Un séjour inoubliable – Ep. 5 _ Par Alafaducentaure

Episode #5

 

– Vas-y, prends-la, elle en meurt d’envie !

 

La capote enfilée, je glisse une main sur le sexe de Vanessa. Je constate, qu’en effet, elle est très excitée. Je prends ma queue dans l’autre main pour la guider dans sa chatte, je la pénètre sans aucune difficulté et les quelques mots qu’elle prononce signifie qu’elle apprécie :

 

– Humm oui, oh c’est bon…

 

Clarisse est à côté de nous. Elle m’encourage à donner des grands coups de bite à sa copine et en profite encore et toujours à lui dire des mots crus. Accolées l’une à l’autre, Clarisse entreprend de caresser Vanessa et je sens sa main effleurer mes couilles.

J’enfonce ma bite au plus profond et, excité comme je suis, je sens que je ne vais pas résister très longtemps, d’ailleurs je ne suis pas là pour battre des records !

Vanessa atteint l’orgasme juste avant moi dans un râle contenu par la main de Clarisse posée sur sa bouche.

Je signifie aux filles que je vais bientôt jouir et, de ce fait, Clarisse demande à ce que j’éjacule dans la bouche de sa copine.

Alors je me retire, Vanessa se retourne et quelques secondes après me voilà à lui verser deux-trois jets de sperme sur sa bouche. Elle me regarde, me sourit. Clarisse lui demande comment c’était. La réponse est claire :

 

Trop bon !

 

Les deux filles s’embrassent, Clarisse en profite pour lécher ce que Vanessa n’a pas avalé.

 

L’orage qui grondait déjà depuis quelques temps éclate et c’est une pluie soudaine et brutale qui nous tombe dessus.

Par jeu, les filles restent sous l’averse en se tenant par les mains. Elles m’invitent dans leur ronde et on se retrouve rapidement trempés de la tête aux pieds.

Les vêtements collent à la peau. Le débardeur que porte Vanessa dessine parfaitement sa poitrine et je distingue ses deux seins avec leurs tétons pointant fièrement.

Quant à Clarisse, elle a déboutonné son cardigan et exhibe son buste. Elles sont vraiment toutes les deux très provocantes.

 

Nous montons dans la voiture et rentrons à la villa.

Nous retirons nos vêtements et les essorons avant d’entrer. On se retrouve tous les trois à poils.

Ma queue, qui n’avait pas vraiment mollie, bande de plus en plus et je ne m’en cache pas, je la montre crânement. Vanessa s’en aperçoit et me dit :

 

– Et bien dis donc, t’es prêt à recommencer toi !

 

Si mes amis me voyaient ! Les filles me laissent aller prendre une douche dans la salle de bain du rez-de-chaussée tandis qu’elles vont dans celle située à l’étage. Clarisse me lance un petit mot avant de s’éclipser :

 

– Après c’est chacun dans sa chambre, nous on reste entre filles. J’ai très envie d’être léchée et doigtée…

– OK, comme vous voudrez !

 

Il est deux heures du matin, je m’endors rapidement.

 

 

Lundi

 

9 heures.

Réveil après une courte mais très bonne nuit.

Mes amis sont partis travailler. Ils ont laissé un petit mot sur la table de la cuisine me souhaitant une belle journée, de bien en profiter et qu’on se retrouverait, si j’en ai envie, vers 19h30 pour l’apéro au bar où travaille Vanessa.

Je file rapidement chez le boulanger. Au retour, je prépare le petit-déj.

Les filles arrivent toutes les deux en même temps, presque main dans la main et un peu encore dans le brouillard.

Vanessa porte un ensemble plutôt sport : short et veste de survêt (largement dézippée) le tout très court !

Pour Clarisse, c’est un pantacourt blanc en voile sans rien en dessous (ses fesses sont carrément visibles) et un petit débardeur à bretelles.

On se fait un baiser sur la bouche, elles me demandent si j’ai bien dormi, je leur lance la même question, la réponse est collégiale avec un « ouais ça été ».

Je leur propose le petit-déjeuner : jus d’orange, pain frais, viennoiseries.

 

A suivre…

retrouver les épisodes précédents ici 

On en parle sur le forum ici.

8 Comments

Laisser un commentaire