Comment j’ai rendu une femme infidèle – Ep 3 _ Par Gb_Boobslover

 Partie 1

Voilà au moins quatre jour qu’elle a repris contact avec moi. Quatre jours, depuis, que nous communiquons désormais régulièrement par SMS. Ce que nous n’avions jamais fait auparavant. Avant, nous nous contactons qu’occasionnellement. Depuis que nous avons commencé à nous faire des dials coquins (ce que je n’aurais jamais imaginé faire ça avec elle deux ans auparavant), nos rapports ont changés. Maintenant, nous discutons beaucoup, espérant parler de sexe à nouveau et passer de nouveau un moment sexe virtuel tout les deux, le soir, jusqu’au jour où nous ferons enfin l’amour, elle et moi.

Au fil des jours, je sens que nos rapports ont changé. Outre notre communication et le fait que nous parlions sexe, que nous faisons nos jeux sexuels virtuels ou que nous nous sommes promis de faire l’amour ensemble dans environ 3 semaines. Cependant, j’ai l’impression que mon appréciation pour elle est en train de changer.

Quand je l’ai connu au sein d’un groupe de chômeurs particuliers – groupe où j’ai atterri par hasard –, je l’ai très vite apprécié pour sa personnalité, sa grande gueule, mais aussi pour sa gentillesse à mon égard. Nous avions établi de bonnes relations, durant ces trois mois où nous avions travaillé ensemble pour sortir du chômage. C’était la personne avec qui je m’entendais le mieux, au sein du groupe. J’étais le plus souvent avec elle, surtout à l’heure du repas. J’avoue avoir été aussi attiré par son physique (femme ronde, un joli visage tantôt sérieux, tantôt souriant, des seins bien développés). J’avais déjà rêvé de lui faire l’amour et de profiter de ses seins qui me plaisaient bien. Je savais qu’elle était mariée, ce qui m’excitait encore plus… Jamais je n’aurais cru que ce genre de situation allait se réaliser deux ans plus tard !

Je l’appréciais donc déjà beaucoup. En tant qu’amie avec qui je m’entendais bien et avec qui j’aimais bien discuter et lui donner de mes nouvelles. Je suis ravi de la tournure des choses (très rapide !). Je pense de plus en plus souvent à elle, de plus en plus attiré par mon amie : je me sens tellement heureux avec elle…

Qu’est-ce que c’est ?… Serait-ce de l’amour ? Un début d’amour ? Non, pas possible, tu te trompe mon gars ! Tu fais fausse route, tu rêves ! Ce n’est qu’une illusion. Tu t’es toujours trompé parce que tu t’attaches trop facilement. Qu’as-tu reçu en retour ? Faut que t’arrêtes de croire qu’au moindre attachement, t’es amoureux. Ce n’est juste un simple attachement, et rien d’autre ! Alors arrête ! Même si tu étais amoureux d’elle, qui te dit qu’elle l’est aussi ?  Elle est mariée, des enfants, et a 10 ans de plus que toi. Même si elle t’a promis de te faire l’amour pour la première fois, elle ne voit en toi qu’un ami. Elle te verra toujours comme un ami. Elle veut juste te faire découvrir le sexe pour la première fois. C’est tout ! Il n’y aura rien d’autre entre vous d’eux ! Alors, redescends sur Terre et arrête de rêver !

Partie 2

Le soir arrive. Notre quatrième soirée. C’était un vendredi soir.

Elle me contacte de nouveau par SMS. Nous discutons tous les deux.

Puis, à un moment, elle me demande si j’aurais été capable d’aller plus loin avec elle au niveau des sentiments. Une question surprenante ! J’aurais pu lui dire que j’aurais aimé aller loin. Mais j’ai préféré être raisonnable. Je savais qu’elle, elle n’irait pas aussi loin. Que moi, j’aurais trop loin, alors qu’elle, elle ne voudrait pas. Elle est rassuré que je ne souhaite pas aller loin au niveau des sentiments, de ne pas trop m’attacher à elle suite à nos jeux sexuels, ainsi que lorsque nous aurons fait l’amour tous les deux.

Cependant, au fil de nos conversations, quelque chose semble avoir évolué. Puis, elle a fini par me demander mon taux d’attachement pour elle. Une question qui me terrifie. Là, j’ai eu trop peur d’aller trop loin. Que je sois attaché à elle davantage qu’elle ne l’est avec moi. Je ne veux pas qu’elle soit surprise, qu’elle s’excuse de ne pas m’aimer autant que je l’aime, qu’elle m’invoque diverses explications motivant son attachement nettement moins élevé que le mien, et qu’à la fin, que ça me fasse de la peine. J’ai donc préféré mentir, rabaissé mon taux d’attachement pour elle. J’ai donc lâché 40 %. J’avais un fort attachement pour elle, mais je ne voulais pas dépasser la barre des 50 %, ce qui aurait signifié à mes yeux que j’étais amoureux d’elle.

Ma réponse l’a beaucoup surprise. Elle m’a demandé si j’étais sûr de ma réponse, avant de m’affirmer qu’elle est très déçue de ma réponse, voir blessée, même. Je suis surpris.

Elle ne voulait pas me dire son taux d’attachement vis-à-vis de moi, mais comme je l’ai blessée, elle fini par décider à me le dévoiler. Elle me demande si je sais qu’elle est le taux d’attachement qu’elle a vis-à-vis de moi ? Je n’en savais rien.

