22 heures … 22 – soumise

Il est bientôt 22 heures, ce soir, j’ai mangé seule. Monsieur avait un dîner d’affaires. Je sais qu’il rentrera de mauvaise humeur, car il n’aime pas que ces dîners traînent en longueur. De plus, je lui ai fait l’affront de répondre tardivement à son mail, où il me proposait une soirée D/S.

 

Début de soirée …

 

 

Plus les minutes défilent, plus mon cœur s’emballe… Je suis là, à l’attendre. Et je n’ose pas vaquer à mes occupations car si je ne suis pas à la place qu’il souhaite, je sais que la punition sera terrible… Je regarde à nouveau mon reflet dans le miroir, et vérifie à nouveau que je n’oublie rien… Ma tresse biens serrée, mon collier, signe de ma soumission est en place. Je suis nue et parfaitement épilée…

Soudain, j’entends la clé s’insérer dans la serrure. Je file me mettre en position dans la chambre : assise sur mes talons, au milieu du lit, le dos bien droit, les mains sur mes cuisses et la tête baissée fixant mes genoux … Mon pouls s’accélère… J’entends ses pas dans le couloir qui se rapprochent, mon cœur s’emballe à nouveau. J’imagine déjà ses mains sur mon corps, leurs chaleurs… Et ne pas savoir ce qui m’attend m’excite terriblement, je me sens devenir humide…

La porte s’ouvre, je ne dois pas le regarder. Pourtant, il doit être incroyablement sexy dans son costume avec son air sombre… Il dépose sa veste sur le lit sans m’adresser un seul mot… mais j’entends sa respiration agacée et la tension sexuelle dans la pièce est électrique. Enfin, il jette sa cravate près de sa veste et va s’asseoir sur la chaise dans le coin de la chambre.

Il me demande alors de me lever et de le rejoindre. Je tente de rester concentrée pour ne pas le regarder. Il me demande de m’allonger sur ses genoux … Ainsi donc, il va me corriger ici… Je m’installe en cambrant bien mon bassin. Il commence à me caresser les fesses, la chaleur de sa main éveille mon corps un peu plus… Quand soudain, la gifle s’abat sur ma fesse droite, j’émets un petit son par surprise ! Il masse à nouveau ma croupe.

« Anna… Si tu savais à quel point j’ai passé une mauvaise journée par ta faute ! Tu m’a vraiment contrarié… Maintenant tu vas compter Anna ! » me dit il de sa voix grave

Et sa main claque mon autre fesse avec puissance.

« Une ! » dis-je

Quelques caresses à nouveau, et sa main retombe à nouveau….

« Deux ! »

Et il continue ainsi, mêlant fessées et caresses, je sens mon fessier s’enflammer et rougir au rythme alterné de sa paume…

« Vingt deux » dis je dans un souffle et sa main cesse ….

_ Vingt-deux Anna….Voilà le nombre de minutes pendant lesquelles j’ai attendu ta réponse… la prochaine fois ce sera le double si tu recommences, tu as bien compris Anna? » annonce-t il

_ Oui Monsieur

_ Bien lève toi que je puisse te contempler »

Je m’exécute et le laisse admirer son oeuvre brûlante.

« Ce n’est pas fini Anna… Mets toi à 4 pattes sur le lit. »

cravache

Elles seront toutes rouges …

 

 

Je frémis d’excitation et me mets en place. C’est une position que Monsieur affectionne particulièrement, car il a une vue dégagée sur mes fesses, mon anus et ma vulve suintant de désir. Je l’entends qui se dirige vers la commode et en ouvre un tiroir : la cravache !! Il me l’a fait choisir dans un magasin équestre, prétextant au vendeur qu’il souhaitait dresser sa nouvelle jument…

La fine bandelette de cuir effleure mon dos, mes fesses, l’intérieur de mes cuisses. Mais aussi mon entrejambe, où il la frotte contre mon clitoris qui se gonfle de plaisir, je me mors la lèvre pour retenir mon gémissement. Puis aussi soudainement que sa main précédemment, la cravache cingle ma fesse…. Je ferme les yeux de plaisir et de douleur ….

« Anna…j’attends »

« Une …. »

Il reprend le rythme des claques variant leur intensité et leur point de chute. A quinze, il s’arrête et glisse aisément deux doigts dans mon intimité détrempée.

« hmmm, je pense que tu es prête pour me recevoir Anna, qu’en penses tu? »

Je n’attends que ça !! Mais, je réponds un bref « oui, Monsieur! ». C’est alors que son pantalon et son boxer tombent sur le sol, libérant ainsi son membre en érection qui n’attends que cela lui aussi ! Puis, il me pénètre en levrette. Ses mains caressent mes fesses brûlantes  et glissent pour venir agripper mes seins. Je me cambre un peu plus, pour qu’il entre en moi encore plus profondément. Ses mouvements en moi sont forts et puissants. Après un enchaînement intense de va et vient, il jouit en moi dans un râle de plaisir. Puis il se retire, et quitte la pièce, me laissant pantelante sur le lit, reprendre mes esprits,  rouge de plaisir jusqu’aux joues.

C’est une soirée qui se termine bien ….

soumise

Si mon histoire t’as plu, n’hésite pas à me laisser un commentaire, et n’oublie pas de t’abonner pour suivre mes aventures.

 

X.O.X.O.

Anna

 

Retrouvez tous les récits d’Anna ici.

 

15 Comments

Laisser un commentaire