Geekette sexy vs Gamer

Mon Jules ce gamer

Il faut avouer que parfois c’est gênant, un PC ou une console, lorsqu’une envie subite de sexe arrive….ou pas !

Une après-midi, mon homme était en pleine partie de jeux vidéos avec ses amis en ligne. J’étais tranquillement posée devant ma série télé quand je fus prise d’une véritable pulsion sexuelle. Alors je décida de titiller mon Jules… Je vins m’installer à proximité du bureau, où il est très concentré dans son jeu. Tout d’abord, je me mis à enlever mon pull, prétextant avoir trop chaud. Puis je fis de même avec mon pantalon. Et je me retrouva en sous vêtements: un ensemble en dentelle noir et rouge. Enfin, je m’installa dans le fauteuil avec un magazine. Mon homme fut déstabilisé et sa concentration sur sa partie commença à vaciller.

Tout en tournant les pages d’un air distrait, je me mis à me caresser directement par dessus mon string. Un sourire coquin aux lèvres, j’observais la réaction de Jules avec amusement. Puis, je continuai à me toucher, gémissant légèrement et en glissant ma main sous le fin morceau de tissu. Mes doigts rencontrèrent alors ma vulve humide. Afin de déstabiliser encore un peu plus mon amoureux, je fis glisser mon string le long de mes jambes. J’écartais ensuite ces dernières pour lui laisser la vue sur mes lèvres ouvertes et luisantes. Mes doigts jouaient à mon clitoris, s’introduisant dans mon vagin pour en ressortir couvert de cyprine. Mon petit manège fonctionnait à merveille, il ne regardait plus son écran et j’entendais ses coéquipiers mécontents de son mauvais jeu.

Moi aussi je suis une joueuse

Mais ce n’était pas fini ! Je me levais et quittais la pièce, le laissant seul. Mais pas pour très longtemps… En effet, je revins avec mon précieux rabbit ! Aussi, je repris ma place dans le fauteuil, ouvrant mes jambes. Ainsi, j’étais prête pour commencer à m’amuser avec mon sextoy. Tout ça sous le regarde amusé mais ravi de mon Jules. J’enfonçai le membre en silicone en moi avec aisance. J’étais complètement trempée. Le petit lapin vibrant contre mon clitoris. Je vis que la bosse sur son pantalon se bomba encore plus. Mon excitation se décupla !

Après plusieurs minutes de jeu solo, je retirai le jouet. Je m’approcha de mon partenaire, un regard coquin et un doigt sur ma bouche, lui intimant de garder le silence. Je lui proposai de continuer sa partie sans me prêter attention. Pendant que je décalai son siège afin de pouvoir m’accroupir entre ses jambes. Tout sourire, il essaya donc je jouer convenablement tandis que je me mis a caresser son sexe par dessus son jeans. Mais, le sentant trop à l’étroit, j’ouvris sa braguette et continuai mon doux massage par dessus son boxer imprégné de son envie. Enfin, je fis glisser mes doigts par dessous et libéra son membre durci.

Sa respiration s’accéléra, et il coupa son micro pour ne pas être entendu par ses camarades. Tandis ce que mes lèvres embrassaient son gland. Son sexe se cambra lorsque je le fis pénétrer ma bouche et que ma langue se mit à s’enrouler autour. Pendant que je commençais à effectuer des va et vient avec ma bouche et à laide d’une main pour le masturber. Tout en jetant un regarde à mon Jules, qui se mordait la lèvre, tentant de jouer comme il le pouvait, en me regardant du coin de l’œil.

Je lui donnais l’ordre de ne surtout pas arrêter sa partie. Et tout en le suçant, je me mis à me caresser de ma main gauche. Totalement mouillée, mes doigts glissaient à leur aise dans mon intimité, ressortant luisant pour titiller mon clitoris gonflé de plaisir. Puis, n’y tenant plus, je cessais ma masturbation et la fellation. Tout en jouant, je demandai à mon homme de se lever, afin de retirer son pantalon et son boxer. J’ôtais également mon soutien gorge, libérant enfin ma poitrine lourde de désir. Ensuite j’éloignai le clavier de son ordinateur, et pris appui sur le bureau. Je tendis ma croupe vers Jules, qui amena son sexe contre le mien.

Il me pénétra sans aucune difficulté. mon bassin se mis à onduler au rythme de nos va et vient. Ses mains fermes sur mes hanches lui permettaient de me donner de véritables coups de butoir jusqu’au fond de mon antre. Laissant mes seins osciller sous sous les assauts des puissants coups de rein. Puis, notre rythme s’intensifia de plus en plus. Nous nous laissâmes emporter par l’orgasme dans un râle commun. Me laissant choir sur le bureau toute haletante, les jambes encore tremblantes de la vague de plaisir qui venait de m’envahir.

Après cela, ayant repris mes esprits, je me rendis compte que la partie de mon homme était toujours en cours. Je récupérai donc mes vêtements et accessoires, et j’abandonnais mon Jules en lui faisant un clin d’œil.

Je ne sais pas si son équipe à gagner le jeu. En tout cas ce jour-là : Anna 1, le PC 0 !

N’hésite pas  à me laisser un commentaire, et à t’abonner pour suivre mes aventures!

X.O.X.O.

Anna

Retrouvez tous les récits d’Anna ici.

27 Comments

Laisser un commentaire