Shadow

Confinement : les sites libertins résistent à la crise

La plupart des domaines connaissent la crise pendant le confinement, mais pas les plus grands sites libertins ! Des chiffres qui expriment bien à quel point de plus en plus de Français s’intéressent au partage des plaisirs, dans une période où leur libido est plus que jamais en effervescence. Si les sites de rencontre libertins se frottent les mains, les plus initiés ne voient eux pas toujours d’un bon œil cet afflux de nouveaux adeptes...

Les sites libertins ont la cote

La bonne forme des sites libertins ne date pas d’hier. Existant depuis 2001, le site Wyylde – anciennement Netechangisme – a bien grandi en presque deux décennies. Alors qu’elle atteignait déjà 70 000 visites quotidiennes en 2007, la plateforme ayant osé communiquer dans le métro parisien et un peu partout en France attire actuellement 9 millions de visiteurs par mois.

La réussite de ce site historique a donné des idées à certains. Tous les sites n’ont en revanche pas réussi à exister autant que les meilleurs, en raison d’un manque de moyens et d’outils pas assez efficaces.

La liste des meilleurs sites de rencontre libertins permet d’y voir un peu plus clair pour faire le bon choix.

Comment les sites libertins résistent à l’épreuve du confinement ?

Si personne ne peut se rencontrer, alors comment expliquer que les sites libertins continuent d’attirer autant pendant le confinement ?

Wyylde et NousLibertins n’ont pas vu leurs visites diminuer en mars et avril 2020. Le premier cité a même vu son trafic augmenter de 25% entre février (7 millions de visites) et mars (8,8 millions de visites), en maintenant ce même niveau au cours du mois d’avril.

sites libertins

Ces deux sites libertins sont les plus fréquentés de France. Ils comptent plus de 310 000 membres actifs, selon le comparateur Monpetitdate. Un membre actif est une personne – ou un couple – ayant souscrit à un abonnement premium et régulièrement connectée.

L’esprit communautaire au coeur des sites libertins

’esprit réseau social et communautaire fait la réussite des deux sites libertins les plus connus et visités. On retrouve les codes de facebook avec un mur sur Wyylde, et ce côté proximité qui plaît beaucoup. Ces sites ne se cachent pas et sont d’ailleurs présents sur les réseaux sociaux (voir Twitter NousLibertins).

C’est grâce à leur communauté fidèle que les sites peuvent négocier des partenariats exclusifs avec de grands clubs physiques, et ainsi organiser des soirées dédiées entre nouveaux et libertins initiés. L’esprit communautaire et le développement d’outils à distance permettent à ces sites de maintenir un flux d’inscrits très important pendant le confinement.

Les lives en vidéo accessibles à tous sont par exemple un bon moyen de partager et de fantasmer. Le tchat en privé est lui aussi un moyen de faire monter la température. Pour occuper l’esprit de ses membres, le site NousLibertins a lui décidé de lancer un défi vidéo « Au plaisir de ces dames », auquel toutes les femmes peuvent participer. Les membres votent, et des lots sont à gagner.

Qui sont les nouveaux libertins ?

Les couples et célibataires inscrits sur les sites libertins sont de plus en plus jeunes. La moyenne d’âge sur Wyylde est par exemple de 34 ans seulement. Il y a en réalité beaucoup plus de simples curieux qu’à l’époque où le libertinage était encore un cercle fermé.

Ce boom du libertinage en ligne fâche parfois certains initiés. La plupart des nouveaux membres ne respectent en effet pas tous les codes du libertinage. Le respect de chacun est une valeur essentielle dans ce milieu. Or certains inscrits, notamment des jeunes hommes, semblent parfois confondre la pornographie avec le libertinage.

Pour se retrouver, les libertins les plus avertis peuvent heureusement toujours compter sur les clubs pour les accueillir. Ce n’est pas pour tout de suite, alors patience. Le meilleur reste à venir.

1 Comment

  • Sympa comme article, c’est intéressant. 
    J’avais lu un article où un directeur de club expliquait qu’effectivement ils voyaient de plus en plus de très jeunes couples en club (20-25ans) et il disait que pour lui ce n’était pas une bonne chose parceque le libertinage c’était pour mettre du piment dans un couple solide et que si ces jeunes couples en avaient besoin/envie maintenant qu’en serait-il après quelques décennies de vie commune.
    Je comprends son poids de vu mais en même temps, 20 ans c’est un âge où on se découvre beaucoup sexuellement alors pourquoi pas se découvrir plus en profondeur grâce à des expériences de partages. Puis ils apprendrons plus de choses sur eux même et sur les autres qu’en accumulant frénétiquement les coups d’un soir dans les toilettes d’une boîte de nuit parcequ’ils ont un peu trop bu par exemple. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.