Début de vacances _ Par Freyja

novembre 2017

Ça y est, je suis enfin en vacances. Après ces longues semaines hyper stressantes, je vais enfin pouvoir me détendre.

Et pour me détendre je sais de quoi j’ai exactement besoin..

J’ai travaillé ce matin mais je me suis organisée pour être seule chez moi cet après midi quand je rentrerai . Les enfants sont chez des copains et ne reviendront qu’en fin de journée.

A peine arrivée à la maison, je me déchausse et enlève mon manteau. Je mange une petite part de tarte salée préparée la veille pendant que je fais couler mon bain.

Une fois que j’ai terminé de me restaurer, je passe aux toilettes pour pisser… je profite d’être assise sur la lunette des toilettes pour retirer mes collants et ma culotte… le silence m’interpelle. J’ai envie d’écouter un peu de musique et je m’en remets alors à Spotify.

Dans la salle de bain, je retire ma robe et mon soutien-gorge. J’attache mes cheveux en chignon fou et ôte mes boucles d’oreilles.

Puis je glisse tranquillement dans mon bain moussant, délicatement parfumé, prémice de mon désir de détente.

Ce titre joue sur mon enceinte. Je passe ma pomme de douche sur tout mon corps et je sens déjà que je me détends. Mes muscles se relâchent, la pression accumulée depuis la rentrée se dissipe petit à petit. C’est les yeux fermés que je realise que je mords délicatement mon index gauche tandis que ma main caresse mon ventre et timidement mes seins…  et cette sensation m’amène à réaliser que j’ai envie de me caresser pour me détendre encore plus, pour me donner du plaisir que j’ai bien mérité…

Je sors de mon bain brûlant sans trop éponger mon corps. En effet, j’aime cette sensation de l’air frais sur ma peau humide et chaude.

Nue je me dirige vers ma chambre et je me laisse tomber sur mon lit. Je me réfugie sous ma couette, ajuste mon oreiller et attrape ma pochette de soie bleu dans ma table de nuit. Je defais les lacets pour l’ouvrir et en sortir mon meilleur ami « mon rabbit ». Un joli vibromasseur de 21 cm, rose fushia, affublé de petites ailettes vibrantes. Il est mon meilleur ami parce qu’il ne veut et ne fait que mon bonheur. Un sourire coquin illumine mon visage et je songe à ce qui va se passer en lui disant intérieurement « salut toi ».

Je replace les piles à leur endroit et referme le compartiment. Prêt à l’emploi. Avec envie et application je lèche mon joujou comme je pourrais le faire avec n’importe quelle bite qui me ferait l’honneur de se présenter à moi à cet instant.

Je m’installe confortablement sur le dos, mes cuisses sont écartées et tout mon corps n’attend plus que la rencontre entre mon vibro et mon sexe en alerte. Je ne résiste pas, ne peux attendre davantage.

Alors, je présente donc mon Rabbit à ma chatte bien baveuse. A peine se touchent ils, que je sens les spasmes du désir m’envahir. Le point de non retour est atteint…

J’appuie exactement sur les boutons qui font vrombir mon Rabbit comme j’aime et j’enfonce mon meilleur ami en moi. Il glisse sans aucune résistance et je ne peux me retenir, que déjà le plaisir , la jouissance m’envahissent…

Une fois, deux fois, trois fois… Je suis insatiable…. Je laisse mes pensées divaguer, je pense à lui, cet homme qui m’a bousculé dans mes certitudes.  Et je pense à elle qui m’a initié à des plaisirs insoupçonnés…

Je me mets à branler mon meilleur ami en moi encore plus fort et plus précis, plus rapide et plus profond.  Je me surprends à jouir avec une giclée inattendue en gémissant profondément…

Mes joues sont rosies de plaisir.  Je souris de cette tension sexuelle qui disparaît et je m’assoupie…

A mon réveil Mon Rabbit est encore là à porter de main… 16h30… j’ai encore le temps de me faire plaisir… et ma main accompagne l’objet infatigable vers mon sexe qui est encore affamé… je me mets à 4 pattes, position idéale pour une petite levrette.  Je frissonne en fermant les yeux, en l’imaginant là, Lui, derrière moi, en rêvant qu’il me prenne fermenant, en me pénétrant fougueusement comme mon Rabbit.

En appui sur mes épaules, mon autre main empoigne mes seins et à nouveau je lâche prise et pour la énième fois, je jouis cet après-midi…

Quelle délicieuse entrée en matière pour passer des vacances reposantes!

 

One Comment

Laisser un commentaire