L’amour au pluriel – Episode 2

Episode 2

Un appel d’Eric sur mon portable:

“Bonsoir. Je suis devant la porte de ta chambre … ”

Je lui ouvre, il entre et m’explique qu’il a peu de temps :

“Nous venons juste de rentrer … Pour m’absenter, j’ai prétexté allez chercher à la réception une bouteille d’eau minérale … ”

Un peu surpris, je lui demande :

“Mais alors, Véro est au courant de rien ?…. ”

Eric avec un demi sourire :

“Je ne lui ai rien dit pour ce soir, mais elle se doute de quelque chose. Hier soir après ton appel, je lui ai seulement indiqué qu’elle aurait une surprise ce week-end. Une forme de cadeau … Elle m’a questionné en plusieurs fois sur la nature de ce cadeau, mais j’ai éludé à chaque fois … Ce soir, au restaurant, elle a encore insisté pour savoir … ”

Impatient de la suite des événements à venir, je lui demande :

“En pratique on procède comment ? Je t’accompagne et tu me présente comme le cadeau ? Ou j’arrive peu après toi, avec une bouteille de champagne … J’en ai mis une au frais dans le frigo ici … Tu lui dis avant, que suis venu pour lui offrir le champagne … et tout en buvant … ”

Eric me coupe :

” Non pas cela … Après mon départ, tu attends 30 à 45 minutes … Le temps que je la mette bien en condition, qu’elle est jouie plusieurs fois … Véro sera alors en plein trip sexe … ”

J’enchaîne:  ” J’entre dans votre chambre et … ”
Eric : ” Tu entres discrètement, sans faire de bruit, voici le digicode et une fois entré, on avisera, ou plutôt tu agiras en fonction du contexte … naturellement tout en douceur au début …. ”

J’approuve avec chaleur ce timing. Son scénario me plaît beaucoup, un fantasme génial … mais un fantasme qui va se muer en réalité !  Eric parti, j’essaye de regarder la télévision pour passer le temps et pas trop penser. Mais ma virilité me rappelle ce futur proche ! Véro offerte, brûlante et trempée de plaisir … wouahhhhh …

Quelques inquiétudes me rongent quand même : refus total ? juste un flirt plus ou moins intime ? accepte à contre-cœur et peu coopérative ? Dur de savoir comment une femme va réagir dans pareille situation …

22 h 15, je quitte ma chambre et me dirige vers la leur . Aie … j’ai oublié la bouteille de champagne, mais bon c’est pas important … Je pourrais toujours revenir la chercher . Je vérifie que je suis bien devant leur chambre, puis m’efforce de composer calmement le digicode … Surtout ne pas se tromper !
Mon cœur bat un peu plus fort, je pousse lentement la porte … La chambre est dans la pénombre et juste éclairée par l’écran de la télé. Celle-ci diffuse un live de Dire Straits, idéal comme ambiance et cela masque mon arrivée … Le lit est en travers face à la porte, Véro est allongée sur le coté et me tourne le dos … Nue, son visage blottis sur les cuisses d’Eric . Il est agenouillé face à elle, ses mains dans ses cheveux … Véro est en train de lui faire une fellation ! Vision superbe…

Tout à sa caresse, elle ne semble pas avoir remarqué mon arrivée. Eric lève une main et pose son index verticalement sur sa bouche. J’ai compris, ne faire aucun bruit et ne pas manifester ma présence. Je marque un temps d’arrêt, mes yeux parcourent lentement Véro : son corps longiligne, sa peau mate, ses longs cheveux noirs … Wouahhh, elle est encore plus belle que j’imaginais … Légers oscillements de sa tête, paumes d’Eric qui la guident et aussi la retiennent bien contre lui …. Mon désir est dur, dressé, impatient!

la main d’Eric qui se soulève, me fait un signe discret. Nous nous sommes compris, je m’approche tout près de Véro . Debout contre le lit, à hauteur de ses reins, j’observe les gestes d’Eric. Sa paume caresse la cuisse, la hanche, les reins de Véro en un long va et vient. Puis, il soulève sa main, me fixe avec un sourire complice dans ses yeux … Ma paume se pose doucement sur Véro et lui fait la même caresse qu’Eric … Je retire ma main, celle d’Eric prend la suite. Véro ne s’est rendu compte de rien !

