Lactation érotique : interview d’un couple français _ par GB

Sorcha et MonsieurKinky

Voici pour vous une interview inédite d’un couple français ayant pratiqué la lactation érotique ou sexuelle.

Couple présent sur Twitter, Sorcha (@KinkyMamaRoots) et MonsieurKinky (@PrinceDeKinky) sont connus pour les photos publiés mettant en valeur la poitrine généreuse de la jeune femme, de sperme sur le corps ou la chatte, de fellation, et encore. 

Parmi leurs photos ou vidéos, on voit Sorcha montrer son lait, et faire parfois des jeux avec en compagnie de son mari.

D’où l’intérêt de l’interview : découvrir comment se déroule une lactation érotique au sein d’un couple français (pratique si rare et si contestée en France).

NB : Sorcha avait déjà accepté qu’une de ses vidéos soit utilisée pour l’article sur la Lactation érotique.

  • Bonjour MonsieurKinky et bonjour Sorcha

(Les deux) : Coucou !

  • Pouvez-vous vous présenter à vos lecteurs, afin qu’ils puissent mieux vous connaître ?

S : Sorcha 37 ans et Prince 40 ans, nous vivons près de Clermont-Ferrand. J’exerce un métier de la petite enfance et mon Prince est profession libérale. Nous sommes en couple depuis 17 ans et libertins depuis 1 an. Nos métiers et nos enfants nous prenant beaucoup de temps, les hobbies ce sera pour plus tard…

MK : Coucou, princedekinky, j’ai 40 ans, je suis dans la région Auvergne-Rhônes-Alpes, profession médicale, j’aime le sexe évidemment et les femmes à fortes poitrines. Je suis avec ma chérie depuis longtemps, et je la désire chaque jour un peu plus. Les loisirs se résument à peu de choses : beaucoup de travail…

  • Comment vous es venu l’idée de devenir des libertins, tous les deux ? Comment l’avez-vous découvert ?

S : On a rencontré @xavmoody par Twitter il y a quelques années et on a vite sympathisé. On connaissait sa vie de libertin et au début ça nous faisait un peu marrer, mais on était quand même curieux… On a fini par en parler entre nous, puis avec Xavier, puis on s’est lancés. C’est une réflexion de plusieurs années mais on ne regrette pas du tout.

MK : L’idée nous est venue il y a quelques années au fur et à mesure que notre sexualité s’épanouissait. J’aimais l’idée qu’elle s’exhibe sur Internet JMMS et après Twitter. Ses seins devenaient énormes et j’aimais l’idée qu’elle les montre à des inconnus. La sexualité a changé grâce à la bulle Internet car la prise de risque est inexistante. Après elle avait vraiment envie de goûter à d’autres queues et d’en avoir à disposition je pense. Cette idée m’excitait au plus haut point. Après elle a fait connaissance avec un profil sur Twitter qui me convenait aussi et nous nous sommes rencontrés. Nous avons mangé ensemble à midi et elle voulait le sucer dans un coin tranquille les seins à l’air à l’arrière du restaurant mais ça ne s’est pas fait cette fois là mais au rendez-vous d’après en sauna libertin où nous avons éjaculé sur ses merveilleux seins. Elle a sucé devant moi deux queues ce qui m’a mis dans un état d’excitation inimaginable. Équivalent au souvenir d’une première fellation.

 

  • On vous connait exclusivement grâce à vos posts sur Twitter. Principalement Sorcha pour ses nombreuses photos de ses seins, et son vagin encore rempli de sperme. Qu’est-ce qui vous a donnés envie de vous inscrire sur Twitter et de montrer ces photos ? Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous exhiber ?

S : Après la naissance de notre 3ème enfant je me sentais un peu mal dans ma peau, trop grosse, trop flasque… J’avais besoin de vérifier si je pouvais encore être désirable aux yeux d’autres hommes. J’ai donc créé mon compte Kinky pour poster mes photos. À mon grand étonnement le succès a été immédiat.

MK : Les seins énormes de Kinky me donnaient envie qu’elle les montre sur internet, sa chatte et ses seins couverts de sperme. J’en suis très fier.

 

  • Donc, tu es candauliste, MonsieurKinky ?

MK : Oui, je pense.

 

  • Montrez-vous ces photos sur Twitter ou sur d’autres sites ou réseaux sociaux ?

