Auteur : Legras

Règles de collocation – Ep. 21 _ Par Legras

Règles de collocation – Ep. 21 _ Par Legras

Récits Érotiques
Le collier - partie 2 "Mains sur les genoux." Seule, Zoé bougea. Jeanne se doutait bien qu'elle doive rester en position le temps de recevoir le sien. Zoé sentait quelque chose autour de son cou, en métal et doublé de cuir, lourd, peu épais et de quelques centimètres de haut. Mais, ne connaissait pas sa couleur, sa forme réelle et surtout l'air que cela lui donnait.La vendeuse se déplaça derrière Jeanne, qui redressa au maximum son dos, et tira ses coudes en arrière. Une première larme coula le long de sa joue, elle était sur le point d'exploser, mais luttait pour que cela n'arrive pas. Elle sentit que ses mains étaient prises, déplacées vers l'avant et croisées. Là voila enlacée par la vendeuse, légèrement tenue par les bras de celle-ci. Son dos appuyé contre sa poitrine. 
Règles de Colocation – Ep 20 _ par Legras

Règles de Colocation – Ep 20 _ par Legras

Récits Érotiques
Le collier - partie 1  Zoé vit la silhouette s'approcher d'elle, la cravache se balançant au rythme de son bras ballant. À genoux, elle était au niveau de l'entrejambe de la vendeuse. Elle la voyait enfin autrement qu'en ombre chinoise. Zoé fut surprise de découvrir ses jambes uniquement recouvertes d'un collant sombre, son buste était habillé d'une sorte de body à manche longue brillant. Elle voulut lever la tête pour pouvoir voir le haut du corps, mais elle se retint. Elle vit la cravache descendre entre ses jambes puis par tapotement d'une cuisse à l'autre, la vendeuse lui fit ouvrir les cuisses plus largement. Bien sûr, ce toucher de cravache fini d'inonder sa culotte tellement son souvenir était présent. Zoé gardait le dos droit, les mains derrière la tête tenant ses cheveux et l
Règles de Colocation – Ep 19 _ Par Legras

Règles de Colocation – Ep 19 _ Par Legras

Récits Érotiques
Cours du soir _ partie #3Elle était chez Cassandra, c'était durant les vacances d'été entre la 3ème et la seconde. Les filles habitaient dans un petit village rural. Leurs familles pour la plupart travaillaient la terre ou élevaient des bêtes, les plus fortunées avaient un ranch où il louait des box et/ou des chevaux pour les habitants des villes proches.Les parents de Cassandra avaient un ranch, pour le plus grand bonheur de Zoé et Jeanne, avec qui elle s'entendait à merveille. Si tout semblait aller à merveille, sa famille avait dû déménager en ville à la suite de la maladie de la maman de Cassandra, ils avaient vendu leur ranch à contrecœur et s'étaient trouvé un appartement proche de l'hôpital. Zoé, elle se revoyait parcourir les box en aidant Cassandra à nettoyer
Règles de colocation – Ep 18 _ Par Legras

Règles de colocation – Ep 18 _ Par Legras

Récits Érotiques
Cours du soir _ Partie #2 Alors qu'elles examinaient ces positions, une alarme de portable les fit sursauter. En tournant leurs regards vers le son, elles virent 18 h 15 s'afficher sur l'écran."Vous avez lu, remplis et signé les feuilles ?""Oui Maîtresse." "Oui Maîtresse."Zoé semblait avoir répondu naturellement et assurance. Jeanne, elle avait pris quelques secondes de plus et parlait sans grande conviction. "Alors prenez-les et venez avec dans l'arrière-boutique. Vous me les donnerez et mettrez les mains sur les genoux, chacune sur un tapis."Les ordres étaient clairs, concis et directs. Fébrilement, les deux filles arrivèrent dans l'arrière-boutique. Un spot les éblouit, seule la silhouette de la vendeuse se détachait. Mais impossible de voir autre chose
Règles de colocation – Ep 17 _ par Legras

Règles de colocation – Ep 17 _ par Legras

Récits Érotiques
Cours du soir _ partie 1 Les deux filles se retrouvent avec plusieurs pages A4 dans les mains. Sur les premières toute une liste  plus ou moins hard.avec des cases à cocher sur le côté. En rapport à leur acceptation ou non d'une telle pratique et aussi au fait de faire subir cette pratique à quelqu'un d'autre. Les deux filles sentaient leur sexe devenir très chaud par moment. Mais sur d'autres propositions perdent toute envie d'être touchée.Des stylos étaient sur le comptoir et naturellement les filles commencèrent à remplir cette liste.Par moment elles regardaient ce que remplissait l'autre. Des réponses surprenantes de part et d'autre, des "Ah bon ?", "Nooon.", "Toi tu accepterais ça ?", "Sérieusement". Le fait de remplir cette liste ensemble leur permettaient de mieux se connaître
Règles de colocation – Ep. 16 _ Par Legras

