Étiquette : trio

Une maison pour 4 – Ep 31 _ Par Camille C

Une maison pour 4 – Ep 31 _ Par Camille C

Récits Érotiques
Epilogue - suite J’enfonce le clou : « Allez laisse-toi faire. Tu en as si envie… ». Je me glisse derrière elle et lui enlève son chemisier. Elle tremble de partout. Je lui dégage ses petits seins mais sans lui enlever complètement le soutien-gorge. Puis lui caresse les cheveux, presque tendrement. Alexia nous sourit. Anaïs se laisse manipuler doucement. Elle est quasi entre les cuisses d’Alex. Je finis de l’installer devant elle en lui remontant sa jupe aux hanches, je la roule bien pour qu’on voit sa culotte. A genoux juste devant Alex elle ne bouge plus. «Donne-lui le gode à sucer Alex ». Elle le retire, lui tends en lui souriant. «Mets lui direct dans la bouche ». Je tiens les bras d’Anaïs d’une main, lui caresse les cheveux de l’autre. Alex pousse doucement le bout humide entre
Une Maison pour 4 – Ep  30 _ Par CamilleC

Une Maison pour 4 – Ep 30 _ Par CamilleC

Récits Érotiques
EpilogueAvec les beaux jours nous nous sommes doucement retrouvés. Nous avons fait quelques barbecues à votre nouvelle petite maison. On a fait quelques apéros, dans votre ancien chez vous. En avril vous avez fait ce fameux voyage en Espagne. Et le ventre de Carine s’arrondit doucement. Je n’aurais jamais pensé qu’elle aurait un enfant avant moi ! C’est juste bizarre parfois de n’être que de simples amis. Alexia s’est lancée à fond, je dirais même de manière quasi effrénée dans son boulot. Et ça commence à payer. Les premiers temps la maison semblait bien vide, l’hiver fut triste et bien silencieux. Même entre nous cela manquait de chaleur et puis doucement nous avons pris nos marques dans cette maison à nouveau trop grande pour moi. Elle a commencé à redécorer les choses à son goût. Ensui
Hélène _ Par Federico

Hélène _ Par Federico

Récits Érotiques
Hélène et moi, nous fréquentions une bande de copains, avec lesquels nous sortions, buvions des coups, dehors, ou chez les uns ou les autres. Je savais que l’un d’entre eux avait particulièrement attiré l’attention d’Hélène, elle me l’avait précisé, par provocation, un soir, un peu avant de s’endormir. Cela m’était resté dans la tête… Nous en avions reparlé, toujours à des moments précédant nos ébats, cela faisait monter la pression. Hélène était très humide quand elle me décrivait son fantasme qui était devenu le nôtre : faire l’amour avec cet homme. Devait-elle le réaliser ; la fonction de ce désir n’était-elle pas de nous stimuler avant tout ? Si, sans doute, mais j’avais envie de plus… Cet homme que nous ne connaissions qu’à travers des fréquentations, qui semblait lointain
Une maison pour 4 – Ep 21 _ Par CamilleC

Une maison pour 4 – Ep 21 _ Par CamilleC

Récits Érotiques
Notre vie à quatre. Journal. Jeudi 27 octobre 2016. Jour 13 Nous nous sommes juste croisés quelques secondes depuis que tu nous as punis, humiliés. Je ne vous ai pas entendu rentrer Carine et toi hier soir et ce matin je suis parti bosser avant que tu te sois levée. Ce n’est que ce soir, alors que nous allions partir, Alexia et moi, que nous t’avons vu, rentrer alors que nous sortions de la maison. Tu nous as simplement souhaité une bonne soirée. Je ne sais pas si c’était ironique. Carine n’a guère été plus bavarde pendant que nous nous préparions. Nous ne disons quasi rien sur la route. J’ai peur pour Alexia. Et elle a le visage fermé. Je sais qu’elle culpabilise pour l’autre soir mais au final j’ai désobéi comme elle. Je la dépose à l’adresse prévue avec en guise d’encouragement un t
L’amour sauveur – Trio HHF bisexuel

L’amour sauveur – Trio HHF bisexuel

Récits Érotiques
Lorsque je l'ai aperçu dans la rue, elle était entourée d'hommes qui la harcelaient. En m'approchant avec Loïc, il les repoussa en mettant un coup à l'un deux. Ces salauds partirent à toute allure. La jeune femme brune aux yeux clairs, s'est mise à pleurer. Loïc, mon colocataire, me propose de l'aider et de l'accueillir dans notre appartement situé à quelques rues. Une fois arrivés, la jeune femme s'est mise à sauter dans mes bras, tout en pleurant de plus belle. Je l'accompagnai dans ma chambre, et lui proposa de la laisser seule, chose qu'elle refusa. Elle souhaitait ma présence. La salle de bain était attenante à ma chambre, sans me demander ma permission, elle se déshabilla. Je pu découvrir une jeune femme brune, un visage fin, petite par sa taille, petite poitrine assez fine. Je
Un séjour inoubliable – Ep 42 _ Par Alfaducentaure