S : À une époque j’avais un compte sur JMMS mais c’était un peu casse-pieds pour poster des photos, c’était toujours trop ceci ou pas assez cela et finalement on se retrouvait toujours avec le même type d’images. Je préfère Twitter où les photos peuvent être imparfaites.

MK : Oui, seulement sur Twitter et au tout début sur JMMS.

  • Maintenant, nous allons parler de lactation….

  • La première fois que je t’ai connu sur Twitter, Sorcha, tu étais encore allaitante. Tu montrais parfois des photos de tes seins avec du lait. Qu’est-ce qui t’as donné envie de le montrer ?

S : Mon mari me demande souvent des photos de mes seins, et quand j’allaitais ils débordaient. Mon Prince trouvait ça très excitant, du coup je me suis dit qu’il n’était peut-être pas le seul.

  • En quoi trouvais-tu excitant de voir les seins de Sorcha débordant de lait, au point de l’encourager à les montrer sur Twitter ?

MK : Car je les trouvais magnifiques, et l’idée que d’autres hommes se masturbent en regardant ma femme m’excite et me rend fier.

  • Quelle quantité de lait produisais-tu, Sorcha ? Tu peux t’inspirer de cette image pour répondre.

Source : http://www.parlons-bio.fr/2016/10/22/dossier-les-cles-dun-allaitement-reussi/

S : Difficile de quantifier… la seule fois où j’ai tiré mon lait j’ai rempli un biberon de 300ml. Je pense qu’on peut dire que j’ai une grande capacité de stockage 😊

  • As-tu déjà goûté ton lait ? Quel goût a-t-il ?

S : Oui bien sûr j’ai déjà goûté. Le goût change en fonction de ce que l’on mange, l’été avec tous les fruits à disposition il est frais et sucré, l’hiver une fois j’ai goûté un lendemain de raclette, je te laisse imaginer 😅

  • Avez-vous pratiqué ensemble l’ANR (Adult Nursing Relationship) ou l’ABF (Adult Breastfeeding) ? Si oui, que pouvez-vous dire de cette expérience ? Qu’est-ce qui vous a donné envie de le faire ? Qu’est-ce que cela vous a procuré comme plaisirs ou sensations ?

S : Toutes les fois où mon Prince a goûté mon lait c’était quand on faisait l’amour, parce qu’il aime me lécher et sucer les seins. Il ne m’a jamais tétée en dehors de ce contexte.

MK : J’adorais jouer avec son lait mais seulement dans le cadre d’un rapport sexuel. Je n’ai jamais tété pour le fait de téter.

  • Avant d’être allaitante, Sorcha, étais-tu déjà intéressée à l’idée de pratiquer une lactation érotique ? Et toi, MonsieurKinky, étais-tu déjà intéressé par cette pratique ?

S : Je ne savais même pas que ça existait 😅

MK : Non, pas spécialement.

  • Dans cette vidéo, publiée dans un de tes tweets, Sorcha, on peut voir que tu éclabousses le sexe de ton mari avec ton lait. Pouvez-vous nous en dire plus sur vos jeux lactophiles, et comment avez-vous eu cette idée ?

S : Ça a commencé complètement par hasard, notre 1er enfant était nourrisson, nous faisions l’amour et le bébé ne se réveillait pas pour sa tétée. Mais mes seins eux ne faisaient pas la sieste. A peine mon Prince les a caressés qu’ils se sont mis à couler. J’étais un peu embarrassée, il y en avait partout, ça coulait, ça sentait les fruits et mon Prince hypnotisé qui trouvait ça beau et sexy. Ça se produisait à chaque fois, ça nous faisait rire, j’ai commencé à pincer mes aréoles pour faire jaillir plus de lait, et voilà.

MK : Oui elle aimait bien m’arroser de son lait. Les lèvres ou le gland pendant que j’arrosais sa vulve de pipi. Nous sommes très excités par son lait qui gicle pendant un rapport très chaud.

  • Aviez-vous eu des fantasmes en matière de lactation et les aviez-vous réalisés ?

S : Rien de particulier, j’aimais bien arroser la queue de mon homme et la sucer goulûment ensuite.

MK : Non rien de spécial ou de réalisé.

  • Comme vous êtes des libertins, vous avez sans doute eu l’occasion d’avoir des partenaires durant la période de lactation de Sorcha. Ont-ils pu bénéficier de son lait ? Si oui, qu’en ont-ils pensé ?

