Petits plaisirs en extérieur

L’autre jour, alors que mon Jules était en déplacement professionnel, j’ai alors pu le rejoindre quelques heures pour une sortie extérieure. Nous avons profité de sa pause déjeuner pour aller nous promener.
C’était une belle journée ensoleillée, mais pas trop chaude, nous avons laissé la voiture en lisière d’un sentier. Après un moment, main dans la main, notre conversation tourne vitre à notre sujet favori : le sexe. Nous avons hâte que nos déplacements respectifs se terminent pour nous retrouver enfin.

Mais après tout, à ce moment précis… nous sommes seuls. Alors pourquoi ne pas pimenter notre sortie ? C’est à l’écart du chemin que nous commençons à nous embrasser, nos langues se rencontrent et s’encanaillent, puis nos baisers se font plus fort et plus profonds. Ses mains caressent mes seins sous mon débardeur et je sens mes tétons se durcir sous ses doigts. Les miennes se baladent sur ses fesses, puis mes doigts s’attardent sur son sexe érigé dans son pantalon. J’ouvre la braguette et libère son membre, durci par le désir. C’est alors que je m’agenouille pour lui offrir un petit plaisir buccal : ma langue joue sur son gland, je l’embrasse, lèche sa hampe et l’aspire dans ma bouche. Ma langue joue en même tant que j’enchaîne les va et vient. Je continue à le sucer et jouer avec son sexe jusqu’à le faire jouir.

Après ce petit entracte, nous reprenons notre balade en retournant sur nos pas. Arrivés à la voiture, mon Jules propose lui aussi de me faire un petit cadeau, nous nous embrassons à nouveau et sa main en profite pour glisser vers mon entrejambe, quelle bonne idée d’avoir mis une jupe. Ses doigts sont précis par dessus le petit bout de tissu et il peut sentir au travers que j’ai très envie de lui moi aussi.

Il s’accroupit, fait glisser mon string le long de mes jambes. Il couvre de baisers mon mont de Venus épilé, puis y descend un peu plus. Sa langue joue avec mon clitoris et me lèche avec conviction, puis soudain, il introduit ses doigts en moi et découvre que je suis totalement prête à l’accueillir. Il me demande de me retourner et de m’appuyer sur le capot, celui-ci en plein soleil est brûlant. Il sort son sexe, prêt pour un second round, et me pénètre. Cette levrette bucolique est intense, et la peur d’être surpris décuple mon excitation. Les va et vient sont de plus en plus fort et une vague de plaisir déferle dans mon corps quand je le sens se répandre en moi.

Je ne suis pas  une grande adepte des petits moments en extérieur, mais le manque et le désir étaient trop fort. Ce moment partagé nous a permis d’attendre nos retrouvailles avec plus de légèreté.

Et toi, t’arrive t’il d’avoir des petits moments coquins non prévu avec ta / ton partenaire ?

 

X.O.X.O.
Anna

 

29 Comments

Laisser un commentaire