Un séjour inoubliable – Ep 42 _ Par Alfaducentaure

Récits Érotiques
Episode #42   Les quatre mecs autour de nous se touchent, se caressent, vont même jusqu’à se branler. Les bites sont grosses, tendues, prêtes à l’action. Célia, chaude comme la braise, est la première à passer à l’attaque : de dos à deux des mecs, elle relève sa mini-jupe, tire sur son string qui tombe à terre. Elle se penche en avant pour bien se montrer. Un des mecs part à l’assaut. Facile pour lui de profiter de ce qui s’offre : les fesses de la belle se trouvant juste à hauteur de son visage. Il lui bouffe le cul pendant un cours moment puis invite sa partenaire à descendre, la penche en avant les mains posées sur l’estrade en position de levrette. Son collègue lui donne une capote récupérée dans une des multiples corbeilles dissimulées çà et là. Il l’enfile sur son pieu d
Un séjour inoubliable – Ep 27 _ Par Alfaducentaure

Un séjour inoubliable – Ep 27 _ Par Alfaducentaure

Récits Érotiques
Episode #27   - Il fait déjà très chaud ! Je vais prendre une douche, me changer et je rejoins ton père. - Tu vas travailler ? - Non seulement déjeuner avec Pierre. Tiens, au fait, cet après-midi, ceux qui installent le parquet doivent venir, tu seras là Jérôme ? - S'il le faut oui ! - Patrick devrait venir aussi pour leur dire où se placer. - Patrick le traiteur ? - Oui ! J’avais cru comprendre que, selon Claire hier soir, c'est elle qui devait venir, y aurait-il eu contre ordre ? - Tu travailles aujourd'hui ? Demande-je à Vanessa. - Oui en début d'après-midi, avec Jimmy, il doit passer me prendre d'ailleurs. - OK !   La matinée est déjà bien avancée. Isabelle nous retrouve. Elle a revêtu une robe fuchsia assez courte, épaules dénudé
55 heures à Paris – Ep19 _ Par CamilleC

55 heures à Paris – Ep19 _ Par CamilleC

Récits Érotiques
H40 Samedi 14h00   Je reviens de la cuisine où j’ai laissé près du lave-vaisselle le plateau avec les tasses à café. Tu es passée à l’attaque et tu es en train d’embrasser sans gêne Alexia sur le canapé. J’imagine que tu as du jouer de tes pieds avec elle sous la table depuis un moment et que ma courte absence a été comme le coup d’envoi des festivités que vous attendiez. C vous regarde assise dans le fauteuil, elle a un grand sourire aux lèvres. Alexia perd complètement pied dans tes bras et se laisse faire. Ta bouche est comme soudée à la sienne et déjà une de tes mains remonte haut sur ses cuisses en repoussant le tissu de sa robe presque jusqu’à ses hanches. Je reste immobile debout à l’entrée de la pièce. Il fait chaud, la porte fenêtre est restée entrouverte, on entend le
Un séjour inoubliable – Ep 20 _ Par Alfaducentaure

Un séjour inoubliable – Ep 20 _ Par Alfaducentaure

Récits Érotiques
Episode #20   Postés sur le pas de la porte, nous assistons à un joli spectacle : Les trois filles sont sous la douche à italienne, très spacieuse et largement ouverte. Krystel se trouve derrière Émilie. Avec les mains pleines de mousse, elle lui prodigue des caresses du cou aux pieds en privilégiant les fesses. Clarisse fait face à Émilie et tout en l'embrassant à pleine bouche, ses mains malaxent les seins et triturent les tétons. La tête penchée en arrière, Émilie embrasse Krystel qui lui insère une main entre les fesses tandis que Clarisse s'accroupit et s'empresse de lui lécher la chatte. - Ce n'est pas beau ça ? Me demande Stéphane. - Beau et super excitant ! Tellement excitant que mon sexe se dresse. Soudain je sens une main s'en emparer et le caresser.
55 heures à Paris – Ep. 9 – Par CamilleC

55 heures à Paris – Ep. 9 – Par CamilleC

Récits Érotiques
55 heures - H16 : Vendredi 14H00 Quand je rentre dans ta chambre, pour la première fois, je ne peux m’empêcher de penser au nombre de fois où j’ai rêvé y être. Et voilà que j’y suis avec 5 autres personnes et sans toi. Même si la pièce est grande et le lit immense je me sens à l’étroit avec tout ce monde. Oppressé. Surtout qu’il fait chaud… Je me demande un instant si je ne vais pas tout simplement ressortir, peut être prendre l’air, ou simplement attendre au salon que cela se passe. Mais c’est C qui me retient. Enfin pas elle directement bien sûr. Mais son visage, son attitude. Elle est à moitié allongée sur le lit, calée par des coussins, sa robe remonte assez haut sur ses cuisses. Pierre est assis à côté d’elle. Elle regarde Walter qui vient d’entrer. Il la regarde sans un mot tout