S : Notre petite dernière s’est sevrée quelques semaines avant notre 1er rdv libertin. Ça m’arrangeait parce même en prenant toutes les précautions le risque zéro n’existe pas et je m’en serais voulu toute ma vie si j’avais attrapé un truc et l’avait transmis à mon bébé via mon lait.

MK : Non rien de réalisé car elle n’avait plus de lait à notre première rencontre libertine. Il est vrai que l’excitation pour moi aurait été énorme de la voir sucer devant des queues en érection avec les seins qui donnent du lait. J’aurais éjaculé immédiatement je pense à voir ceci.

  • Donc, même si t’avais encore du lait, Sorcha, tu ne l’aurais pas partagé lors d’une expérience libertine, malgré l’intérêt que semble manifester ton mari ?

S : Alors, si j’avais encore du lait, je jouerais volontiers encore avec et j’en ferais profiter qui veut. Mais je ne mangerais pas dans une relactation juste pour ça, parce que c’est quand même contraignant.

MK : Ce serait compliqué je pense [en parlant de la relactation].

 

  • Avez-vous une anecdote, une expérience à nous raconter, une scène, d’une relation sexuelle ou alors d’un moment mémorable par rapport à la lactation ?

S : Alors là rien ne me vient à l’esprit, peut-être mon Prince aura-t-il une idée.

MK : Oui, quand Kinky était excitée ou très excitée en me suçant la queue, son lait coulait tout seul. Ou alors quand elle me branlait avec ses seins.

  • Qu’est-ce que vous souhaiteriez dire aux néophytes, aux personnes qui y seraient intéressés, ou encore aux personnes qui considèrent qui considèrent la lactation érotique comme un tabou, un sacrilège, puisque touchant à la chose sacrée et intime qu’est l’allaitement ?

S : Comme pour l’allaitement d’un bébé, ne vous forcez pas, ne laissez personne choisir pour vous. Si vous hésitez, essayez, vous verrez bien. Votre lait vous appartient.

MK : S’ils y trouvent un sacrilège, qu’ils passent leur chemin.

  • Si c’était à refaire, le referiez-vous ?

S : Si c’était à refaire, je le referais avec plaisir.

MK : Nous ne regrettons rien et notre sexualité est un très grand bonheur que nous aimons partager sans tabou ou pudibonderie mal placée. C’est un fonctionnement qui nous procure un plaisir d’une intensité extrême. Vive le sexe !

Conclusion : Merci beaucoup d’avoir bien voulu répondre à mes questions et de vous y être prêtés au jeu de cette interview.

 

6 Comments

  • Freyja

    Merci au couple de s’être prêté au jeu de l’interview 😊 et à toi GB de nous faire partager ta passion.
    Beau moment d’échanges.

    • GB

      De rien Freyja, c’est un plaisir 😉

      J’ai trouvé intéressant qu’un couple parle de leur expérience, plutôt que de vous faire lire une documentation compilée.

      J’ai transmis ton commentaire au couple 😉

  • Filosexy

    Avouons que l’interview est parfaitement menée et très bien maîtrisée
    Bravo GB, j’attend la prochaine!!
    Et pourquoi pas sur le SM, ou le bondage??

    • GB

      Merci Filosexy. Ça fait plaisir 🙂

      Par contre, je ne suis pas sûr de faire d’autres interviews sur un couple ou une femme qui pratique la lactation érotique 😉 (par contre, je prévois d’en publier dans un projet de blog, que je lancerai je ne sais quand).

      SM ? Connais pas, je te l’avoue. Bondage ??? Alors, là, ce sont des domaines qui me dépasse lol. Je pense que tu es largement mieux placé que moi pour faire ces interviews (et je ne connais personne à interviewer là-dessus) 😉

  • Beauparleur69000

    Un grand merci à tous les deux (ainsi qu’a GB) pour cette interview passionnante et passionnée, sur un sujet trop peu traité. Grand amateur (hélas encore théorique) du sujet, je serais ravi de pouvoir échanger plus avant à ce propos, pourquoi pas de vive voix (je vis à Lyon). Au plaisir de découvrir d’autres articles ou témoignages sur ce sujet. Sensuellement votre,

    • GB

      De rien Beauparleru69000 🙂

      Ce sera un plaisir pour moi de discuter de ce sujet avec toi 😉 Peut-être même de vive voix, car je devrais passer de temps en temps à Lyon (mais pas sûr que j’aurais le temps).

Laisser un commentaire