Doux rêve

Début estival

C’était un début de semaine très agréable de juin. L’été commençait alors à se montrer sur Paris. Et il s’annonçait brûlant. L’ambiance au bureau était calme. Les premiers vacanciers abandonnant leur bureau. Big Boss étant absent également, la tension était légère dans les locaux.

A cette époque, je travaillais avec Sophie. Une petite blonde, la vingtaine. Un peu le stéréotype de la blonde à gros seins qui fait fantasmer les mecs. Elle avait de longs cheveux lisses jusqu’à la taille, et des yeux bleus océans. Toujours très bien maquillée et manucurée. Un vrai modèle pour avoir envie de prendre soin de soi même. La taille fine, une poitrine généreuse. Une vraie nymphe… J’étais très admirative de ce corps si bien fait. Avant de me mettre au sport, je n’appréciais pas mon corps. Ma silhouette n’était pas aussi gracieuse que celui de Sophie.

Bref, nous avons partagé le même bureau tout le temps de son contrat d’intérim. et nous avons vraiment beaucoup sympathisé. On aimait parler de sexe. Elle était en couple avec un homme, son seul et unique. Tout comme moi avec mon Jules. Nous aimions en parler souvent. Nous nous sommes rapproché encore plus. Elle me plaisait énormément tant  par son physique se son esprit. C’était la première fois qu’une femme me faisait cet effet là.

Je me souviens avoir dis à mon Jules, que si l’occasion se présentait, j’aimerai que ce soit avec elle pour assouvir mon fantasme lesbien. Mon Jules, étant au courant de ce désir profond et de mon rêve de triolisme n’était pas contre cette idée. Au contraire, il aimerait l’observer. Mais n’est ce pas un fantasme de beaucoup d’hommes que de voir leur compagne avec une autre femme?

 

La fête

Une soirée était organisée avec une partie de l’entreprise pour fêter l’arrivée de l’été et les vacances des uns et des autres. Pour l’occasion, j’avais revêtu une petite robe noire, courte à fines bretelles très légère. Ainsi qu’un petit string noir pour passer inaperçu. Cette robe découvrant largement mon dos, je décidai de ne pas mettre de soutien gorge, laissant le tissu épouser mes seins. J’ajoutais une paire de sandales à talons compensés. Accessoires, maquillage léger, cheveux lissés. J’étais prête pour rejoindre la troupe.

La fête se déroulait sur un toit. l’air était lourd mais la vue sur Paris au coucher du soleil était un délice. De petites bougies sur le rebord de la terrasse et une musique estivale parachevait le décor. L’ambiance était chaleureuse. Je choisis donc d’aller me prendre un verre au bar improvisé en saluant quelques têtes. En attrapant mon mojito, je sentis une mains sur mon épaule dénudée. Je me retourna pou découvrir Sophie.

Elle était magnifique !! Vêtue d’un débardeur blanc laissant apparaître son soutien gorge rose par transparence, un mini short en jeans délavé découvrant ses longues jambes de gazelle et de sandales dont les lacets épousaient ses mollets fins…. Nous étions bien loin du look du bureau auquel je m’étais habituée. Nous nous fîmes la bise. Après avoir chacune notre verre nous nous installâmes à l’écart pour discuter sur les marches d’escalier.

J’avais du mal à me concentrer…jamais de ma vie je n’avais été aussi touché par une femme… La brise faisait bouger ses longs cheveux blonds, et ses yeux pétillaient.

« Tu me fais rire, tu n’as absolument rien écouter de ce j’ai dit… »

Son rire me fit reprendre mes esprits… Je m’excusai l’air confuse. Elle mis sa main sur ma cuisse. Cette sensation chaude sur ma peau me fit me redresser. Cela m’excita terriblement…

« Ce n’est pas grave, me dit elle, moi aussi j’ai la tête ailleurs »

Je l’interrogea du regard:

« Mon contrat se termine bientôt et on aura peut être plus l’occasion de se voir toi et moi…. »

« Ne dis pas de bêtises, lui dis je, on continuera de se voir! On se fera des virées shopping. Et pour le boulot, tu trouveras rapidement…. »

« Non….M’interrompit elle. C’est pas vraiment pour ça que je suis ailleurs… »

Songe d’une nuit d’été 

C’est alors qu’elle s’approcha de moi, son regarde se plongeant dans le mien. Sa main se posa sur ma joue. Ses yeux pétillèrent. Je sentis la pointe de mes seins se durcir d’excitation. Mon cœur s’emballa, lorsque ses lèvres déposèrent un doux et long baiser sur les miennes. Ses lèvres avaient le goût sucré de son cocktail. Sophie se recula. Et voyant que je ne l’avais pas repoussé, elle sourit. Puis, ses lèvres se retrouvèrent de nouveau contre les miennes. Notre baiser se fit plus langoureux et nos langues se rencontrèrent.