Nos paumes se relaient pour la caresser sur tout le corps … hummmmm … que sa peau est douce … L’autre main d’Eric est toujours enfouie dans les cheveux de Véro, comme si il tentait de s’enfoncer tout au fond de sa bouche. Avec lenteur et précaution, je m’assied sur le lit en prenant garde de ne pas frôler Véro ! Cette position est plus confortable et propice pour la suite. Véro n’a toujours pas perçu ma présence et cela est diablement excitant !

Les caresses d’Eric se font plus intimes, ses doigts glissent dans le sillon des fesses , entre les cuisses et les entrebâillent …. Nos paumes alternent …. tiédeur humide de l’intimité de Véro ….. Mon désir durcit encore plus, étouffe dans mon pantalon …… Doigts d’Eric qui prennent Véro, la fouillent lentement, puis me passent le relais …. Chair brûlante, trempée, pleine de musc et foutre …. Je la doigte lentement, regarde Eric … Ses yeux me disent ” Continue, elle est à toi maintenant, fait la crier avec tes doigts “.

Mes doigts prennent profondément Véro, ses reins ondulent, son musc coule sur ma paume. Je la fouille plus vite, plus fort, je devine que son plaisir est proche. Mes doigts se font plus impérieux, contractions brutales de sa chair …ses cuisses qui emprisonnent ma main ….. coups de reins …. Jouissance violente, sans un cri … Eric est tout dans bouche, mains agrippés dans ses cheveux il se vide en elle … Palpitations qui se prolongent autour de mes doigts …… Son plaisir est mon plaisir … Le temps est comme suspendu.

Tressaillements de Véro, sa main qui passe brutalement derrière elle et découvre mon corps ! Murmures d’Eric dans son oreille. Elle semble rassurée, ne bouge plus et d’un voix timide demande  :” Je peux le voir ? … savoir qui il est ? … ” .
Eric ” C’est plus fort quand on ne voit pas …… ”

Tout en lui tenant la tête contre lui, il caresse son visage, s’allonge contre elle et l’embrasse …. Je réalise que je suis allongé contre le dos de Véro. Sa main glisse dans mes cheveux, sur mon visage et le parcourt. Elle glisse sur mes épaules, mon bras, vient sur mon torse, s’aventure sous ma chemise … Excité et ému par cette manière de me découvrir, je laisse sa main m’explorer … Ses doigts agiles ouvrent ma chemise, elle fait crisser ses ongles sur mon torse puis mon ventre … Sa main vient palper mon désir à travers mon pantalon, puis tente de le libérer …… Je l’aide …. Sa paume caresse tendrement ma virilité dressée.

J’en profite pour me dévêtir en partie . Les doigts de Véro cerclent mon membre ….. wouahhhh … longs va et vient qui me font durcir et gonfler encore plus …. Elle appuie ses fesses contre moi, sa main me guide entre ses cuisses, dans sa fente et m’enfouie à demi dans sa chair … wouahhhhhhhh …. C’est chaud, trempée, je m’enfonce en elle …. tout en elle … Gémissements, cris étouffés de Véro. Je la prend, la fouille en de longs allez et retour. Ses reins m’accompagnent dans mes mouvements, je suis dur, dressé en elle !

Je suis fou de désir, je vais et viens plus vite … plus fort … Oh que c’est bon de me noyer dans sa chair … si chaude et trempée, si accueillante … Véro plaque ses fesses contre mon ventre, ses doigts caressent doucement mes boules. Ma paume enrobe son sein, le palpe, le presse … Mon désir monte, s’apprête à jaillir, elle le pressent … donnent des coups de reins impérieux. Mes doigts s’agrippent à son corps, je vais avec force tout au fond d’elle … Elle crie … crie son plaisir …. son plaisir qui m’enserre de ses spasmes . Le mien gicle violemment en elle, jets brûlants qui inondent, membre turgescent qui bat …. Je halète ” Oh Véro .. Véro …. ouiiiiiiiiiiiiiiiii ….. ouiiiiiiiiiiiiii …… ahhhhhh “.

@ suivre…

2 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :