Week end à deux - Ep 1 - Par Alinéa - Le Monde Sensuel d'Anna

Week end à deux – Ep 1 – Par Alinéa

Episode #1

 

Il était bientôt 18h et la journée de travail était finie. Enfin. Et puisque c’était vendredi, le week-end était officiellement là. Elle roulait tranquillement pour rentrer chez elle en pensant à la douche qu’elle allait pouvoir prendre. Il ne faisait pas si chaud que ça en ce mois d’avril mais elle travaillait dans un bâtiment surchauffé et elle avait transpiré, comme souvent et avait respiré de la poussière toute la journée. Il faut dire que son job ne consistait pas à être assise dans un bureau, elle se remuait pas mal et dans un environnement salissant.

Elle était en CDD pour un an dans cette entreprise et vu le travail physique qu’elle faisait chaque jour, elle s’était prise d’espoir que cela l’aiderait à perdre quelques kilos. Même pas. Elle ne s’aimait pas beaucoup physiquement. Ronde, elle ne trouvait pas son visage joli. Elle n’avait rien de sexy ou d’attirant en elle. De plus, elle était du genre réservé, en retrait. Parfois, on aurait pu penser qu’elle n’était pas là tant elle réussissait à faire oublier sa présence.

Elle avait 30 ans, n’était pas très grande, avait du mal à assumer ses bourrelets et ses rondeurs sans parvenir à se mettre au sport pour les perdre et affermir son corps. Pourtant, elle avait bien tenté des régimes comme beaucoup de femmes. Pour reprendre aussi sec avec les intérêts en prime. Elle avait de longs cheveux bruns, son atout selon elle, car ses cheveux étaient la seule chose qu’elle appréciait de sa personne. Et peut-être ses yeux noisette, leurs variations de couleur en fonction de la luminosité, faisant parfois ressortir des reflets ambrés dans ses iris, lui plaisaient assez. Au delà de ça, elle ne se trouvait aucune qualité. Même son caractère lui pesait souvent. Elle aurait aimé être plus sur d’elle et plus extravertie, oser plus.

Cependant, elle plaisait. Elle n’avait pas une foule d’admirateurs mais avait eu quelques petits amis. Et il y avait lui. Une histoire qui durait depuis cinq ans. Elle ne savait toujours pas ce qu’il lui avait trouvé, ce qui le faisait rester. Ils avaient eu quelques mauvais passages mais leur couple avait survécu, peut-être plus fort même. Il lui avait plu tout de suite, sans que ce soit un coup de foudre. A l’époque, il jouait encore un peu au foot en équipe. Ils s’étaient rencontrés comme ça, lors d’une rencontre où elle avait accompagné une amie qui voulait encourager son copain du moment. Il était dans l’équipe adverse, celle d’une ville voisine.

Elle l’avait regardé jouer, discrètement. C’était facile, il suffisait de faire semblant de s’intéresser au match. Plusieurs fois, il lui avait semblé que lui aussi la regardait, sans en être sûre. Elle était pourtant prudente, comme toujours. A la fin de la rencontre, leurs chemins s’étaient croisés avant même qu’elle réfléchisse à un moyen de faire en sorte que ça arrive. Ça doit être le destin. Il l’avait abordé, ils avaient parlé, échangé leurs coordonnées. Un mois plus tard, leur couple était officiel. Ça n’avait pas plu à tout le monde, d’autres filles lui tournaient autour apparemment. Cela l’inquiétait parfois mais elle savait qu’elle pouvait lui faire confiance.

Il faut avouer qu’il était beau et que ce n’était pas étonnant qu’il attise les convoitises. Même si il avait arrêté le sport depuis plusieurs années et qu’il n’était plus aussi mince qu’avant, il avait gardé un corps attractif. Ses cheveux châtains étaient coupés assez courts et ses yeux bleus étaient bienveillants. C’était toute son attitude qui était rassurante. Sans être trop sérieux, il avait toujours été très mur, très adulte, sachant prendre ses responsabilités. Il se dégageait de lui une assurance et une confiance manifeste.

Enfin, elle arriva. Le trajet n’était pas difficile mais elle était fatiguée aujourd’hui. Elle avait hâte d’être chez elle, dans son cocon. Dans ses bras. Elle se gara, vérifia que la voiture était bien verrouillée et qu’elle avait récupéré toutes ses affaires. Elle allait pouvoir profiter de son week-end. Peut-être avait-il prévu quelque chose sans lui en parler. Ça arrivait, un dîner surprise, une sortie en amoureux. Elle ouvra la porte et posa ses affaires. Il était assis sur le canapé, vérifiant le courrier du jour, il avait du arriver peu avant elle. Il se retourna pour lui sourire et lui demander comment s’était passé son vendredi. Puis, il posa les papiers qu’il avait dans les mains et se leva pour aller l’embrasser.

Il vit qu’elle était fatiguée. Alors, il la câlina, l’aidant à poser son manteau, à ôter ses chaussures. Il lui proposa une douche pour la détendre. Elle accepta. Il alla ouvrir le robinet dans la salle de bain afin que l’eau chauffe. Il regretta que leur logement ne soit pas équipé d’une baignoire. Ce serait si agréable un bain à deux.

Il revint dans la chambre où elle était arrivée et l’aida à se dévêtir avant d’en faire autant. Il la caressa doucement, tendrement. Aimant ces formes qu’elle-même détestait. Il l’embrassa avec amour, descendit dans son cou la chatouiller de quelques baisers. Il savait que c’était un point sensible pour elle et il la sentit frémir de plaisir. Sa main alla à la rencontre de son sexe, il le caressa un peu, l’excitant sans se presser. Puis il la conduisit sous la douche, non sans avoir vérifié la température de l’eau.

à suivre …

Retrouve les récits d’Alinea ici

3 Comments

Laisser un commentaire