A cet instant précis, j’oubliais tout. La terrasse, la soirée et la moitié de l’entreprise qui s’y trouvait. Il n’y avait que moi et Sophie, seules… Mon fantasme devenait réalité !! Je passais ma main sur sa nuque. lui faisant comprendre que je ne voulais pas stopper cette échange passionné.

Sa main effleura mon sein. Et fini par faire glisser la bretelle de ma robe, pour terminer sa course sur mon sein tendu. Le prenant comme une invitation, je glissais moi aussi une main sous son débardeur pour me glisser dans son soutien gorge. Son sein était doux et lourd, et son téton durci me donnait envie… C’était tellement bon et excitant que je me sentais de plus en plus humide dans mon string. Enfin, Sophie se recula de nouveau pour m’observer. Mon cœur battait la chamade.

« J’avais peur que tu me repousses. Mais je vois que tu es plutôt réceptive…Viens avec moi! » me dit elle

Sans hésitation, ma main glissa dans la sienne. Nous nous retrouvâmes dans un coin isolé de la terrasse. Il faisait plus sombre…Sophie me plaqua contre un mur. Ses lèvres embrassèrent ma bouche, ma joue et mon cou…. Laissant ses mains courir sur mon corps. Elle fit glisser le haut de ma robe jusqu’à mes hanches. Elle agrippa mes seins et se mis a les malaxer. Sa bouche vint enlacer un de mes tétons érigés. Je gémis en me mordant la lèvre. Je n’avais plus la notion de rien.

Ensuite, sa main se fraya sous ma robe, jusqu’à mon string mouillé de plaisir. Je baissais la tête pour la regarder. Nos regards fiévreux se croisèrent. Et ses doigts glissèrent sous la dentelle. Elle agissait en experte sur mon clitoris. Soudain ses doigts entrèrent en moi, m’arracha un gémissement à nouveau. Sophie m’embrassa encore. Nos langues tournant fougueusement. Puis, elle s’accroupit devant moi. Enleva mon string….Doucement, en me regardant, elle embrassa mon pubis, mes lèvres, mon clitoris. Sa langue se mit a me lécher….Et me sucer, entrant en moi et goûtant à mon parfum. Enfin se doigts me pénétrèrent de nouveau….Lentement, puis avec des va et vient plus rapide et plus fort, me faisant couler le long de ses doigts….

Tellement incroyable que j’étais au bord de la jouissance….Je fermais les yeux pour profiter intensément de cette orgasme en devenir…

Quand soudain…..

Soudain le réveil se mit à sonner…..J’ouvre les yeux….Je suis nue et seule dans mon lit…Une main se mon clitoris durci et mes lèvres détrempées…Vendredi matin….la soirée n’est que ce soir….Ce n’était qu’un rêve….le plus troublant de ma vie….

J’ai eu beaucoup de mal à me concentrer au travail ce jour là face à Sophie. Ma soirée fut très agréable. Mais je n’ai pas vécu le rapprochement rêvé. Sophie a quitté mon entreprise. Nous sommes restés en contact quelques temps. Puis la vie nous a mené sur des chemins différents et nous nous sommes perdu de vue. Mais elle reste à ce jour la femme qui m’a le plus ensorcelé.

Si mon histoire t’a plu, n’oublies pas de t’abonner !

X.O.X.O

Anna

Retrouvez tous les récits d’Anna ici.

9 Comments

  • Ben

    Anna, ce récit m’a beaucoup touché… moi aussi j’ai vécu des occasions manquées, des regards échangés et pour quelle raison ne sont ils pas allés plus loin? c’est la vie, avec ses joies et ses regrets…
    aujourd’hui j’essaie de faire en sorte de ne plus laisser passer ces moments.
    pourquoi n’essaies tu pas de retrouver Sophie? lui avouer ces choses, voire même lui faire lire ce récit?
    Au pire tu l’auras perdu à jamais, mais pas plus qu’aujourd’hui si j’ai bien compris…
    Ah!!! les regrets, les regrets, les regrets… les regrets!!!

    • merci Ben pour tes commentaires…..
      j’ai laissé ma chance tourner mais tant pis il y aura sans doute d’autres occasions, sans doute lorsque que je serais prete à sauter le pas 😉

  • HarryCover

    Ce récit ma tenu en haleine jusqu’à soudain vendredi… j’ai eu un sourire à ce moment car j’ai vécu la même chose! Les rêves sont tellement réel quand UNE passionne nous hante notre esprit…
    Récit très bien mené j’adore!!!
    Et cette robe te rends irrésistible…

    Bise

    HarryCover

  • bonjour,très beaux récit ,je suis déçu pour vous c’était tellement bien raconte que je lais crue jusqu’à, soudain le reveil a sonner, c’est pas évident d’etre prêt a réaliser un jour un de nos fantasme de faire le premier pas ,

Laisser un commentaire