Un week end à deux - Ep 6 _ Par Alinea - Le Monde Sensuel d'Anna

Un week end à deux – Ep 6 _ Par Alinea

Episode #6

Ce samedi soir, ils ont décidé de rester tranquillement chez eux, pour profiter au maximum d’une soirée en amoureux et de la présence l’un de l’autre. Ils avaient envie de douceur, de cocooning, de calme.

Après avoir fait quelques courses dans l’après midi, ils avaient préparé de quoi constituer un plateau repas à déguster devant la télé. Ils avaient quelques épisodes de séries en retard, c’était tout à fait ce qu’il leur fallait après la nuit qu’ils avaient passé.

Leur soirée avait donné le ton. Après quelques heures de repos, ils avaient remis ça une autre fois. Malgré une grasse matinée sage et bien méritée, ils avaient encore besoin de repos.

 

Après avoir disposé leur repas sur la table basse, ils s’installèrent sur le canapé. Ils s’étaient douchés et avaient enfilé leurs tenues de nuit. Un plaid les attendait sur le bras du canapé si le froid venait les déranger. Il alluma la télé et chercha sur le service de VOD ce qui les intéressait.

Puis, il s’installa confortablement dans son siège et la laissa se blottir contre lui. Ils s’embrassèrent, se câlinèrent et se chuchotèrent des mots tendres, se nourrissant de leur amour partagé. Leur programme débuta et elle cala sa tête sur l’épaule de son compagnon pour profiter du début de l’épisode.

 

Après environ trente minutes, elle lui demanda s’il voulait qu’elle lui prépare un sandwich. Il accepta volontiers et s’aperçu qu’ils avaient oublier d’apporter des boissons. Alors, il alla chercher quelques bières, sodas et une bouteille d’eau, ainsi que des verres, afin d’avoir le choix sans avoir à se déplacer de nouveau.

Il dégusta son repas avec plaisir, elle se fit aussi un sandwich à base de fromage et de légumes et se décidèrent chacun pour une bière. Après tout, ils étaient chez eux, n’avaient pas prévu de bouger. Ils attendirent que le deuxième épisode soit bien entamé pour grignoter de nouveau.

Puis, ils se calèrent de nouveau l’un contre l’autre, sous le plaid, espérant ne pas s’endormir ainsi, ce qui pourrait devenir inconfortable.

 

Elle aimait être blottie contre lui, sentir la chaleur rassurante de son corps, ses mains sur son corps. Elle aimait le caresser, l’embrasser, lui chatouiller le cou. Et elle ne pouvait pas s’en empêcher. C’est ainsi qu’elle commença à lentement le câliner ce soir là, devant la télé.

Des baisers dans le cou, une main glissée sous son t-shirt.  Elle s’installa à genou pour être plus libre de ses mouvements. Lui râlait gentiment, disant qu’il voulait vraiment suivre ce qu’il y avait à la télé. Mais il ne trompait personne, ses mains devenaient baladeuses également et s’attardaient sur les jambes dénudées de la jeune femme, sur sa taille.

Elle lui retira son t-shirt, embrassa son torse, descendit jusqu’à son ventre, remonta vers sa gorge. Ses mains caressant son dos. Puis, l’une d’elle descendit qu’à l’élastique de son boxer. Elle suivie la lisière du tissu, faisant mine de ne pas oser y plonger la main, continuant ses jeux de bouche sur la partie supérieure de son corps.

 

Lui avait détourné son attention de la télé pour se consacrer uniquement à sa compagne. Suivant son exemple, il lui avait retiré son débardeur, libérant sa poitrine avec laquelle il jouait. Il suçotait un téton, s’occupant de l’autre sein d’une main.

Plus audacieux qu’elle, son autre main avait plongé dans le short de nuit déjà humide malaxant ses fesses et laissant ses doigts s’attarder jusqu’à son entre-jambe impatient. Il l’aida à s’installer à califourchon sur lui, encore à moitié habillée, facilitant leurs caresses et leurs baisers.

Sa main s’aventura sur le ventre de la jeune femme, ses doigts écartèrent l’élastique de son shorty donnant un accès direct vers sa fente. Il caressa tout d’abord ses lèvres, lentement, puis parti à la rencontre de son clitoris.

Les réactions de la jeune femme furent immédiates tant elle était déjà très excitée. Elle gémit de plaisir, commença à se tortiller. Il lui souffla de rester calme, de ne pas tant bouger. Mais c’était plus fort qu’elle, c’était si bon.

à suivre …

Retrouve les récits d’Alinea ici

2 Comments

Laisser un commentaire