Shadow

10 ans d’amour – Episode 15

La collègue

Stéphane n’est croyait pas ses yeux. La secrétaire classique qui lui avait donné l’enveloppe ayant changé sa vie, il y a quelques heures de cela seulement, était là devant lui en combinaison latex et bottes vernie l’air le plus naturel du monde.

“Eh Alexia, ca fait un moment dis donc, toujours aussi belle à ce que je vois.”

Elles se firent une accolade, Nathalie étant plus petite qu’Alexia. Elle n’arrivait pas à voir par dessus son épaule et vint poser sa tête au niveau de son cou. Voir Alexia ainsi collé à une autre femme, tout en latex excitait Stéphane, surtout le bruit des 2 habits lorsqu’ils se séparèrent.

“Oui je l’ai reçut il y a peu. On dit que le latex fait 2ème peau, avec cette combinaison c’est vraiment le cas, je ne me sens pas comprimée c’est très agréable.” Elle se pencha légèrement sur la droite pour tenter de voir où menait la laisse “Tu n’es pas seule ce soir apparemment, je le connaît ?”

A cette question, il hésita à partir en courant arrachant la laisse des mains de sa Maîtresse. Mais la cage se rappela à ses souvenirs. Il se savait perdu de toute façon.

“Je pense pas, c’est un nouveau très prometteur en tout cas. Il m’a été conseillé par une amie il y a quelques temps et à commencé ce soir.” Elle tira d’un coup sur la laisse, l’obligeant à venir à son niveau. “Viens dire bonsoir à Madame N.”

Il fit quelques pas, tout en baissant le visage “Bonsoir Madame N.” Il bafouillait presque et sa voix était quasi inaudible.

En le voyant les yeux bleu claire de Nathalie s’ouvrirent en grand et ses pupilles se dilatèrent au maximum. Tel un prédateur voyant sa proie. Un large sourire presque malsain apparut. Manifestement elle l’avait reconnu, mais elle n’en dit rien à Alexia

“Nouveau en effet, il semble un peu gêné d’être vu ainsi. Je peux ?” Elle tendis sa main en direction d’Alexia, celle-ci hocha la tête et lui tendis la laisse dans un “Avec plaisir.”

Nathalie enroula petit à petit la laisse, obligeant Stéphane à s’approcher d’elle. Il était toujours les bras croisés dans le dos montrant clairement sa soumissions. Tout en s’avançant il continuait de regarder le sol, de honte. Lorsqu’il aperçut le bout des bottes de sa collègue la tension sur la laisse disparut. Une main latexée de couleur chair vint le prendre sous le menton pour obliger leurs regard à se croiser. Elle semblait jubiler de la situation et avait une tout autre attitude qu’au bureau. Normalement elle est très discrète et prête à rendre service à tout le monde. Là bien au contraire elle était toute puissante et semblait plutôt attendre qu’on la serve.

“Quand on dit bonjour à une Dame on la regarde dans les yeux et on parle clairement.”

“D’accord”

Une décharge soudaine le fit émettre un petit cri et le fit serré des dents. Alexia, télécommande en main n’avait rien manqué de la scène. Elle semblait attendre le moindre faux pas avec envie, elle pris la parole et elle claqua dans l’air comme un fouet

“Oui qui ?”

Encore sous le choc Stéphane ne réfléchissait plus vraiment à qui était devant lui, mais plus à comment éviter la prochaine décharge

“Oui Madame N. Pardonnez moi Madame N.”

Il parlait à toute vitesse, et pris sa respiration pour se calmer quelque peu. Plongeant son regard dans les yeux bleu de Nathalie il parla le plus clairement possible

“Bonsoir Madame N.”

Dès qu’il eu achevé sa phrase son menton fut lâché, mais la blonde tenait toujours la laisse.

“En effet il apprends vite et semble prometteur. C’est la cage dont tu m’avais parlé, elle est efficace ?” Tout en parlant elle explorait la cage au travers de la combinaison. Malaxant tantôt la cage en elle même et tantôt les bourses. Elle regardait Stéphane depuis le bas, d’un regard suffisant et provoquant. L’air de dire, c’est dommage que tu ne puisse pas aller plus loin. A nouveau il se sentait comme un animal qui était examiné.

“Oui j’en suis très satisfaite. Il y a juste l’alimentation qui est encore encombrante, je cherche à la réduire. Mais bon de toute façon c’est la cage d’apprentissage, après il aura le droit à une vraie cage.”

“Je ne doute pas que tu trouvera très rapidement, tu es très douées pour ce genre de chose. Je vais vous montrer votre table venez.”

Les deux femmes se dirigeait vers la porte, tirant Stéphane derrière elles. Elles parlaient sans vraiment le prendre en compte, mais lui était encore sous le choc de rencontrer Nathalie ici et habillée comme cela. Elle qui était belle et attirante de nature, dans une telle tenue l’effet était grandement multiplié.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.