« Je vais te dire ma réponse… », me dit-elle.

Long silence……………

« 100 %, et plus. »

Quoi ? Ai-je bien lu ? 100 % et plus ? Un taux d’attachement aussi élevé ?

« Je suis tombé follement amoureuse de toi, GB. »

Surprise totale !!! Elle m’aime ? Elle est amoureuse de moi ? Mes pensées se mélangent, deviennent confuses. Mon cœur bat la chamade. Je ne me sens plus maître de mon esprit. Je n’en reviens pas : elle m’aime ! Elle est amoureuse de moi ! Aussi rapidement ?

Elle m’invoque toutes les raisons pour lesquelles elle est amoureuse de moi : elle m’aime pour ma gentillesse, mon côté agréable, pour ma culture (alors que elle, elle se sent très idiote), en plus de me trouver très beau et très mignon. Depuis que nous avons commencé nos jeux coquins, quelque chose a changé en elle. Avant, elle ne pensait pas que je pouvais être comme ça, que j’étais capable d’aller loin au niveau du sexe. Elle aime ça. Elle m’avoue même me préférer comme ça plutôt que le jeune homme réservé, voire timide, que je suis.

Depuis le soir où je l’ai fait rêver, que je lui ai fait passer une soirée sexe virtuelle merveilleuse, elle pense sans arrêt à moi. Elle pense à moi tout le temps. Avec son mari, c’est devenu triste et monotone, alors que elle, elle a tant besoin de tendresse. Avec moi, elle se sent tellement heureuse et attend mes SMS avec impatience. Je lui manque tellement, et ça lui fait trop mal de m’attendre. Et elle a tellement envie de me revoir et de me faire l’amour. Plus du tout comme une amie qui fait découvrir le sexe à un ami. Mais comme une femme qui veut faire l’amour à l’homme qu’elle aime. Elle voulait résister, d’où le fait qu’au départ, elle était rassurée quand je lui ai répondu que je ne serais pas trop attachée à elle. Mais quand je lui ai répondu 40 %, elle n’en pouvait plus.

C’est pour ça qu’elle m’avoue son amour pour moi et que malgré ses 41 ans, son physique de grosse femme et nos 10 ans d’écart, qu’elle espère que je l’aime en retour.

Ses mots me touchent beaucoup. Elle m’aime. Je me sens aimé. Aimé pour ce que je suis. Une femme m’aime. Je me sens heureux, euphorique.

Cependant, ma joie est de courte durée. J’ai l’impression de lire les SMS que m’envoyait cette femme mariée qui m’adorait, qui me donnait l’impression qu’elle m’aimait. Sans me dire « je t’aime », mais « je t’adore », dire que je lui manquais, qu’elle en souffre, qu’elle veut me voir, qu’elle pense sans arrêt à moi, me donnait l’impression qu’elle m’aimait. Elle semblait même prête à me faire l’amour. Mais lorsque nous étions dans le même lit, que nous nous sommes embrassés, mis torses nus, que nous nous sommes faits des caresses, elle a refusé d’aller plus loin. Après cette nuit, nos relations ont changé. Elle s’est retournée auprès de son mari… J’avais l’impression qu’elle s’est joué de moi.

J’ai soupiré. Elle me demande pourquoi. Je lui réponds que j’ai déjà entendu tout ce qu’elle venait de me dire. Qu’on m’a déjà dit tout ça, y compris la promesse de me faire l’amour. Et qu’à la fin, plus rien. Je lui ai donc dit que j’ai l’impression qu’elle réagit exactement comme la femme que j’ai connu avant elle.

Elle me répond qu’elle pleure désormais. Qu’elle vient de vomir. Elle vient d’avoir le courage de m’avouer son amour, et moi je le rejette avec des mots méprisants. Tout à coup, je me sens mal et je me mets à regretter mes paroles. J’essaie de me rattraper, essayant de lui avouer la raison pour laquelle j’ai dit 40 % et non plus. Mais j’étais trop fatigué. Il était très tard. Je n’arrivais plus à me concentrer, à choisir les bons mots. Et elle, elle était trop triste pour lire mes messages. Elle conclu finalement que je ne l’aime pas, qu’elle n’est pour moi qu’une amie, et que nous resterions rien d’autres que des amis. Dans ce cas, nous ne ferons pas l’amour comme des personnes amoureuses : ce sera du sexe entre amis, rien d’autres.

Impossible de lui faire entendre raison. Je perds mon temps. Et je suis trop fatigué. Je laisse tomber et lui souhaite malgré tout une bonne nuit. Et elle de me répondre que la sienne sera mauvaise, qu’elle ne pourra pas dormir, qu’elle va continuer de pleurer, là où elle est, chez ses parents, en Bretagne.

Malgré la fatigue, je n’ai guère réussi à dormir. Je n’ai que des regrets. Je ne suis qu’un imbécile ! Elle m’aime, tu aurais pu accepter son amour, tu es attiré par elle aussi. Pourquoi tu lui as dit tout ça ? Pourquoi ? Maintenant, c’est trop tard. Tu es passé à côté d’une occasion qui ne se reproduira plus… J’ai tout fait raté !

Laisser un commentaire