Week end à deux – Ep 10 _ Par Alinéa

Episode #10 

Enfin, il avait introduit le gode comme il le voulait, il la savait sur le point d’exploser alors sans tarder, il replaça son gland à l’entrer de son vagin et la pénétra, sans hésitation. Elle tremblait tellement elle avait hâte qu’il en vienne au fait, il savait que la double pénétration était un plaisir pour elle, surtout dans un état d’excitation comme celui qu’elle avait atteint ce soir.

Secrètement, il rêvait de le faire avec un autre homme, que quatre mains la caressent, que deux bites la pénètrent. Les sensations seraient fabuleuses pour elle. Pour lui aussi d’ailleurs, il n’aimait rien de plus que la voir s’abandonner dans le plaisir.

Le gode encore en place, il imprima de vigoureux coup de rein, la faisant gémir de plus en plus fort, de plus en plus aigus. Il titilla le jouet pour provoquer des sensations dans son anus, et comme il s’y attendait, il ne fallut pas longtemps pour qu’elle cède à la tentation de laisser tomber le haut de son corps sur le lit. Il tenait fermement ses hanches, faisant en sorte que ses fesses restent offertes. Il continua quelques instants comme ça, et décida de changer de position.

 

Il se retira et sortit le gode de ses fesses. Il attrapa une lingette afin de le nettoyer un peu puis le posa à portée de main. Puis, il la fit s’allonger sur le dos, elle haletait fort, elle était à bout mais n’avait pas encore joui. Il profita de cette pause pour l’embrasser, lui demander si elle allait bien, si elle avait besoin de quelque chose. Elle le caressa sur le torse, lui serra la main en lui disant que tout ce qu’elle voulait, c’était qu’il recommence.

Il rit doucement, continua à l’embrasser sur le ventre, les seins, les jambes. Il caressa son pubis puis repris le gode pour pénétrer son vagin avec. Alors, il imprima un léger va et vient afin de la faire replonger dans les griffes du plaisir et quand les soupirs et les gémissements de plaisirs furent intenses, il releva ses jambes et pénétra son cul et repris ses coups de reins vigoureux.

Ainsi, il assouvissait son désir de la prendre presque violemment. Ce soir il avait envie de corps qui claquent bruyamment l’un contre l’autre, de sueurs, d’un peu de douleur mélangée au plaisir.

 

Elle mouillait abondamment, le drap sous elle était trempé. Heureusement que le matelas était protégé. Elle aimait être prise ainsi.

Elle savait que lui voudrait tester avec un autre homme mais elle n’était pas prête à ça. Elle aurait eu l’impression de le trahir et elle ne se voyait pas se dénuder devant un étranger. Puis, elle avait peur qu’il veuille le faire avec une autre fille, pour tester tous les trios. Et ça la rendait jalouse par anticipation, elle avait peur qu’il préfère avec une autre.

Le faire avec un sextoy lui convenait. Et il savait comment faire pour qu’elle ait du plaisir avec le jouet et avec lui. Elle aurait aimé participé un peu plus qu’en gémissant et en massacrant les draps mais elle était engluée dans une vague de plaisir qui ne devrait plus tarder à exploser.

Il avait fait monter la température dans son corps et l’eau allait déborder. Elle n’arrivait même plus à garder les yeux ouvert tellement elle était prise dans son plaisir. Elle le sentait dans ses fesses, faire des va et vient et elle sentait le gode dans mon vagin, c’était intense. Il allait de temps à autre titiller son clitoris, accélérant l’arrivée de son orgasme. Elle savait que lui aussi ne tiendrait plus longtemps et elle aurait aimé qu’ils jouissent ensemble.

Il continua ses va et vient dans son cul et elle gémissait de plus en plus fort, ne parlant plus. Elle donna le signal en ne se retenant plus, elle laissa exploser son orgasme qui fut d’une puissance impressionnante. Heureusement qu’ils habitaient en maison sinon les voisins se seraient demandés ce qu’il se passait pour qu’elle lâche un tel cri. Il n’en fallu pas plus pour que lui aussi se laisse aller et qu’il éjacule dans ses fesses.

 

Quand ils furent remis de leurs émotions, ils se douchèrent ensemble, se lavant mutuellement. Il la laissa finir seule pour aller changer les draps qui avaient souffert durant leurs ébats. Il avait aussi envie de continuer à lui faire des surprises et sortit une huile de massage de la table de chevet. Il choisit celle parfumé à la noix de coco, il préférait ce parfum à l’ylang-ylang.

Il la savait épuisée par ces deux séances de baise plutôt intense et si cela les avait surement tous les deux bien détendus, il avait envie de lui offrir un peu de douceur pour finir la soirée. Il alla vérifier que tout était éteint dans le salon, rangea un peu la nourriture et récupéra une bouteille d’eau. Il rejoignit la chambre quand elle sortait de la salle de bain attenante et il l’enlaça avec beaucoup de douceur et d’amour.

Il lui proposa de boire, ce qu’elle fit avec plaisir, puis il lui demanda de s’installer sur le lit, allongée sur le ventre. Elle lui dit qu’elle n’était pas vraiment prête pour une autre séance de baise et il lui répondit que ce n’est pas ce qu’il avait en tête bien que l’idée n’était pas déplaisante.

Elle s’installa donc, légèrement méfiante sur ses intentions mais sachant qu’il ne ferait rien si elle lui disait explicitement non. Elle ne le vit pas attraper le tube d’huile et fut donc un peu sur la réserve quand il s’allongea près d’elle pour l’embrasser sur l’épaule et lui caresser le dos. Mais il se releva, s’installa à califourchon sur elle et ouvrit le flacon d’huile dont elle sentit immédiatement le parfum. Elle se détendit instantanément et se laissa dorloter par ses mains.

Retrouve les recits d’Alinea ici 

4 Comments

Laisser un commentaire