence, dans une tonnelle aux parois blanches d’environ 10m² où se trouve une chaise pour le spectateur attentif que je suis. Ainsi qu’un petit meuble renfermant les divers jouets érotiques dédié à la prestation la plus coquine d’Ania…

« Assieds toi mon beau, tu me connais déjà où c’est la première fois que tu entends parler de moi ? »

« Oh non, je te connais déjà.. Tu es un véritable fantasme pour moi.. Et bien plus grande en vrai que ce à quoi je m’attendais aux travers de tes vidéos ! Mais quelle beauté… Tu n’as pas idée d’à quel point je suis ravis de me retrouver face à toi, là, de suite… »

« ça me fait plaisir aussi tu sais, j’aime rencontrer mes fans, tu as vu beaucoup de mes films ? Je te fais souvent bander ? » me demanda-t-elle alors tout en lançant une musique d’ambiance en vue de son effeuillage à venir..

« Ah ça, pour me faire bander… Je jure devant dieu que tu es sans aucun doute la brune la plus sulfureuse et bandante que je n’ai jamais rencontré ! »

Elle rigola tendrement, un doux sourire illuminant ses lèvres, tout en commençant à se déhancher au rythme de la musique. Laissant courir ses mains sur son corps parfait, tout en commençant à dégrafer son haut…

« Alors tu aimes ce que tu vois hein mon coquin » me dit-elle, toujours avec son accent, dans une tonalité à la limite de la perversion tant le son de sa voix à se pouvoir excitant…

Un simple hochement de tête me suffit alors à lui répondre. Tandis que mes yeux ne se lassais pas du spectacle qui leur était offert. Le bustier de la belle tombant face à eux laissant apparaître plus distinctement la beauté de sa poitrine à peine rangée dans un soutien-gorge en dentelle noire…

« Tu sais, tu peux toucher aussi » s’exclama-t-elle tout en saisissant mes mains pour les amené contre sa peau..

Je senti alors mes doigts glisser le long de ses flancs, de son ventre. Tout en remontant vers sa poitrine où une petite pause se fit dans le chemin de mes caresses. Lui laissant alors le temps d’enlever son soutien gorge pour offrir à ma vue aussi bien qu’à mes mains une paire de seins sublime, que je n’allais pas tarder à pouvoir mordiller et lécher, pendant que ma douce showgirl laissait tomber sa minijupe le long de ses hanches… Ses déhanchements étaient de plus en plus prononcés, et, tout en tournant sur elle même, elle offrait à mes yeux le plus agréable des spectacles : son corps quasi nu, se tenant à quelques centimètres de moi, qu’elle m’invitait même à caresser, toucher, lécher…

ania2

photo : Ania Kinski

Très vite, il ne lui resta rien sur le corps hormis ses bas et ses talons… Pendant qu’elle s’offrait ainsi entièrement nue à ma vue et à mes caresses, elle ne tarda pas à prendra place sur mes genoux pour s’octroyer quelques douceurs intimes, juste là, face à moi… Sa vulve était déjà bien ouverte. Tout en laissant onduler son corps parfait, à peine assise sur mes genoux, elle commença à se caresser le clitoris tout en continuant à offrir à ma bouche la douceur délicate de ses seins…

« En effet je t’excite ! » s’exclama-t-elle tout en souriant, en posant sa main sur mon jean…

« Je prends mon jouet maintenant, tu vas le voir rentrer dans ma chatte, j’espère que ça va te plaire ! » dit-elle alors en s’emparant d’un vibromasseur rose.

« Je pense que oui… » répondis-je alors, essayant de calmé l’érection qui continuer à croitre dans mon boxer…

Elle commença par sucer tendrement son jouet tout en continuant ses caresses intimes. Puis, le laissa glisser entre ses cuisses tout en poussant quelques gémissements de plaisirs… Elle était accroupie face à moi, jambes ouvertes, reposant sur ses hauts talons. Sa vulve entièrement offerte à mon regard lubrique. Tandis que son gode commençait quelques va et vient en elle…

« Caresse ma poitrine ! » me lança-t-elle alors tout en continuant d’aller et venir en elle avec son jouet. Je m’approcha timidement et obéis sans broncher, tout en profitant du spectacle la queue durcie de plaisir…

« Dommage que je ne puisse pas me branler face à toi » lui lançais-je alors… Elle répondit par un grand sourire, voyant clairement que l’envie d’elle était plus que présente…

« Tu ne peux pas en effet, mais je suis sur que tu te branleras face à mes vidéos ! »

 

Je lui confesse sans effort que ce sera surement le cas, comme ça l’a déjà souvent été… Après de longs va et vient en elle, passant tantôt de sa vulve à son anus, m’offrant ainsi un show divin et des plus excitants, elle m’annonce malheureusement que ce beau moment est terminé… Je me lève alors de la chaise, les yeux émerveillé par ce laps de temps passé en sa compagnie. La regardant toujours avec autant d’intensité et d’excitation qu’à mon entrée. Pendant qu’elle enfile de nouveau ses sous-vêtements, me demandant une fois de plus si sa prestation m’a plu…

Mon hochement de tête approbateur s’ajoute à mon érection largement visible malgré le jean que je porte, lui témoignant ainsi, tout le plaisir que j’ai pu prendre à la regarder s’offrir ainsi à moi pendant un spectacle bien plus qu’attrayant… Après les salutations d’usages et les remerciements qui s’impose face à pareille déesse, me voilà quittant le stand des Ohlala Girls, un sourire visser sur les lèvres. Les yeux encore pétillants de l’expérience inoubliable que je viens juste de vivre…

C’est donc ainsi que s’acheva ma rencontre avec la splendide Ania Kinski. Il me tarde de la retrouver cette année au détour de l’un de ses stands. Pour avoir une nouvelle fois le privilège de passer un moment complice des plus excitants en sa compagnie… Je ne la remercierai sans doute jamais assez d’avoir été à ce point complice et attentionnée envers l’homme intimidé que j’étais. Et, c’est sans aucune prétention que je me félicite d’avoir su franchir le cap pour m’offrir l’un de ses shows… Moment inoubliable que je souhaite à chacun de nos lecteurs. Tant la douceur et la volupté d’Ania vous percera à jamais.

En attendant de la croiser de nouveau, je vous invite à la suivre sur ses divers réseaux sociaux. Et à lui témoigner par la même occasion toute la sympathie qu’une Femme de son envergure mérite.

Ania, si tu lis ces mots un jour : laisse moi te féliciter pour la femme libre et épanouie que tu es. Ainsi que pour tous le fantasmes que tu sais si bien faire naître en chacun de nous. Je te dédie amoureusement l’ensemble de ses lignes, et te dis à très vite sur le salon Eropolis !

Vous pouvez suivre Ania: par ici   –   ou par là

3 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :