Auteur : CamilleC

55 heures à Paris – Ep 26 _ Par CamilleC

55 heures à Paris – Ep 26 _ Par CamilleC

Récits Érotiques
H53 Dimanche 3h00 Nous nous sommes rhabillés. Dans une heure un taxi passera nous prendre à la sortie du Cellar. Toi et Carine êtes lovées l’une contre l’autre au fond du canapé. Vous partagez la même coupe de champagne, les mêmes sourires, les mêmes rires. Nous allons danser un petit moment derrière le rideau avec Alexia. Même si nous sommes seuls nous ne reparlons pas de ce que tu viens de nous faire vivre. Ce qui est fait et fait. Nous venons juste de passer une étape, un prélude peut être à d’autres choses où vous tiendrez un rôle, ou pas. En attendant nous profitons juste du moment, de la musique, de la nuit. Deux semaines en tête à tête nous attendent. Deux semaines aussi de réflexion, pour nous, pour vous, pour nous 4 au final. A moins que comme tu en as l’habitude tu ne préfère
55 heures à Paris- Ep 25 _ Par CamilleC

55 heures à Paris- Ep 25 _ Par CamilleC

Récits Érotiques
H51 Dimanche 1h00 Après quelques doux moments tendres, dans un demi-rêve, au milieu de 4 femmes aussi belles que désirables, je me décide à me redresser. Je regarde ma montre, la dure réalité se rappelle subitement à moi et je me tourne vers Carine. « On décolle dans 5 heures d’Orly pour Lyon… il faudrait peut-être que l’on dorme un peu.. . que l’on récupère nos affaires non ? ». Elle sourit. « Ton avion c’est possible, pas le mien ». « Oh je vois… ». Elle continue subitement un peu plus sérieuse. «Je pense que chacun de notre côté on devrait profiter de ces vacances pour réfléchir à ce que nous voulons faire. De nos vies, de notre couple ». Alexia et toi vous êtes aussi redressées et vous l’écoutez religieusement. « Je vais rester à Paris. Margot me propose de m’héberger pendant ces d
55 heures à Paris- Ep 24 _ Par CamilleC

55 heures à Paris- Ep 24 _ Par CamilleC

Récits Érotiques
H50 Dimanche 0h00   Plutôt habillés décontractés, arrivant à pied, je me demande si nous allons arriver à passer le filtre des videurs à l’entrée du « White Cellar ». Mais je suis rassuré quand je vois Mathilde qui semble nous attendre juste derrière le colosse qui garde le sas. Alors que nous n’avons pas encore atteint les deux petites marches qui permettent de rejoindre le seuil elle me lance : « Pile à l’heure, c’est parfait ! » tout en posant une main sur l’épaule du cerbère. « Ce sont eux » lui dit-elle à l’oreille. Il s’écarte d’un pas, nous sourit tout en nous ouvrant la porte. Mathilde dans une ravissante petite robe noire me fait la bise avant que j’ai pu la présenter à Alexia. Puis, elle se tourne vers elle et l’embrasse à son tour. « Tu es encore plus jolie que ce qu
55 heures à Paris – Ep 23 _ Par CamilleC

55 heures à Paris – Ep 23 _ Par CamilleC

Récits Érotiques
H 47.5 Samedi 21h30 Nous descendons la rue St Dominique en direction du Champ de Mars. Autant profiter jusqu’au bout de cette dernière journée parisienne. Nous nous sommes donnés pour but d’aller manger une glace sous la Tour Eiffel. Nous flânons cornets à la main. On passe sous la Vielle Dame sans oublier de nous embrasser à en perdre haleine dans le soleil couchant. Je crois que quelques touristes japonais nous ont pris en photo. Alexia est belle et ma chemise gris clair amène la petite touche de romantisme qui va faire de nous le couple « so typique » épinglés dans un album de craftbooking d’une Tokyoïte de retour de vacances. On rit dans l’euphorie du moment. Nous rejoignons le quai où des hordes d’Américains font la queue pour monter dans les bateaux -mouche. Assis sur un banc
55 heures à Paris- Ep 22 _ Par CamilleC

55 heures à Paris- Ep 22 _ Par CamilleC

Récits Érotiques
NB: Suite à plusieurs demandes de lecteurs et pour plus de clarté : C est désormais Carine et M, Margot   H45 Samedi 19H00 Alexia me sort de ma torpeur. « Alors, raconte ton jouet, Margot… ». Je la regarde. « Tu es sure que tu veux vraiment savoir ? » « Oui bien sûr ». « Bon, OK… » Et me voilà à tout lui raconter. Depuis notre coup de foudre virtuel en passant par nos premiers dialogues, l’emprise que tu as doucement prise sur moi, ce saut dans l’inconnu qu’était ce voyage, l’arrivée surprise de Carine et la tournure inattendue qu’ont pris les événements. Je ne sais même pas pourquoi ou comment j’arrive à tout lui dire. Peut-être que j’avais besoin de l’exprimer après toutes ces péripéties. Avec elle sans que je comprenne pourquoi tout est naturel, tout est simple. Et elle éco
55 heures à Paris – Ep 21 _ Par CamilleC

55 heures à Paris – Ep 21 _ Par CamilleC

Récits Érotiques
H43,5 Samedi 17H30 Nous reprenons notre balade comme des amis « normaux ». Nous jouons les touristes avec enthousiasme dans la Grande Roue. La vue est magnifique, le soleil brûlant, vous êtes belles, je profite du moment sans arrière-pensée. Quand nous retrouvons le plancher des vaches c’est toi qui finalement me donne le feu vert : « Tu devrais appeler Alexia, elle a assez attendu je crois. Tu vas être notre petit Cendrillon ce soir. On te donne jusque Minuit … On te dira où aller à l’heure fatidique OK ? » Que puis-je répondre d’autre que « Oui, pas de souci » ? C semble amusée par la petite consigne. Et je la soupçonne aussi d’être très contente de se retrouver seule avec toi. Je m’écarte un peu pour prendre mon téléphone quand tu ajoutes. « Par contre tu oublies pas à ce dont tu do
55 heures à Paris – Ep 20 _ Par CamilleC

55 heures à Paris – Ep 20 _ Par CamilleC

Récits Érotiques
Episode #20 Quand j’arrive vous semblez m’attendre toutes deux assises dans le canapé. C a passé son bras dans ton dos et te tiens par l’épaule. « Ah enfin, on se demandait où tu étais passé ! Tu as vu Alexia en bas j’espère ? ». Ta capacité à parler comme si tout était normal me laisse quelques secondes sans voix. « Oui on s’est vus » dis-je simplement. Je continue d’un ton beaucoup plus amer que je ne le voudrais « J’espère que vous vous êtes bien amusées. Vous m’excuserez mais j’ai préféré vous laissez seules entre filles. » « C’est ce que l’on a vu, tu n’appréciais pas le spectacle ? » lance sèchement C. « Pas plus que cela non. Je ne m’attendais pas à ça. » Puis je détourne délibérément mon regard du sien pour me tourner fixement vers toi. « M peux-tu me dire où est ce que vous en
55 heures à Paris – Ep19 _ Par CamilleC

55 heures à Paris – Ep19 _ Par CamilleC

Récits Érotiques
H40 Samedi 14h00   Je reviens de la cuisine où j’ai laissé près du lave-vaisselle le plateau avec les tasses à café. Tu es passée à l’attaque et tu es en train d’embrasser sans gêne Alexia sur le canapé. J’imagine que tu as du jouer de tes pieds avec elle sous la table depuis un moment et que ma courte absence a été comme le coup d’envoi des festivités que vous attendiez. C vous regarde assise dans le fauteuil, elle a un grand sourire aux lèvres. Alexia perd complètement pied dans tes bras et se laisse faire. Ta bouche est comme soudée à la sienne et déjà une de tes mains remonte haut sur ses cuisses en repoussant le tissu de sa robe presque jusqu’à ses hanches. Je reste immobile debout à l’entrée de la pièce. Il fait chaud, la porte fenêtre est restée entrouverte, on entend le
55 heures à Paris – Ep 18 _ Par CamilleC

55 heures à Paris – Ep 18 _ Par CamilleC

Récits Érotiques
H31 Samedi 5h00 Je sors de ma torpeur quand le taxi s’arrête devant chez toi. Je règle la course et sors. Les premières lueurs du jour apparaissent à l’Est. Mon corps me fait mal. De partout. Comme un zombie je tape le code de la porte de l’immeuble, monte dans l’ascenseur, trouve la clé sous le paillasson et pousse ta porte. Tout est silencieux et je marche à tâtons. Dans le salon je vois que le canapé a été préparé pour moi. Je n’ai plus qu’à m’effondrer dessus et essayer de prendre un peu de repos. Je me demande tout de même si vous êtes là. Tout doucement je m’approche de la porte de ta chambre. Elle n’est pas complètement fermée. La curiosité est trop forte et je regarde dans l’entrebâillement. Une lampe est restée allumée. Sur le lit toi et C êtes endormies. Nues. Corps entremêlé
55 heures à Paris – Ep 17 _ Par CamilleC

55 heures à Paris – Ep 17 _ Par CamilleC

Récits Érotiques
H27.5 Samedi 01H30 Je suis déçu. Depuis que je suis arrivé, tu sembles me fuir ou en tout cas ne pas faire plus attention à moi que cela. J’ai l’impression que C est en train de me voler ce week-end et ça me fait mal. Pierre avec son habituelle bienveillance me tape sur l’épaule. « Ne t’en fait pas. C’est M. Il ne faut pas penser qu’elle te délaisse. Elle voudrait être présente pour tout le monde mais elle est si demandée, et elle ne sait pas dire non ». J’acquiesce de la tête. Le remercie pour son soutien. Et nous nous dirigeons vers l’entrée de la boite. Pierre y a ses entrées et les videurs ne font pas trop d’histoire pour laisser entrer deux hommes seuls. Et puis nous sommes en août, la boite n’est pas bondée. A peine le sas passé ton ami m’attrape par le bras : « Tu vois » me dit-