Règles de colocation – Ep. 16 _ Par Legras

Récits Érotiques
Juste une mise au point_ partie 2 Les deux filles sortirent du magasin et décidèrent d'aller boire quelque chose en terrasse. La discussion tourna évidemment autour de ce qui venait de se passer. Zoé ne comprenant pas la décision que Jeanne avait prise pour les deux, sans réellement en discuter, elle s'en énervait presque. Jeanne elle restait sereine, elle savait qu'elle avait pris la bonne décision, elle avait bien ressentit que Zoé aimait cela aussi, sans oser l'avouer, pour le moment."Qu'est-ce qui te dérange réellement ?" "Que tu n'aies pas pris le temps pour qu'on en parle." "Je ne te parle pas de la prise de décision, mais le choix en lui même. Qu'est-ce qui te dérange d'y aller ?"La Zoé ne trouva rien à dire sur le moment. Elle but une gorgée pour lui donner le temps de
Règles de collocation – Ep 15 _ Par Legras

Règles de collocation – Ep 15 _ Par Legras

Récits Érotiques
Juste une mise au point_ partie 1 La suite du trimestre s'est déroulée sans soucis, après leur première nuit ensemble les filles semblait s'être libérée d'une barrière. Les regards lourds de sens qu'elles se lançaient dans l'appartement, le plus souvent dans le dos de l'autre, espérant être prise sur le fait augmentait leur excitation. Elles jouaient à provoquer l'autre, tant dans la façon de se déplacer que dans certaines poses :  en se baissant pour ramasser quelque chose par exemple, laisser les fesses bien levées et juste pencher le torse.La majorité des nuits se passaient sagement chacune dans leur chambre. Mais lorsqu'elles se retrouvaient dans le même lit, les nuits étaient plus mouvementées. Mais ce n'est pas pour autant que les études passaient au second plan, elles mettaient
Règles de colocation – Ep. 14 _ Par Legras

Règles de colocation – Ep. 14 _ Par Legras

Récits Érotiques
Une vengeance humide - partie 4 Jeanne était toujours dans son lit, totalement nue tout comme elle, durant la nuit elles s'étaient déplacées, se collant l'une à l'autre et ayant les mains qui s'était quand même baladées. La surprise passée Zoé regarda un moment sa coloc, endormie, donnant une impression de bien être et de calme. C'était beau, elle aurait pu la regarder des heures durant.C'était la première fois pour Zoé comme pour Jeanne, qu'elle passait une nuit, nue avec une autre femme. Bien sûr elles avaient déjà vu des femmes nues, sur internet, vestiaire de gym ou lors des sanctions bien évidemment. Mais là c'était différent, elles était couchées l'une avec l'autre. Librement juste pour profiter de la douceur de l'autre.Zoé se recoucha à côté de Jeanne, bien sur elle n'avait
Règles de colocation – Ep. 13 _ Par Legras

Règles de colocation – Ep. 13 _ Par Legras

Récits Érotiques
Une vengeance humide - partie 3 Se levant, Jeanne vint caresser les cuisses de Zoé. Ce contact chaud, doux et sensuel la fit onduler du bassin presque automatiquement. Surtout que de nouveaux baisers furent déposés sur sa poitrine.Zoé commença à respirer fortement elle aussi, mais à ce moment tout s'arrêta, dans un "Nooon" plein de désespoir de Zoé."Ne t'en fais pas tu va pouvoir gémir de plaisir, mais avant il faut quelque chose." Et le bâillon reprit place dans la bouche de Zoé, elle grogna et cria de surprise. Mais rien n'y fit, il fut à nouveau attaché derrière sa tête. Le vrombissement reprit, proche de son oreille. Ce son était puissant tant par le volume que par la promesse qu'il faisait. Elle l'entendit s'éloigner vers le bas.Soudain il toucha son sein gauche, la sens
Règles de colocation – Ep. 12 _ Par Legras

Règles de colocation – Ep. 12 _ Par Legras

Récits Érotiques
Une vengeance humide - partie 2 Jeanne toujours face à elle la regardait, la trouvant de plus en plus magnifique. Sa poitrine mise en avant, son entrejambe luisant de cyprine et de bave. Elle ne pu résister, elle était comme attirée par un aimant.Jeanne posa ses mains sur les cuisses de Zoé, se penchant elle se mit face à un téton, eu un moment de doute puis se lança. Elle déposa un doux baiser sur ce téton. Zoé sursauta, ne se rendant pas vraiment compte de ce qui venait de se passer, ou ne voulait pas y croire aussi. Jeanne venait-elle vraiment de lui baiser un sein ?Lorsque la même sensation se fit sentir sur l'autre elle n'eu plus de doute, bien souvent des hommes le lui avait fait, mais une femme c'était une première. La sensation était différente, plus de douceur et dans le