Shadow

10 ans d’amour – Episode 3

3 : L’appel partie 1

Stéphane était installé dans une pièce qu’il ne connaissait pas. Dans une maison qu’il ne connaissait pas, avec une personne qu’il connaissait à peine. Malheureusement, ou heureusement, pour lui cette personne était plus que magnifique.

Elle rayonnait et pas seulement par la couleur de ses cheveux. Mais sa personnalité toute entière ne pouvait qu’attirer les personnes à elle. Un simple contact de courtoisie avait suffi à réveiller son sexe et il savait que maintenant, ce serait dur de se concentrer.

En effet, lui, si posé et discret d’habitude, une fois ses pulsions réveillées, il n’était plus le même homme, un peu un docteur Jekyll et mister Hyde. Lui, qui d’habitude était pour le respect des femmes et le premier à s’insurger des révélations faites sur le traitement leur étant réservé dans l’industrie du cinéma et ailleurs, une fois son sexe en route, il ne cherchait qu’à le faire exploser de joie.

 

Cette pièce était spéciale, sa décoration lui faisait perdre ses repères, tout était si tranché. Noir, blanc, seulement un peu de gris au sol et de métallique sur les canapés. Il se croyait presque dans un vieux clip des années 80, ou dans un vieux porno.

Cette pensée lui fit grandir la bosse dans son pantalon. Une maison de porno habitée par une magnifique femme quel rêve. Fermant les yeux, il laissa tourner à son imagination pour refaire les quelques minutes précédentes.

 

Alexia s’approche pour lui faire la bise. Une joue et avant qu’elle ne puisse atteindre l’autre, Stéphane lui avait glissé sa main délicatement derrière sa tête, se tenant à la queue de cheval, et dirigeait sa bouche vers la sienne.

Son autre main, courrait dans le dos d’Alexia, entre le blazer et la robe, ne découvrant aucune agrafe de soutien-gorge. Sa main continuait de descendre vers ses fesses et les massait, découvrant qu’elle étaient fermes et rebondissantes.

Alexia quant à elle, au lieu de s’offusquer de cela, avait à son tour placé une main derrière la tête de Stéphane et le plaquait contre son visage. L’autre main le serrais du mieux possible au milieu du dos et commençait aussi à s’agripper aux fesses.

Dans leur baiser fougueux, Stéphane avançait doucement et fini par coller Alexia contre une des colonnes. Lâchant sa tête, il se mit à malaxer ses seins, il pouvait les tenir à pleine main et commençait à les sentir pointer au travers de la robe.

Il sentait le bassin d’Alexia danser, cherchant à se frotter à son entrejambe. En parlant de son entrejambe, la fermeture éclair avait du mal à contenir son engin gonflé par l’excitation. Lentement, il fit remonter ses mains le long des bras d’Alexia et les décrochant de sa tête il les plaça au-dessus, contre la colonne tendue. Avec ses grandes mains, il arrivait sans soucis à maintenir les poignets croisés ensemble d’une main.

Tout en continuant de faire danser leurs langues l’une avec l’autre, Alexia avait de plus en plus de mal à respirer normalement, tant l’excitation montait. De sa main libre, Stéphane décrocha sa ceinture et l’enleva de son pantalon. Descendant les mains de la belle, il les attacha derrière la colonne, là laissant à sa merci.

Laissant sa bouche, il créa un chemin de baisers jusqu’au début de sa robe. Puis, passant par les seins, qu’il embrassa ou plutôt aspira. Il se retrouva au niveau du bas-ventre. Remontant sa robe pour découvrir son pubis, il découvrit qu’elle ne portait pas de sous-vêtement. Son entrejambe était humide de cyprine.*

“… J’espère que je n’ai pas été trop longue ?”

Cette phrase l’avait sortie de ses pensées et provenait de derrière lui. Dans la musique de ses talons, Alexia revenait de la cuisine avec un plateau comportant 2 verres et une carafe d’eau avec glaçons et citrons. Voyant la bosse dans son pantalon, Stéphane se dépêcha de s’asseoir bien au fond du sieste pour essayer de la camoufler :

“Excuse moi, tu disais, j’étais dans mes pensées.”

“Ah ! Alors ça va ! En attendant ta femme, on ne sort pas d’alcool, j’espère que cela ne te dérange pas ?”

En répétant sa phrase, elle vint poser le plateau sur la table basse en se pliant en 2. Geste qui eu comme effet de tirer le tissu de sa robe et mettant en évidence ses fesses juste à côté du visage de Stéphane.

“Bffrrg…Non” Réussi-t’il à bredouiller, luttant contre son érection venant s’écraser contre son pantalon. Cette vue lui donnait envie de lui mettre sa main aux fesses. Il les détailla et semblait ne pas voir de marque de sous-vêtements. Il en sourit satisfait.

En se redressant, elle s’étira la nuque à gauche, à droite puis vint la masser avec sa main.

“Mhhhh… Ta femme m’a dit que tu avais un certain don pour le massage. Je me sens bloquée à la nuque depuis ce matin, tu pourrais m’aider ?” Elle ponctua sa phrase par 2 grands yeux ouverts plein d’innocence et un grand sourire candide.

“Je ne sais pas si…” Il réfléchissait, *attends Stéphane ! C’est peut-être la seule occasion que tu auras de lui faire un massage sans ta femme profite, elle n’en saura rien* “… bon ok ! Assieds-toi j’arrive.”

à suivre…

Retrouve les récits de Legras ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.